LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

14 janvier 2008

Primature: Une soixantaine de conseillers pour Gizenga

gizenga009Onze mois après sa nomination au poste de Premier ministre, Antoine Gizenga nomme enfin les conseillers de son cabinet. Une soixantaine. Et ce, au moment où ses «partenaires» du parti présidentiel, le PPRD, sont occupés à piocher sur des scénarios de son départ…

Une soixantaine de conseillers pour quoi faire? Combien vont-ils coûter au Trésor public? En contrepartie de quel service à rendre à la collectivité? Par décret daté 7 janvier 2008, le Premier ministre Antoine Gizenga Fundji a nommé trois conseillers principaux et une soixantaine de conseillers bouclant ainsi la liste des membres de son cabinet. Désigné à la tête du gouvernement congolais en février 2007, l’ancien vice-Premier ministre de Patrice Lumumba a donc attendu quatre mois pour choisir ses premiers conseillers principaux – nommés en juin dernier - et onze mois pour publier les noms des conseillers de son cabinet. Ouf ! Comment a-t-il pu conduire les affaires nationales sans bénéficier des conseils d’experts en matière politique, économique et social ? La nature ayant en horreur le vide, on peut dès lors comprendre pourquoi la Présidence de la République s’est engouffrée dans la brèche ouverte en s’accaparant des prérogatives constitutionnelles dévolues au chef du gouvernement. Conséquence : celui-ci a brillé par son absence dans tous les grands dossiers : le massacre des adeptes du mouvement politico-religieux Bundu dia Kongo ; l’affaire Kahemba ; l’affrontement armés entre les hommes de JP Bemba et les membres de la garde présidentielle de Kabila, en mars 2007 ; la chasse à l’homme contre les ressortissants de la province de l’Equateur ; la suspension de certains médias etc.

Dénominations pittoresques

Pour l’anecdote, il y a quasiment autant de conseillers que les ministères que comptent l’exécutif national. Certains nouveaux conseillers du «Premier» sont appelés à s’occuper des dossiers aux dénominations pittoresques. C’est le cas notamment de l’«Ethique», la «Bonne gouvernance », la «Lutte contre la corruption», la «Lutte contre l’impunité», la «Lutte contre la pauvreté». En bons bantous, ceux qui ont conçu le cabinet du Premier ministre croient résoudre les problèmes évoqués par des simples incantations. Des observateurs se demandent bien où Gizenga ira puiser des ressources de réformateur pour faire triompher ces valeurs. Des valeurs qui sont foulées quotidiennement aux pieds par les puissants du moment. Des hommes et des femmes tapis tant dans l’entourage politique du «raïs» congolais que dans sa famille biologique. Depuis sa nomination à ce poste pour le moins «juteux» - selon les mœurs politiques congolaises, Gizenga donne, plus à raison qu’à tort, l’image d’un leader politique «apprivoisé». Un leader qui a cessé d’être un partenaire du «président élu» pour n’être qu’un des usufruitiers de la «générosité» de ce dernier. «Mbuta Gizenga» est venu allonger la longue liste des flagorneurs qui clament à longueur de journée leur «gratitude» au «Chef » tout en promettant «de tout faire pour mériter sa confiance». Quid du service à rendre à la collectivité ?

Siège éjectable

Près d’une année après sa nomination, l’actuel locataire de l’hôtel du Conseil paraît usé. Usé par… l’inaction. Usé par son incapacité à fixer un cap et à gérer l’Etat au quotidien. Usé par son incapacité à définir les secteurs prioritaires et à mobiliser les moyens pour redonner un certain espoir à la population. Il faut être naïf pour espérer un miracle après la nomination de nouveaux conseillers à la Primature quand on sait que les «amis politiques» de l’homme fort du Palu (Parti lumumbiste unifié) ne voient plus celui-ci que sur un siège éjectable. Dans une déclaration faite à l’hebdomadaire parisien Jeune Afrique, édition n°2449, datée 16-22 décembre, le président de l’Assemblée nationale, le PPRD Vital Kamerhe n’a-t-il pas dit que l’actuel Premier ministre ne dispose plus que de quatre mois pour convaincre ? « Jusqu’en avril 2008, c’est le dernier sursis », martelait Vital. Une prise de position qui n’a été ni infirmée ni confirmée par le truculent Kudura Kasongo, porte-parole à la Présidence de la République. D’aucuns diront que le «Vieux» n’a pas encore dit son dernier mot …

B.A.W


Ci-après la liste des conseillers du cabinet du Premier ministre nouvellement nommés :

Sont nommées aux fonctions de Conseillers Principaux les personnes, dont les noms suivent :

1) Conseiller Principal au Collège Juridique, Politique et Administratif : M. Guillaume KANYIMBWE 2) Conseiller Principal au Collège Economique et Financier : M. Paulin KAMBINGA 3) Chef de l’Unité médicale : Dr. Félicien LUKWASA

Article 2 : Sont nommées aux fonctions de Conseillers les personnes, dont les noms suivent :

a) Collège Juridique, Politique et Administratif.

1) Conseiller chargé des Questions Politiques : M. MAFEL Y MAFELLY MAKAMBO 2) Conseiller chargé de l’Intérieur et de la Décentralisation : M. Delsard MALENGHE 3) Conseiller chargé de la Justice et des Réformes Institutionnelles : M. Denis GIKWENGE MANDJATA 4) Conseiller chargé des Droits Humains : M. ADAMU NGOY 5) Conseiller chargé des Affaires Etrangères : M. Laurent NGILA 6) Conseiller chargé de la Coopération et des Congolais de l’Etranger : M. Augustin NTUMBA

b) Collège de l’Ethique, de la Lutte contre la Corruption et de la Réforme de l’Administration Publique.

1) Conseiller chargé de l’Ethique : M. Delphin TUBULA 2) Conseiller chargé de la Bonne Gouvernance : M. Enlery KAYAMBA 3) Conseiller chargé de la Lutte contre la Corruption : M. Jean-Paul MBAYA KASHALA 4) Conseiller chargé de la Lutte contre I’impunité : M. Aly SELEMANI BILA 5) Conseiller chargé de la Réforme de l’Administration Publique: M. Anicet NKWIM AKOL 6) Conseiller chargé de la Réforme des Services Annexes: Mme Aurélie BITONDO

c) Collège de Développement Social et de Lutte contre la Pauvreté.

1) Conseiller chargé du Développement Social : Mme Yvonne META KAKUMBU 2) Conseiller chargé de la Lutte contre la pauvreté : Mme Thérèse KIPUWA MAMPUTU 3) Conseiller chargé des Questions Sociales : M. Célestin NGUNZ 4) Conseiller chargé de la Solidarité Nationale : M. Joseph PWALA 5) Conseiller chargé du Genre : Mme. Florence MUNSALA 6) Conseiller chargé des Groupes Vulnérables : Mme Julienne MATADI

d) Collège Economique et Financier.

1) Conseiller chargé des Finances et des Régies Financières : M. Adrien MBUYA 2) Conseiller chargé du Budget, Banques et Monnaie : M. Macaire KABAKA 3) Conseiller chargé de l’Economie et du Commerce: M. Jean-Claude MUSHIGO 4) Conseiller chargé du Portefeuille: M. Georges NDOMBOLO 5) Conseiller chargé d’Agriculture et du Développement Rural : M. Jacques MIKA 6) Conseiller chargé des PME : M. Arthur DITULIAKIDI

e) Collège Social et Culturel.

1) Conseiller chargé du Travail et de la Prévoyance Sociale : M. Roger MUNYOLOLO 2) Conseiller chargé de l’Education, de la Formation et de la Recherche Scientifique: M. Noël BOTAKILE 3) Conseiller chargé de la Santé Publique: M. Constant KOKO MUDEK 4) Conseiller chargé de la Culture et des Arts : M. Corneille MONOKO 5) Conseiller chargé de la Jeunesse et des Sports : M. Claude KIZOMPAYI MAYUMB 6) Conseiller chargé de la Communication et des Médias : M. Alphonse KIVUDI f) Cellule de Contrôle et d’Evaluation: 1) Conseiller (Contrôleur/Vérificateur) : M. Octave MANKONDO IDRISSA 2) Conseiller (Contrôleur/Vérificateur) : M. Fidèle MANWANA 3) Conseiller (Contrôleur/Vérificateur): M. NTUMBA DITATANABO 4) Conseiller (Contrôleur/Vérificateur): M. Mathurin SANTINI 5) Conseiller (Contrôleur/Vérificateur): M. François KUMINGA 6) Conseiller (Contrôleur/Vérificateur): M. Joseph MATALA
g) Collège des Infrastructures et Reconstruction:

1) Conseiller chargé du Plan :

M. MWAMBA KASONGO 2) Conseiller chargé des Infrastructures : M. Eloi MAPUTA MUTINI ELWA 3) Conseiller chargé de la Reconstruction : M. Joseph TSHOMBA 4) Conseiller chargé des Travaux Publics et de l’Aménagement du Territoire: M. Guy KIVWATA KAZOKOLU 5) Conseiller chargé des Affaires Foncières: M. Jean-Nestor OMAPAMI KASONGO 6) Conseiller chargé de l’Urbanisme et Habitat : M. Paulin LUMONG

h) Collège Technique et Environnement:

1) Conseiller chargé des Mines: M. Prosper KASSOTO 2) Conseiller chargé de l’Energie: M. Stone DIADIA 3) Conseiller chargé des Hydrocarbures: M. KIMWANGA FUNDJI 4) Conseiller chargé des Transports et Voies de Communication : M. Freddy KASONGO 5) Conseiller chargé des PTT : M. MULONGO MULENDA 6) Conseiller chargé de l’Environnement et du Tourisme: Mme Béatrice MAKAYA

i) Collège des Questions stratégiques et Relations Inter-institutionnelles.

1) Conseiller chargé des Relations avec le Parlement: M. Pierrot SIDIKI KABAMBA 2) Conseiller chargé des Relations avec le Pouvoir Judiciaire: M. BOKO MATONDO 3) Conseiller chargé des Relations avec les forces Vives : Mme Chantal KOMBE SHUKU4) Conseiller chargé de la Sécurité et de l’Ordre Public : M. Joachim MANIKISA MAKARIOS 5) Conseiller chargé de la Défense Nationale et des Anciens Combattants : M. Victor PELETE 6) Conseiller chargé de l’Intégration Régionale: Mme Jolie YAMA NZALABAR Article 2 : Sont nommées membres du Secrétariat privé du Premier Ministre dans les fonctions reprises en regard de leurs noms les personnes suivantes : 1. Secrétaire Particulière : Mme Marie KAFUMVU 2. Secrétaire Privée : Mme Rita ISIDI3. Attaché à la Secrétaire Particulière et chargé de l’Intendance: M. Patrice MBUBA

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 09:48 - Permalien [#]