LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

03 mars 2008

JOSEPH KABILA LE SILENCE DE L'AGNEAU...

kabila4Aujourd’hui, des informations sur ce coup d’Etat nous arrivent en quantité industrielle et les risques d'un coup d'État sont en train de dépasser le stade de simples rumeur.

Mais voilà que depuis quelques temps le << raïs >> congolais fait planer le doute, Joseph KABILA préférant garder le mutisme et mettre le pays dans une situation de vide institutionnel qui ouvrirait la porte à tout aventurier qui s’accaparerait du pouvoir suivant l'ère de l'après-Assassinat de Mzée KABILA.

LE SILENCE INQUIÉTANT DU CHEF DE L'ETAT

Tout se passe comme si de rien n’était. Le comble, c’est le silence qu’observe religieusement le président Joseph KABILA, donnant hélas l’impression complice de ce deal. On se demande bien jusqu’à quand le chef de l’Etat dont l’honorabilité pourrait être souillée dans cette rumeur scabreuse va sortir de sa tour d’indifférence dans l’intention de tirer cette affaire au clair.

Dans un tel contexte, Joseph Kabila président élu de la république démocratique du Congo doit agir avec vigueur pour condamner et défendre la démocratie au Congo et surtout lancer un appel ferme à la mobilisation générale et à la vigilance de toutes les forces politiques et démocratiques contre ce projet qui vise à déstabiliser le pays.

Il est bien malheureux de constater en République Démocratique du Congo, le recul ou la fuite en avant des autorités quand il s’agit de prendre son courage à deux mains et pondre du concret pour mettre les Congolais en confiance face à un éventuel danger.

Cette campagne qui vise à déstabiliser et mécontenter tout le monde, y compris l’homme de la rue, crée un malaise social généralisé. Les récents mouvements de grèves des syndicats, fonctionnaires, médecins, professeurs, magistrats, camionneurs, etc...attestent bien l'immobilisme du gouvernement Kabila-Gizenga. D’aucuns estiment que la situation devient inquiétante et le pays n'est pas gouverné.

Cette stratégie n’est pas une nouveauté dans l’histoire politique du Congo. En 2000, cette démarche avait été utilisée par les anciens détracteurs de feu Mzée Laurent Désiré KABILA dans le but de le discréditer au sein de la population, vous connaissez la suite...

DE TROIS CHOSES, L'UNE...

Soit le chef de l’Etat est personnellement impliqué dans cette affaire sale et salissante à bien des niveaux au point où cela lui ôte le verbe, soit il connaît la vérité mais refuse d’en parler du fait de la culpabilité avéré de certains de ses parrains (occidentaux) et proches collaborateurs (étrangers) surtout que cela pourrait rejaillir sur son image et affaiblir son pouvoir, soit il attend de situer les responsabilités dans l’affaire avant de “ frapper ”.

Dans tous les cas, le problème est sérieux et le silence du président de la République inquiète à plus d’un titre. Mais au-delà de ce point de vue, l’image de la République Démocratique du Congo prend des coups que le chef de l’Etat n’a certainement pas le devoir de laisser perdurer.

Certains optimistes considèrent ces rumeurs de coup de force à Kinshasa comme du déjà vu. Cependant, face à un homme qui est toujours parti sans partir, les congolais devraient se souvenir de cet adage que nous a légué nos ancêtres « il n’y a pas de fumée sans feu». Et de celui-ci surtout « MAYI ENINGANAKA PAMBA TE ». C’est pourquoi tout le monde doit rester vigilant afin de ne pas engouffrer le pays au profit de quelques individus  << Kabilistes >> qui, souffrant d’une presbytie politique et craignant d’être jugés dans le nouvel ordre politique qui s’annonce, préfèrent tenter le tout pour le tout.

LE PRÉSIDENT EST VIVANT, MAIS...

Les membres du PPRD, comme on le constate depuis l’éclatement de cette rumeur scabreuse, ne sont nullement inquiétés. Après le secrétaire général du PPRD, Evariste Boshab, c'est au tour du gouverneur de la capitale, André KIMBUTA de qualifié de "faux bruits" "Il s’agit essentiellement de rumeurs. Vous savez, les rumeurs courent le monde entier". Et KIMBUTA de rester vigilant : "Mais n’empêche que nous prenions des dispositions et nous les avons prises à notre niveau, l'exécutif provincial va réserver une sévère sanction à quiconque serait surpris en train d'intoxiquer la population dans le dessein de troubler l'ordre public, de torpiller la démocratie". Dans un message livré en français puis en lingala, il a tenu à rassurer ses administrés quant à la bonne santé dont continue de jouir Joseph Kabila.

Le représentant de la Monuc persiste : "Il n’y a pas de menace de déstabilisation en particulier". Et comme pour rester collé aux rumeurs, Alan Doss précise : "Comme dans tout processus de sortie de crise (à l'Est), il y a des fragilités, il faut les prendre en compte. Il ne me semble pas qu’il y ait un grand péril en la demeure.

ALORS MESSIEURS, POURQUOI LE RAÏS SE CACHE-T-IL ?

Et si c'est réellement vrai que "Nous sommes dans le royaume des rumeurs et on entend tout et son contraire".

Pourquoi le Président Joseph KABILA ne sort pas de sa tanière pour minimiser les rumeurs de coup d’Etat qui circulent dans le pays en disant qu’il est impossible de le démettre de ses fonctions par un coup d’état et mettre en veilleuse cette rumeur afin de rassurer tout le monde, au lieu de laisser la population congolaise dans l’incertitude du lendemain..?

JOSEPH KABILA N'EST-IL PAS LE GARANT DE LA NATION ?

Cette rumeur scabreuse éclabousse l’image de la République Démocratique du Congo incarnée par le chef de l’Etat. De simples rumeur que le président de la République devrait s’atteler à gérer, sans faux fuyant et surtout avec responsabilité, au risque de prendre un sérieux coup dans cette affaire qui n’honore pas la République Démocratique du Congo aux yeux de l’opinion internationale et démoralise les investisseurs nationaux et étrangers prêts à s'investir dans la reconstruction de notre pays.

*Où sont passés les fous (Francis KALOMBO, KUDURA KASONGO, Zacharie BABABASWE, etc...arrogants, démagos, avec un discours populiste et réducteur) du raïs ? Pour une fois que le peuple Congolais aimerait et détesterait vous entendre dire: LE RAÏS EST MORT, VIVE LE RAÏS !!!

LE LOUP SERAIT-IL DEVENU L'AGNEAU QU'ON VOUDRAIT DÉVORER ?

O.M...Il n'y a rien, c'est l'homme qui a peur

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 08:24 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires sur JOSEPH KABILA LE SILENCE DE L'AGNEAU...

  • INQUIETS DE CE SILENCE, IL FAUT QUE LE PRESIDENT "FASSE SIGNE DE VIE.."

    Chaque jour qui passe amène son lot des "dires".

    Je suis Congolais et fiers de l'être mais quand je constate quelque chose comme celle que nous vivons ce temps dernier sur la personne de Monsieur Le Président KABILA Joseph, que les uns traîte de "NON CONGOLAIS", les autres D'ASSASSIN de JD KABILA et pour complèter la liste "DE NE PAS ETRE LE FILS BIOLOGIQUE DE JD. KABILA,et j'en penses, tout ça n'a aucune importance à mes yeux et je demanderai à mes frères Congolais de ne pas balancer notre pays par les "ONT DITS" car à l'époque de MOBUTU, ce dernier était qualifié de n'est pas ÊTRE ZAÏROIS, venu le tours de celui autours de qui les bruits courent aujourd'hui, de prendre le pouvoir au Congo,(MUNDELE) de PORTUGAI, RUANDAIS!! Finalement qui sera le vrai CONGOLAIS pour dirigé le Congo ??

    Celui qu'on corromp aujourd'hui, qui se prétend d'être le fils aîné de Kabila, où était-il depuis maintenant dix ans après la mort de MZEE qui n'honore même pas sa personnalité pour clamé haut et fort l'affaire d'enveloppe de 5000$ que le petit lui aurait cèdé et qu'il a fait disparaître sans aucun bruit ??

    Peuple Congolais, ne vous tromper pas de cible; venez même ici en Europe pour chercher un clochard pour diriger votre pays car vous témoigné, TOUS, votre incapacité de pouvoir prendre les règnent de votre pays et vous faites encore appel à ces "BOURREAUX" qui nous ont fait souffrir depuis pratiquement 40 ans auprès de Mobutu pour nous rendre aujourd'hui ignares ?? Les 40 années de Mobutu, vous voulez que ça soit Kabila qui les paient cash? NON!!

    SAKOMBI Inongo, parcequ'il s'agissait de pouvoir, lorsqu'il était convertit en serviteur de Dieu, qu'est ce qui'il n'a pas raconté sur Mobutu? Si lui le faisait, les Kengo,introducteur
    de dollars au Zaïre, aujourd'hui, on peut croire quil est converti et est dirigé par le St-Esprit de Dieu pour conduire le Congo ?? ILS ONT TOUS BU SANG HUMAIN PAR LE MARECHAL; nul ne peut dire le contraire. Qui vous nous avait fait rentré le dollars pour que l'on souffre aujourd'hui comme ça ? N'est ce pas Kengo ? Les SADDAM Hussein, Bobosani?? aaahhh!!!!!?

    Souvenez-vous des milliards qu'ils ont pillés pour construire Lisbonne, leur Paradis où ils se savent à l'abris au camps où les choses ne tournent plus pendant ce temps les congolais se mettent les pneus autours du coups comme des bijoux, boîte d'allumettes à la mains pour balayer le passage de ces gens là !!! Vraiment c'est triste!!!! Et vous les Batetela, vous êtes où?? Que la grande guelle ?? Qui pourra penser à LUMUMBA, OKITO et consorts? Reveillez-vous,ôtez de vous la haine et la jalousie car bozali na eloko moko te au contraire faites comme les autres c'est à dire "UNISSEZ-VOUS" Car vous ne mérité pas ce salaire qui vous est payé aujourd'hui!!

    Laiser KABILA Joseph tranquille dans sa refuge car le jour où vous le reverrez, ça sera pour mieux balayé ses atagonistes!!

    Que vive le Congo et que vive à jamais Joseph KABANGE KABILA.

    C'est Dieu qui le garde et non vos discours fantaisistes. AMEN

    Kelly OMASUMBU

    Posté par Kelly - OMASUMBU, 04 mars 2008 à 14:33 | | Répondre
  • DANS SA SEREINITE LEGENDAIRE, JOSEPH VIT ET LE CONGO SE CONSTRUIT CHAQUE JOUR !

    La culture de "ôte toi de là pour que je m'y mette" doit quitter les esprits des politiques congolais pour un décollage du grand Congo. L'opposant congolais fait souvent pire une fois au pouvoir que l'adversaire qu'il combat pendant qu'il n'est pas au pouvoir. Kabila est le seul, loin devant son père, d'avoir pris une autre direction malgré qu'on voudrait chaque fois le voir emprunter des chantiers battus. A l'instar de son feu père M'zee, Joseph prend d'énormes risques en signant avec les Chinois pendant que les élections ont été financées par les occidentaux qui voudraient, pour cela, maintenir le Congo à genoux pour récupérer leur argent avec des bénéfices éléphantesques ! Face à cette attitude mesquine des occidentaux les grandes guelles congolaises de l'opposition sont bouclées, quelle irresponsabilité ! Quand il s'agit de la mort de leur président, elles vossifèrent en prenant partie de la mauvaise rumeur!

    mais en dépit de tout cela, le président exploite à font sa sereinité légendaire. De la même manière que ce digne fils, plus jeune président du monde, a bravé la peur au front de Kinsangani avec son regretté papa M"zee ainsi que à l'occasion de la mise en jeu de son pouvoir lors des élections en 2006, Le RAIS, avec le soutien des congolais épris de paix et de reconnaissance, va transformer, dans une certaine mesure en tout cas, le vécu quotidien des congolais ! Les preuves éloquentes de l'effet kabila Joseph depuis 2001 sont là, il faut être de mauvaise foi pour ne pas les reconnaitre ! Tout ne va pas encore, on semble d'ailleurs croire que rien ne va ! Mais on vient de loin. l'infime partie de l'histoire du Congo écrite peut nous renseigner davantage sur là d'où nous venons : les dérives d'une gestion prédatrice du Prof Mabi, la mal zaïrois du prof Mayola, Pourquoi l'Afrique va mal... sont là autant d'ouvrages qui peuvent nous édifier. Congolais évitons de nous fier aux rumeurs. Ce qu'on raconte ! Le Président Kabila a une promesse à tenir, il s'y engage avec détermination dans le cadre de 5 chantiers et n'attend pas abondonner n'en déplaise tous les détracteurs tant internes qu'externes, nationaux ou étrangers.
    Le Congo n'a pas besoin des dirigeants éloquents, trop instruits, élégants... pour décoller. Il a plutôt besoin des hommes qui savent lier l'acte à la parole, en optant pour un choix politique précis qu'il imprime dans l'esprit de tous les citoyens pour leur intérêt avant tout. le président Kabila, sans être parfait car il a ses tares, se rapproche de ce portrait robot. il y a bien sûr d'autres congolais aussi, mais maintenant le tour c'est à lui, pretons lui mains fortes plutôt que de chercher à le décourager au risque d'en faire un autre dictateur dont le Congo n'a plus besoin !

    Posté par Amen, 05 mars 2008 à 13:41 | | Répondre
Nouveau commentaire