LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

05 mars 2008

Rentré à Kinshasa : Le ministre Edouard Kabukapua réagit aux affabulations des hommes de Kyungu

kyungu2On en sait désormais un peu plus clair de ce qui s’est passé au Katanga où le ministre Edouard Kabukapua a passé un bien mauvais moment. Cela à cause des agissements répréhensibles des jeunes gens drogués solidement acquis aux idéaux fascistes du très controversé président de l’Assemblée provinciale Kyungu wa Kumwanza. Dans un communiqué de presse rendu public ce lundi 3 mars 2008, le Cabinet du ministre des Affaires Foncières revient avec force détail sur toutes les péripéties de la prise en otage de Edouard Kabukapua. Il donne les preuves qui détruisent la thèse soutenue par un avocat de Kyungu wa Kyungu. Prenez-en connaissance.

Communiqué de Presse du Cabinet du Ministre des Affaires Foncières

Le Cabinet du Ministre des Affaires Foncières a suivi avec indignation les déclarations de Monsieur LUSALA, qui se dit Avocat Conseil du Président de l’Assemblée Provinciale du KATANGA, Monsieur KYUNGU WA KUMWANZA, déclarations faites le vendredi 29 février 2008 entre 20h00 et 20h30 sur MOLIERE T.V.
Ces déclarations sont non seulement dénouées de tout fondement mais aussi et surtout pleines de diffamation et de mensonge.

En effet, le Cabinet du Ministre des Affaires Foncières constate que ce soit disant Avocat n’est ni plus ni moins qu’une copie servile de son client, Monsieur KYUNGU WA KUMWANZA que tout le monde a appris à connaître par ses actes d’épuration ethnique et des discours incendiaires et mensongers.

Tenez, ce soit disant Avocat a soutenu sans preuve que :
1. Son Excellence Monsieur le Ministre des Affaires Foncières est allé au Katanga en visite privée, c’est-à-dire sans ordre de mission.
2. Sa visite au Katanga n’est pas connue par le Premier Ministre, Chef du Gouvernement ni par le Gouverneur du Katanga.
3. le Président National de l’UNAFEC, le Bâtonnier HONORIUS KISIMBA NGOY fait partie de la délégation du Ministre des Affaires Foncières en vue de récolter de l’argent auprès des agents des Affaires Foncières et que le Bâtonnier exige du Ministre 28.000 $ par mois.
4. Le Président National de l’UNAFEC, le Bâtonnier HONORIUS KISIMBA NGOY avait demandé pardon par écrit au Président de l’Assemblée Provinciale du Katanga KYUNGU WA KUMWANZA.
Avant toutes choses, le Cabinet du Ministre des Affaires Foncières s’étonne de l’amalgame fait par Monsieur LUSALA en impliquant le Président National de l’UNAFEC, le Bâtonnier HONORIUS KISIMBA NGOY, dans la mission officielle d’un membre du Gouvernement.
Ainsi donc, le Cabinet du Ministre des Affaires Foncières tient à informer l’opinion publique tant nationale qu’internationale de ce qui suit :

1. Son Excellence Monsieur le Ministre des Affaires Foncières, Maître Edouard KABUKAPWA BITANGILA s’est rendu au KATANGA conformément à l’ordre de mission n°RDC/GC/PM/089/08 du 21 février 2008, signé par le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Son Excellence Monsieur Antoine Gizenga et il continue normalement sa mission.

2. Ce soit disant Avocat veut faire croire à l’opinion nationale et internationale que le Premier Ministre, Chef du Gouvernement qui a signé l’ordre de mission en faveur de son Ministre pour effectuer une mission officielle au Katanga ignore où se trouve actuellement le même Ministre.
Cela, ne peut que rappeler les tristes événements d’épuration ethnique des années 90, lorsque Monsieur KYUNGU WA KUMWANZA alors Gouverneur du Katanga, n’avait aucun égard à l’endroit de son Premier Ministre, Monsieur Etienne TSHISEKEDI WA MULUMBA.

Concernant les allégations selon lesquelles le Gouverneur du Katanga n’était pas informé de la mission officielle de Son Excellence Monsieur le Ministre des Affaires Foncières au Katanga, le Cabinet du Ministre des Affaires Foncières signale que par lettre n°098/DKB99/EXC/CAB/MIN/AFF.FONC/2008 du 22 février 2008 adressée à Son Excellence Monsieur le Ministre d’Etat chargé de l’intérieur, Décentralisation et Sécurité et réceptionné à son Cabinet le 23 février 2008, le Ministre des Affaires Foncières a transmis le message destiné au Gouverneur du Katanga sur la descente à Lubumbashi en date du 24 février 2008.

3. S’agissant de la prétendue présence du Président National de l’UNAFEC, le Bâtonnier HONORIUS KISIMBA NGOY dans la délégation de Son Excellence Monsieur le Ministre des Affaires Foncières au Katanga, ce soit disant Avocat ne peut pas indiquer à l’opinion l’hôtel ou la maison où serait logé le Président National de l’UNAFEC à Lubumbashi ou dans une autre ville du Katanga pour la simple et bonne raison que le Bâtonnier HONORIUS KISIMBA NGOY est toujours à Kinshasa.

4. Quant au pardon imaginaire que le Président National de l’UNAFEC aurait demandé au dissident KYUNGU WA KUMWANZA, le Cabinet du Ministre des Affaires Foncières souligne qu’il est inconcevable que le Président de l’UNAFEC, parti dont émanent Son Excellence Monsieur le Ministre des Affaires Foncières et les membres de son Cabinet, ait pu penser un seul instant à cette hypothèse absurde pendant que le parti avait saisi la Justice de notre pays sur le litige né de la dissidence de Monsieur KYNGU, laquelle Justice a, du reste, rendu en date du 18 décembre 2007, le jugement RC 98190 en faveur de l’UNAFEC.

En définitive, l’opinion publique retiendra que toutes les déclarations de Monsieur LUSALA sur la chaîne MOLIERE TV visent à tromper l’opinion et à masquer la cabale qui avait été montée contre son Excellence Monsieur le Ministre des Affaires Foncières bien avant son départ de Kinshasa pour Lubumbashi et ce simplement en raison de ses origines kasaïennes.

Au regard de tout ce qui précède, le Cabinet du Ministre des Affaires Foncières espère que la Justice s’occupera de Monsieur KYUNGU WA KUMWANZA afin de mettre fin une fois pour toutes à ses actes inciviques de manière à l’empêcher de continuer à défier impunément l’autorité de l’Etat.

Fait à Kinshasa, le 1er Mars 2008
Pour le Cabinet du Ministre des Affaires Foncières
Pierre ILUNGA M’BUNDU WA BILOBA
Directeur du Cabinet

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 07:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Rentré à Kinshasa : Le ministre Edouard Kabukapua réagit aux affabulations des hommes de Kyungu

Nouveau commentaire