LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

15 février 2008

MODE : Le "mal habillement" des jeunes filles... Un appel au secours !

SP_A0807Toute personne possédant un minimum d’esprit de décence se sentira mal à l’aise en voyant l’habillement de nos jeunes filles. Elles exposent sans sourciller leur corps et se plaisent à attirer les regards ; à la limite on a l’impression qu’elles font simplement une invite à la gent masculine. Alors que, autrefois, les filles se faisaient respecter par leur politesse et leur manière sobre de s’habiller, aujourd’hui, elles ne se font aucun souci du "qu’en dira-t-on ?". On se demande vraiment dans quel environnement nous vivons. Le phénomène est tel que nous devons rechercher les causes profondes.

En communication, il y a celle qui est non verbale et qui transmet un message très fort. Le "mal habillement" des jeunes filles de nos jours ne serait-il pas une autre façon de communiquer, de lancer un message et d’attirer l’attention des parents, des aînés et des autorités sur leurs préoccupations ? Pourquoi avoir choisi brusquement un mode d’habillement qui dérange les autres et qui les avilie elles-mêmes ? C’est simplement, croyons-nous percevoir, un appel au secours ! Ce n’est un secret pour personne, les jeunes filles sont en perte d’identité, de leur identité. Elles ont perdu tout repère.

Elles se cherchent mais ne se retrouvent pas. Elles ont emprunté des chemins tortueux, des chemins sans lendemain. Ces filles d’aujourd’hui seront les épouses et les mères de demain. Sont-elles prêtes pour assumer de telles responsabilités ? Il y a des signes qui ne trompent pas. Le "mal habillement" des filles révèle un profond malaise qu’elles vivent.

Le penseur a dit que "chaque être humain est et sera ce qu’il pense de lui-même". Nous faisons un premier constat : ce modèle d’habillement que nous dénonçons, s’il n’est pas inventé par nos jeunes filles, est tout de même importé et copié par elles. Et ce modèle nous est imposé de gré ou de force au point où toute autre façon de s’habiller est considérée et taxée de démodée, voir dépassée ; comme pour dire : il n’ya que ça à faire et à voir.

Le conseiller conjugal que je suis a cru entendre par ce "look" d’un genre nouveau de nos jeunes filles, une salve d’accusations. Oui la jeunesse et en particulier sa composante fille, accuse. Elle accuse les parents, les aînés. Les jeunes filles les accusent de les avoir mis au monde sans rien de prévu pour leur accueil.

Où vivront-elles ? comment vivront-elles ? Avec qui vivront-elles ?. Ce sont là des questions qu’elles se posent et qui sont restées longtemps sans réponse. La jeunesse accuse pour être abandonnée au carrefour de la vie sans bonne éducation. La jeunesse est déboussolée. Elle cherche quelque chose, mieux quelqu’un à qui s’accrocher.

Les jeunes filles de nos jours veulent un phare qui dicte le chemin à suivre. Elles se sentent abandonnées par des parents trop occupés par le travail, les affaires, la politique à tel point qu’ils ne comprennent plus le besoin de leurs enfants et la misère morale dans laquelle ils sont embourbés. Puissent les parents, les aînés entendre le cri du cœur des jeunes filles qui, par le "mal habillement" disent tout le mal qu’elles pensent d’eux. Eux qui se sont dérobés de leurs responsabilités. Eux qui se sont tus et qui ont gardé un silence déroutant. Eux qui ont démissionné. Les jeunes filles ne veulent surtout pas entendre : "ce que vous faites n’est pas bien" .

Une telle remarque les enfoncerait pour de bon. Elles se lanceront dans la révolte. Ce qu’elles veulent entendre de leurs parents, de leurs aînés, c’est ceci : "voici comment tu dois t’habiller !". Là, elles trouveront un repère, non un chapelet d’interdits, mais un sillon lumineux qui éclaire pour donner de la valeur à la jeune fille qui, à partir de ces instants prendra la décision d’entretenir son être intérieur par le respect pour elle-même et pour les autres.

Parents, aînés, entendez le cri, discernez tous les reproches que vous fait parvenir le "mal habillement" des jeunes filles. L’écoute prédispose à une communication positive pour la recherche des solutions aux problèmes que vivent les jeunes filles de nos jours. CD

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 09:20 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires sur MODE : Le "mal habillement" des jeunes filles... Un appel au secours !

    cest mediatique. si les stars les rappeuses vulgaires pornographiques de television ne seraient pas la ce serait different. Les jeunes filles meme hommes les copient et perdent leur classe mais on sait que ca vient de beaucoup haut. Cest domage.

    Posté par chris, 24 mars 2017 à 15:18 | | Répondre
Nouveau commentaire