LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

12 février 2008

RCA : Patassé, J-P Bemba et Abdoulaye Miskine seront jugés à La Haye avant fin 2008 !

Bemba_PatasseLe procureur de la Cour pénale internationale (CPI) Luis Morino Ocampo a séjourné la semaine dernière à Bangui, capitale de la République Centrafricaine où il a rencontré les victimes des événements politico-militaires qui se sont déroulés dans le pays, de 2002 à 2003, le Président centrafricain de cette époque, Ange-Félix Patassé ayant fait appel à Jean-Pierre Bemba pour lui prêter main forte afin de venir à bout à la rébellion qui menaçait son pouvoir.

Patassé et Abdoulaye Miskine, son garde de corps, ainsi que JP Bemba pourraient comparaître devant la CPI avant la fin de cette année. Le procès de l’ancien président centrafricain Ange Félix Patassé, poursuivi pour crimes de guerre aura lieu à la Haye avant la fin de l’année 2008. L’ancien prési­dent centrafricain: le leader du mouvement de libération du Congo, Jean Pierre Bemba et Abdoulaye Miskine, membre de la garde rapprochée de Patassé sont poursuivis pour crimes de guerre devant la Cour pénal in­ternational. Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI). Louis Morino Campo séjourne actuellement en Centrafrique pour en­quêter sur les crimes et autres exactions commises sous le ré­gime de l’ancien président Patassé.

M. Campo a rencontré le 7 février au centre protestant pour la jeunesse (CPJ) à Bangui les victimes des évènements politico-militaires qui se sont dé­roulés dans le pays de 2002 à 2003.

« Je suis venu vous écou­ter sur tout ce qui vous est arrivé et tout ce que vous avez vu et vécu d’octobre 2002 à avril 2003 », a déclaré M. Campo dans son message introductif, s’adressant à plusieurs centaines de per­sonnes rassemblées dans la salle de conférence du CPJ.

Il a expliqué que la CPI a pour mission de traduire devant la justice tout individu quel que soit son statut social ou son lieu de résidence, dont la responsa­bilité est avérée dans des crimes de guerre et de génocide.

« Les principaux auteurs de viols et de meurtres contre qui vous aurez témoigné seront rat­trapés par la CPI quel que soit le lieu où ils se trouvent en ce mo­ment », a déclaré M. Campo qui a reçu différents témoignages des victimes et autres témoins d’assassinats et de viols. « Tous les responsables de crimes et d’assassinats seront condamnés par la « CPI », a-t-il conclu sous les acclamations du public.

Autant d’exactions commises par les rebelles du mouve­ment de libération du Congo (MLC) de Jean Pierre Bemba, venus au secours du régime de Patassé aux abois en 2002.

L’ancien Président Patassé, le leader du mouvement de libération du Congo (MLC), Jean Pierre Bemba et Abdoulaye Miskine, un ancien chef de la garde rapprochée de Patassé sont poursuivis pour crimes de guerre devant la CPI par le gou­vernement centrafricain.

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 00:05 - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires sur RCA : Patassé, J-P Bemba et Abdoulaye Miskine seront jugés à La Haye avant fin 2008 !

    Injustiice d'appréciation

    Je salut cette initiative mener et declancher par la CPI par le biais d'une instruction préjuridictionnelle mener par le procureur Morimo, mais en même tant j'ai le regrêt de vous savoir que dans cette affaire il n' y a que ceux qui sont en déhors du circuit du pouvvoir qui serront poursuivis, comme les cas de Patassé et Bemba, tout en sachant que pendant les ostillités se sont les les forces armées de tout bord qui violent les droits de l'homme en commettant les actes odieux du genre massacres, crimes, etc..., et pourtant nous savons combien ceux qui sont au pouvoir au Congo/Kinshasa, en RCA ont tués avant d'arriver au pouvoir, bien plus que ça en commettant les actes odieux dont on accusent Bemba et Patassé, la CPI fait la sourd oreil et l'aveugle, c'est regrattable, pour nous les intellectuels africains, nous n'avons plus confiances à cette juridiction pénale internationale, qui n'est qu'une juridiction où sont déférés les faibles et ceux qui ne servent pas les intérêts des occidentaux, des peites questions: Où est passé la commission du Chilien Roberto GARITON chargé d'enqueter sur les massacre de Hutus Rwandais où nous savons combien de fois Joseph KABILA avait joué un rôle important dans ce massacre ?, parcequ'il est au pouvoir on ose même pas en parler, parcequ'il est au pouvoir, puis il sert convenablement les intérêts des occidentaux, tout ça c'est une autre forme moderne de domination de l'homme blanc aux autres races, la CPI est devenue un outil d'intimidation des blancs aux nègres, et pourtant l'avenement de la CPI a été un ouf de soulagement, et pourtant avec le temps nous nous sommes rendus compte que c'est n'était un moyen moderne de légalisation de traquer les nègres. Tous ce que nous demandons nous intellectuels et juristes africains et defenseur de droit de l'homme en un mot que Justice soit rendu de façon equitable.

    Me SAIDI KAMBALE

    Posté par Izaga, 27 mars 2008 à 00:22 | | Répondre
  • Deux poids deux mesures

    Je salut cette initiative mener et declancher par la CPI par le biais d'une instruction préjuridictionnelle mener par le procureur Morimo, mais en même tant j'ai le regrêt de vous faire savoir que dans cette affaire il n' y a que ceux qui sont en déhors du circuit du pouvvoir qui serront poursuivis, comme les cas de Patassé et Bemba, tout en sachant que pendant les ostillités se sont les les forces armées de tout bord qui violent les droits de l'homme en commettant les actes odieux du genre massacres, crimes, etc..., et pourtant nous savons combien ceux qui sont au pouvoir au Congo/Kinshasa, en RCA ont tués avant d'arriver au pouvoir, bien plus que ça en commettant les actes odieux dont on accusent Bemba et Patassé, la CPI fait la sourd oreil et l'aveugle, c'est regrattable, pour nous les intellectuels africains, nous n'avons plus confiances à cette juridiction pénale internationale, qui n'est qu'une juridiction où sont déférés les faibles et ceux qui ne servent pas les intérêts des occidentaux, des peites questions: Où est passé la commission du Chilien Roberto GARITON chargé d'enquêter sur les massacre de Hutus Rwandais où nous savons combien de fois Joseph KABILA avait joué un rôle important dans ce massacre ?, parcequ'il est au pouvoir on ôse même pas en parler, parcequ'il est au pouvoir, puis il sert convenablement les intérêts des occidentaux, tout ça c'est une autre forme moderne de domination de l'homme blanc aux autres races, la CPI est devenue un outil d'intimidation des blancs aux nègres, et pourtant l'avenement de la CPI a été un ouf de soulagement, et pourtant avec le temps nous nous sommes rendus compte que c'est n'était un moyen moderne de légalisation de traquer les nègres. Tous ce que nous demandons nous intellectuels et juristes africains et defenseur de droit de l'homme en un mot que Justice soit rendu de façon equitable.Franchement nous juristes africains avions à son temps saluer l'avenement du traité de Rome, mais malheureusement sa mise en oeuvre nous a totalement déçu.

    Me IZAGA

    Posté par SAIDI, 27 mars 2008 à 00:32 | | Répondre
  • Prudence dans la vie

    Au cours de notre vie nous rencontrerons cetains personne.C'est pour cette raison qu'il est tres imporant de connaitre la personne avant de leur offrir notre confiance.Offrir ta confiance aveuglement peu avoir de grave consequences,le seul moyen que nous avons c'est de connaître le caractere de la personne,par ses actions que nous pouvons voir s'il nous veut du bien ou du mal.Les peuples congolais avais donner confiance a KABILA M'zee qui ne l'avait pas meritait.Comme resultat JP BEMBA devant la justice.pouquoi?parcequ'il chercher a nous unir encore une fois de plus.

    Posté par norbert mbano T, 02 mai 2008 à 15:46 | | Répondre
  • LE SANG DES INNOCENTS

    Nous devons nous félicité par les initiatives de CPI,ne nous cachons pas derrières des interets éphemères de ces politiciens assoifer de pouvoirs qui ont tant faits de mal a leur propre pays en assassinant des innocents gratuitement pour conserver ou acceder au pouvoirs.
    Le sang des humains est sacré et nul n' a le droit d' oter une vie de quelqu' un d' autre.
    Ces responsables politique qui assassinent leur population doivent savoir dorénavant que leur crimes ne resteront pas impunis.
    Je me félicite du progrès constant que la cour à enregistrer ces dernières années.
    En traquant les auteurs des faits, qu' ils soient au pouvoir ou non,la cour pourra ainsi donner de l' espoir au peuple soumis sous des dictatures ou des démocraties bannanières.
    Les hommes politique doivent savoir que quand on est responsable on est comptable de la vie de ces citoyens, le pouvoir ne donne pas droit ala barbarie et ala violence il donne droit ala responsabilité.
    Patassé, Bemba et les autres doivent repondre de leurs forfaits devant la cour on ne doit pas laisser impunis ces crimes odieux que la justice soit faite au nom des victimes.
    J' ai vu un vent nouveau se lever à l' ouest, un vent des dirigeant responsable qui ne persécuteront pas leurs propres fils et filles du pays, un vent qui souffle comme il en souffle en occident, un vent de paix entre les peuples, un vent de sans division, un vent de dialogue et non de guerre de clans, j' ai vu des anges remplacer des diables, j' ai vu des batisseurs remplacer les destructeurs, j' ai vu des affamés manger à leurs fin et des sans abris dormir sous un toit,j' ai vu des pilleurs et des voleurs mendier et la source de leur bonheur tarir devant eux.
    Celui qui cultive la paix trouvera le bonheur sur son chemin mais celui qui cultive la division, la haine, la barbarie, le pillage dans toute ces formes trouvera le malheur tot ou tard.
    Rien est éternel.

    Posté par la voix, 14 juillet 2008 à 22:33 | | Répondre
Nouveau commentaire