LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

29 avril 2008

Zimbabwe: Tsvangirai, majoritaire au parlement... Mugabe ne peut plus diriger... et il va sortir par la petite porte !

123565Le chef de l'opposition zimbabwéenne Morgan Tsvangirai a de nouveau appelé lundi le président Robert Mugabe à se retirer en s'appuyant sur sa victoire confirmée aux législatives et le ralliement d'une faction minoritaire de son parti.

Un mois après le scrutin, la commission électorale faisait encore durer le suspens sur les résultats de l'élection présidentielle, mais Tsvangirai a estimé qu'il était grand temps pour le plus vieux chef d'Etat du continent de quitter le pouvoir qu'il exerce depuis 1980.

"Le vieil homme doit partir et trouver une sortie honorable", a lancé le président du Mouvement pour le changement démocratique (MDC) lors d'une conférence de presse à Johannesburg.

Au côté d'Arthur Mutambara, leader depuis 2005 d'une faction dissidente du MDC, il a annoncé que les deux branches du parti allaient "travailler ensemble au Parlement".

Selon les résultats des législatives confirmées samedi, le MDC-Tsvangirai dispose de 99 sièges à la chambre des députés et le MDC-Mutamabara de 10 sièges, ce qui leur donne une majorité claire avec 109 députés sur 210.

"Robert Mugabe et l'Union nationale africaine du Zimbabwe-Front patriotique (Zanu-PF) sont désormais dans l'opposition au Parlement", a asséné Mutambara.

Mugabe "devrait reconnaître qu'il ne peut être président sans contrôler le Parlement", a martelé Tsvangirai, qui revendique également une victoire dès le premier tour à la présidentielle.

L'incertitude sur l'issue du scrutin a alimenté les tensions sur le terrain et le MDC accuse le régime d'avoir lancé une campagne de violences, ayant fait 15 tués, pour intimider les électeurs en vue d'un éventuel second tour.

Lundi, le chef de l'opposition, qui devait se rendre en Tanzanie lundi soir, a de nouveau accusé le gouvernement de "militariser" le pays et a demandé à l'ONU la nomination d'un "envoyé spécial" pour enquêter sur ces violences.

Le secrétaire général du MDC, Tendai Biti est arrivé à New York à la veille d'une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU qui, à l'initiative du Royaume-Uni, doit évoquer la crise au Zimbabwe.

Louise Arbour, Haut commissaire des Nations unies pour les droits de l'homme, s'est dite "particulièrement inquiète" de "l'émergence croissante d'une violence politique dirigée principalement, mais pas seulement, contre les partisans du parti d'opposition MDC dans les campagnes".

Pour autant, la capitale n'est pas épargnée. Vendredi la police anti-émeutes a effectué un raid sur le siège du MDC à Harare et arrêté toutes les personnes qui s'y trouvaient, officiellement à la recherche d'auteurs d'incendies volontaires.

Plus de 200 partisans du MDC restaient en détention lundi soir sans avoir été formellement inculpés. Un tribunal avait pourtant ordonné à la police de les inculper avant 16H00 (14H00 GMT) ou de les remettre en liberté.

"Nous n'avons toujours pas eu accès aux prisonniers. Nous avons communiqué la décision aux différents commissariats, mais ils sont toujours détenus au mépris de la justice", a expliqué leur avocat Me Alec Muchadehama.

Dans ce climat très tendu, la Commission électorale continuait, avec une lenteur remarquable, à rassembler les résultats.

"Même si le comptage est achevé, les résultats ne sont pas encore parvenus au centre de commande", a déclaré à l'AFP Utloile Silaigwana, porte-parole de la commission.

"Ces statistiques seront ensuite rentrées dans le système informatique, puis le responsable des programmes invitera les candidats à la présidentielle, ce qui débouchera sur l'annonce des résultats", a-t-il poursuivi.

"Mais je ne peux pas donner de calendrier."

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 04:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Zimbabwe: Tsvangirai, majoritaire au parlement... Mugabe ne peut plus diriger... et il va sortir par la petite porte !

Nouveau commentaire