LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

29 février 2008

KINSHASA... AMBIANCE APOCALYPSE NOW !!!

Kin

KINSHASA SOUS HAUTE TENSION

ON CRAINT LE PIRE POUR NOS FAMILLES, ENFANTS, AMIS...  TOUT LE MONDE SE DEMANDE CE QUI SE PASSE, LE PRÉSIDENT KABILA NE CONTRÔLE PLUS RIEN..? JE SUIS TRÈS ANGOISSÉ AU TRAVAIL... ON EST INCAPABLE DE CIRCULER DE PEUR QU'IL Y'AIT DES TROUBLES DANS LA VILLE... DES TIRS ONT ÉTÉ ENTENDUS CETTE NUIT, JE DOIS ALLER CHERCHER MA MARCHANDISE, MAIS LE PROBLÈME EST QUE NOS COLIS SONT BLOQUÉS A L'AÉROPORT...TOUT DEVIENT COMPLIQUÉ...ON SOUPÇONNE TOUT LE MONDE, BREF, TOUT CELA NE FAIT QU'AUGMENTER MA FRUSTRATION... DIT UN COMMERÇANT CONGOLAIS

Le président du Sénat, Léon Kengo, qui a décidé de passer une partie de ses vacances parlementaires en Belgique, s’est subitement rappelé à la mémoire des Kinois comme la seconde personnalité de la République. Pourtant, une disposition constitutionnelle libellée dans ce sens, est connue de tous depuis la promulgation par le Président de la République, en février 2006, de la nouvelle loi fondamentale régissant le pays.

La capitale grouille de rumeurs les plus folles, comme si un quelconque processus de succession était déjà en cours. Les médias audiovisuels ont beau diffuser les images des conseils des ministres qui se déroulent sous la direction personnelle de Joseph Kabila, le montrer aux côtés des hommes d’Etat, des diplomates, d’opérateurs économiques nationaux ou expatriés, les rangs des Saint Thomas ne désemplissent point.

A Kinshasa, l’on n’est plus surpris de voir des gens refuser de sortir de chez eux tôt le matin, des commerces du centre-ville fermer précipitamment, des rues se vider, des automobilistes retirer brusquement leurs engins de la circulation, des parents ou des amis lancer par téléphone portable des messages de détresse en direction de leurs proches. Le tout tourne autour d’une situation inattendue qui se produirait ou qui aurait déjà secoué le sommet du pouvoir d’Etat.

Notre consoeur belge Colette Braeckman, auteur d’une récente analyse politique articulée autour du « flottement » de l’autorité de l’Etat en RDC, a renforcé les convictions de beaucoup dans l’imminence d’un coup de force. Auquel cas, les occidentaux auraient planifié un schéma de succession ayant pour pièce maîtresse Léon Kengo wa Dondo, constitutionnellement revêtu du droit de succession au Chef de l’Etat.

Le démenti de Boshab

Il y a une dizaine de jours, le Secrétaire général du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD), Evariste Boshab, était sorti de sa réserve pour démentir la rumeur de l’assassinat ou du décès du Chef de l’Etat. Il a mis en garde les ennemis de la paix et de la stabilité des institutions politiques pourtant issues des élections contre leurs intentions funestes d’installer la psychose dans l’opinion en vue der réduire en poussière tous les sacrifices du peuple congolais pour se réconcilier, réunifier la patrie, recréer l’Etat de droit, impulser la démocratie, et s’investir dans les tâches de développement.

Le message de vigilance qu’il a lancé non seulement aux militants du PPRD mais à l’ensemble du peuple congolais a calmé les esprits avant que d’autres rumeurs, plus insistantes, ne viennent prendre possession de la ville et la rendre tout simplement folle.

En vérité, il y a lieu de dire que sans l’intervention du SG du PPRD, la situation serait devenue ingérable au niveau de l’opinion. Il faut maintenant poursuivre ce travail en espérant surtout que d’autres responsables sortiront de leur torpeur pour accompagner Boshab dans son combat contre la manipulation de l’opinion publique. Il s’agit d’une bataille capitale pour le pouvoir en place d’autant que les rumeurs qui secouent aujourd’hui la capitale ont un côté extrêmement pervers, dans ce sens qu’elles sont de nature à installer la suspicion au niveau des institutions de la République et empêcher ainsi toute collaboration franche devant favoriser une gestion saine de la cité.

Manifestement, le plus dur est à venir.

O.M/LE PHARE

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 09:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur KINSHASA... AMBIANCE APOCALYPSE NOW !!!

Nouveau commentaire