LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

29 mars 2008

La sanction est tombée: Yves Kisombe interdit d’engager le MLC !

yves_kisombe_honorableLe processus du débarquement de l’Honorable Yves Kisombe du Mouvement de Libération du Congo est désormais enclenché.

Hier, Députés et Sénateurs du MLC se sont retrouvés autour de leur secrétaire exécutif, l’Honorable Thomas Luhaka. A l’ordre du jour, le cas Yves Kisombe qui, à en croire le communiqué sanctionnant cette rencontre, s’est mis en marge de la ligne du parti et de toute l’opposition. Ceci, par ses déclarations publiques, ses prises de position politique et son comportement.

Il a été décidé, la transmission depuis hier, de son dossier au Bureau politique national, instance compétente chargée de se prononcer sur son cas. En attendant, l’Honorable Kisombe Yves ne peut plus engager son parti, le MLC.

Yves Kisombe, comme tout le monde l’a suivi sur les antennes de la Radiotélévision nationale, RTNC, le jeudi 27 mars 2008, s’est attaqué violemment à son collègue, Ne Muanda Nsemi, sur les douloureux événements qui ont endeuillé le Bas-Congo, naviguant ainsi à contre-courant des thèses de sa formation politique, le Mlc de Jean-Pierre Bemba Gombo.
Lisez plutôt l’intégralité du Communiqué du MLC parvenu à La Prospérité hier, dans la soirée.

Communiqué

Les Députés et Sénateurs du MLC se sont réunis ce vendredi 28 mars 2008 au siège du parti sous la présidence du Secrétaire Exécutif National du parti l’Honorable Thomas Luhaka Losendjola.

Au centre de leurs discussions, les élus nationaux du MLC se sont penchés sur le cas du Député YVES KISOMBE, qui par ses déclarations publiques, ses prises de position politique et son comportement s’est mis en marge de la ligne du parti et de toute l’opposition.

Le Député YVES KISOMBE, a particulièrement surpris les structures du parti et l’opinion publique lors de la séance plénière de l’Assemblée Nationale de ce jeudi 27 mars 2008, en apportant son soutien sans équivoque au pouvoir et aux éléments de force de l’ordre coupables des répressions violentes qui ont endeuillé la population congolaise du Bas Congo.

Les Députés et Sénateurs du MLC considèrent que par ses multiples actes de démarcations et dérives, le Député YVES KISOMBE s’est mis volontairement en rupture avec la ligne politique, les idéaux et les valeurs du MLC et prennent par conséquent acte de cette rupture.

Aussi, les Députés et Sénateurs recommandent au Secrétaire Exécutif National, la transmission sans délai de son dossier au bureau politique du Parti, instance compétente chargée de se prononcer et de sanctionner les fautes graves commises par les cadres du Parti.

D’ores et déjà, les Députés et Sénateurs du MLC informent l’opinion qu’en attendant l’aboutissement de la procédure initiée à son encontre, le Député YVES KISOMBE n’a plus le droit de prendre la parole et d’agir au nom du MLC ; ce qui lui laisse naturellement sa liberté d’expression individuelle garantie par notre constitution à tout citoyen.
Pour les Députés et Sénateurs du MLC,
DJOLI ESENG’EKELI Jacques
Rapporteur

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 07:04 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires sur La sanction est tombée: Yves Kisombe interdit d’engager le MLC !

  • mon accord

    je suis tout à fait d'accord avec les instances du parti mouvement de liberation du congo(MLC).la politique a ses régles qu'en tant qu'acteur il faudra respecter.monsieur yves kisombe,à mon avis en toute elegance doit demissionner

    Posté par chrislo, 01 avril 2008 à 00:51 | | Répondre
Nouveau commentaire