LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

18 mars 2008

Revisitation des contrats miniers : la bombe explose ce jeudi matin !

gizenga008 Enfin, le gouvernement a décidé de crever l’abcès. Le Rapport final fiévreusement apprêté par la Commission de revisitation des contrats miniers sera connu ce jeudi 20 mars. Martin Kabwelulu, Ministre des Mines, l’a annoncé hier, dans la salle de Cinéma du Palais du Peuple, en marge de la clôture de 5èmes journées minières.

Il était question de procéder à l’évaluation sans complaisance du nouveau code minier et de ses mesures d’application. En cinq jours, experts et opérateurs de ce secteur en ont scruté tous les méandres. Ainsi qu’il apparaît clairement dans les recommandations lues hier, dans la salle de cinéma du Palais du Peuple, par M. Kasanda Ngoy, Rapport Général de ces importantes assises.

Denis Kalume Numbi, Ministre d’Etat chargé de l’Intérieur, a, au nom du Président Joseph Kabila Kabange et de l’ensemble du Gouvernement, exprimé toute sa fierté pour les résultats auxquels ces 5èmes journées minières ont abouti. « Vous atteint les objectifs, Chers Messieurs et dames », disait-il avant de conclure qu’il appartient désormais au pouvoir central d’apprécier l’opportunité de la mise en œuvre de pertinentes recommandations prises. A court et moyen terme, des urgences seront canalisées vers le développement rapide du secteur.

En tout cas, l’apport des ressources minières devra être ressenti tant à l’échelle nationale que locale de telle sorte qu’il secrète une mutation dans des conditions de vie des populations. Des mesures drastiques ont été arrêtées pour freiner l’élan de l’exploitation illicite et illégale des ressources minières à travers toute l’étendue du pays. Il est également prévu de dresser et publier la liste de zones minières qui seront ouvertes à l’exploitation artisanale. Quant à l’actuel code minier qui, du reste, a été élaboré pendant la période de guerre, il a été décidé de l’adapter au nouveau contexte dicté par la nécessité de la reconstruction et modernisation du pays.

Une surprise en perspective

Martin Kabwelulu, Ministre des Mines, a annoncé, pour ce jeudi 20 mars, dans la matinée, la publication du rapport final de la Commission de revisitation des contrats miniers. Il suffira, pour les entreprises et opérateurs miniers, de cliquer sur www.miningcongo.cd pour tirer, chacun ou chacune, l’essentiel de sa fiche de santé au regard des avis et considérations émis par cette commission d’experts dont le travail aura pris plus de temps que prévu.

Au fait, qui survivra à ce rapport ? C’est encore un mystère. Mais tout ce qu’on sait est qu’à un certain moment, une notification de griefs retenus avait été adressée à chacun de ces opérateurs concernés. C’était l’unique occasion de, pour eux, de s’amender notamment, en se mettant en règle de procédures et directives en la matière. Plusieurs jours après l’expiration du dernier délai imparti, les excuses, soutient une source proche de ce Ministère, appartiendront au passé.

Le Ministre Kabwelulu a également annoncé la tenue d’une conférence de presse dans le but de lever l’équivoque sur les grandes articulations de ce rapport final. En effet, à l’en croire, bien de choses ont été dites. Mais, la réalité ou la vérité se trouverait ailleurs. La volonté du gouvernement, signale-t-il, est d’assainir le secteur des mines. Puisqu’elles constituent la clé de voûte du développement endogène de la RD. Congo.

C’est donc ce jeudi que les opérateurs miniers non en règle seront définitivement rayés de la liste. Leurs noms seront publiés au journal officiel et à travers les médias pour mettre un terme au désordre et à l’anarchie qui, depuis très longtemps, ont édulcoré l’exploitation des ressources minières au Congo-Kinshasa. La frappe, apprend-on, surprendra plus d’un. Il faudrait s’attendre à tout.

Que ceux qui avaient pris la notification à la légère se préparent ! Le dossier reste ouvert. La Prospérité
 

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 00:02 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires sur Revisitation des contrats miniers : la bombe explose ce jeudi matin !

    transformer les matières premières, sinon elle ne servent qu´aux autres !

    En Afrique, et au Congo de la RDC particulièrement, on a trop tendance à cacher les déboires créatifs et imaginaires du pouvoir et de la société productive derrières les ventes trompeuses des matières premières. Or celles-ci, quoique jouissant d´un traitement d´investissement étranger plus que favorable, ne renferme que très peu de contenu de travail (densité de transformation et de prise de part au développement industriel effectif du pays du pays en créant l´emploi d´une part, et de l´autre, les petites et moyennes entreprises spécialisées dans la productions de biens industriels de reproduction et de transformation). Et par-là on voit tous ceux qui n´ont rien compris ni à l´économie, ni à l´amélioration de leur propre avenir, s´ils continuent à vendre leurs meubles et leurs ustensils de cuisine. Car ce sont les étrangers dont les femmes se parent de nos diamants, de notre or, et ceux qui, après avoir acheté une fois notre cuivre, le recycle pour le revendre et le réemployer plusieurs fois. Tant que les africains n´auront pas compris qu´il faut changer de logique et transformer soi-même ses propres richesses afin d´en profiter soi-même plus valablement dans le temps et l´espace et par-là les mettre au service du développement de l´avenir de leurs propres femmes et enfants...rien dans leur pauvreté ne changera. Bien au contraire, ils seront tenus en laisse par l´occident (et même par la Chine ou l´Inde) et par une classe politique abâtardie pour devoir vendre ces richesses pour jouir de ses revenus servant plus à la classe dirigeante, aux achats d´armes et de bibelots étrangers qu´aux populations propriétaires. A la fin, on se demande bien pourquoi nous avons fait des études à l´étranger si les vérités que nous disons aux nôtres ne sont pas tenus en compte et ignorés volontairement ! Les africains seraient-ils réellement idiots, abrutis, aveugles et retord à la raison ? Se suicideraient-ils collectivement tout en espérant vivre heureux et admiré dans la mendicité et la pauvreté criante du sous-développement ? Il faut savoir ce qu´on veut, que diable! Depuis que nous vendons ces matières premières; personne n a vu que cela ne nous menait nulle part ? Et demain, lorsque ces matières premières seront épuisées, avec quoi diable allons-nous nous industrialiser ? Pas avec le verbe, en tout cas; même pas avec la danse ou la musique...!

    Musengeshi Katata
    "Muntu wa Bantu, Bantu wa Muntu"
    www.realisance.afrikblog.com

    Posté par Musengeshi Kat, 19 mars 2008 à 18:10 | | Répondre
Nouveau commentaire