LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

19 février 2008

Les derniers jours d'Hillary Clinton...

candidates_battle_080124_mnLe Wisconsin et Hawaï votent ce mardi. Barack Obama est donné favori, tandis que la campagne de l'ex-Première Dame est comparée au Titanic... Mme Clinton aurait bien besoin d'une victoire avant d'affronter le Texas et l'Ohio.

Éclairage

Dernier rendez-vous électoral aux Etats-Unis, ce mardi, avant un moment crucial dans la course à l'investiture présidentielle : les primaires du 4 mars dans l'Ohio et le Texas. Tandis que le Républicain John McCain, qui a reçu le soutien des présidents Bush père et fils, devrait poursuivre tranquillement sa marche en avant au Wisconsin (lequel devrait lui rapporter 40 délégués supplémentaires et le rapprocher de la barre fatidique des 1 191 - il en a 846 selon le site spécialisé Real Clear Politics), les choses demeurent, par contre, on ne peut plus incertaines pour les Démocrates Hillary Clinton et Barack Obama, qui s'affrontent également au Wisconsin, mais aussi à Hawaï.

En toute logique, M. Obama devrait l'emporter facilement à Hawaï (29 délégués), un Etat où il est né et où il a passé une partie de son enfance; sa mère, qui s'était remariée avec un Indonésien et s'était établie à Jakarta, avait renvoyé son fils chez ses grands-parents à Honolulu. L'archipel organise par ailleurs des caucus, une formule qui a jusqu'ici été favorable à M. Obama.

La situation est plus confuse au Wisconsin, un Etat de la région des Grands Lacs voisin de l'Illinois, de l'Iowa, du Minnesota et du Michigan. Barack Obama avait remporté primaires et caucus dans l'Iowa, l'Illinois et le Minnesota. Hillary Clinton avait, pour sa part, gagné au Michigan, le 15 janvier, mais l'Etat avait été dépouillé de ses délégués pour avoir transgressé les règles imposées par les instances nationales du Parti démocrate.

Barack Obama, qui n'a concédé aucune défaite depuis le 5 février, entend continuer à surfer sur la vague et se présenter en grand favori, le 4 mars, quand la course à l'investiture prendra un tour décisif avec les élections primaires au Texas et dans l'Ohio, deux Etats très peuplés qui enverront 228 et 161 délégués respectivement à la Convention de Denver.

La Première Dame aimerait, toutefois, briser l'élan de son adversaire dès ce mardi en enlevant le Wisconsin. En reprenant la main avant le 4 mars, elle empêcherait Barack Obama de présenter sa victoire finale comme inéluctable et de tabler sur l'effet d'entraînement qu'une telle position favorise chez les indécis.

Des liens anciens au Texas

En des circonstances ordinaires, on n'imaginerait pas que Mme Clinton puisse perdre le Texas, où son mari et elle ont des attaches très anciennes qui remontent non seulement aux campagnes présidentielles de Bill Clinton en 1992 et 1996, mais à la tentative de George McGovern contre Richard Nixon en 1972. L'importance de la minorité hispanophone est un autre facteur qui prédestine l'ex-Première Dame à triompher dans le "Lone Star State".

Rien, cependant, n'est plus comme avant. Le "phénomène Obama" a brouillé toutes les cartes et, si Hillary Clinton affiche toujours une confiance inébranlable dans ses chances d'obtenir l'investiture, le doute s'est insinué dans son entourage et dans la presse. Celle-ci n'hésite plus à comparer sa campagne au Titanic ou aux "derniers jours de Pompéi".

Beaucoup d'observateurs s'accordent à penser que si l'ex-Première Dame ne gagne pas au Texas, c'en sera fini de son ambition d'emménager de nouveau à la Maison-Blanche. Elle réduirait à coup sûr le risque en se présentant au Texas forte d'une victoire préalable au Wisconsin.

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 09:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Les derniers jours d'Hillary Clinton...

Nouveau commentaire