LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

20 décembre 2007

Face cachée de la conférence de Goma sur la paix dans le Kivu : Les Tutsis... Ruberwa, Bizima et Nyarugabo reviennent en force !

nkunda_ruberwa_combatLa conférence sur la paix et la sécurité dans le Kivu telle qu’elle est préparée marque une nette remontée en selle des tutsi congolais partisans des thèses du dissident Laurent Nkunda apparemment en quête de légitimisation de sa démarche.
« La rencontre tenue lundi 17 décembre dernier au Grand Hôtel Kinshasa visait la préparation des travaux de la conférence sur la paix, la sécurité et le développement prévus du 21 au 26 décembre 2007 à Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu.

Quand les tutsi remontent en selle

On pouvait reconnaître facilement, sur les images de différentes chaînes de télévision, les têtes couronnées de l’espace Kivu avec surtout une bonne fourchette des Tutsi congolais, notamment Azarias Ruberwa qui signe sa rentrée politique après des déclarations faites à partir des USA, Bizima Karaha, le « revenant » le sénateur Nyarugabo et tant d’autres compatriotes rwandophones.

Chose curieuse, à travers ce forum où « chacun peut venir dire tout ce qu’on veut », à en croire Vital Kamerhe, on a l’impression que ce nouveau schéma entend légitimer les négociations prônées par Laurent Nkunda. Car, s’il faut que chaque ethnie congolaise qui se sent “menacée” emprunte la voie des armes pour faire entendre sa voix, il y a vraiment lieu de se demander à quoi ressemblerait la RDC si les 400 ethnies empruntaient la même voie que les Tutsi.

La Conférence sur le Kivu cache mal un schéma politique

A travers ce genre de rencontres faisant suite à la « rébellion », de l’ex-général Laurent Nkunda, on sait d’avance que, parmi les résolutions, on retrouvera la nécessité d’un Gouvernement d’union nationale, surtout que certains qui y étaient annoncés n’ont jamais été admis à l’Exécutif congolais, ainsi que la représentation des Congolais rwandophones au sein des institutions de la République. Le show politique en question se terminera sans doute pour une réconciliation de façade avant que, profitant d’une mésentente, les mêmes Tutsi recourent au dialogue des armes comme le mode par excellence de revendications.

D’ailleurs, on n’en est pas à la première version de ce spectacle où la présence des Hutus est brandie pour évoquer des raisons de sécurité pour aboutir aux postes politiques. Un schéma déjà vécu en 1996 avec les troupes de l’Alliance des forces démocratiques pour la libération du Congo (AFDL). Le même exploit a été réédité à partir de 1998 avec le RCD comme mouvement politico­militaire que dirigeait Me Azarias Ruberwa qui a, du reste, défié la chambre basse en ne répondant pas du tout à la convocation lui lancée.

La démarche de Laurent Nkunda politiquement légitimée

En fait, a y regarder de près, un simple problème d’indiscipline, dans le chef d’un seul individu, Laurent Nkunda, devient, tout d’un coup, une affaire nationale.

A en croire les observateurs avertis, le forum du Kivu cache mal les négociations exigées par Nkunda qui semble bénéficier, dans sa démarche, du soutien de certaines capitales occidentales.

On comprend pourquoi Azarias Ruberwa a préféré claironner à partir du pays de l’Oncle Sam. Tout compte fait, c’est ce qu’il exigeait, au nom des Tutsi congolais, qui se prépare.

Au finish, les 700.000 déplacés dénombrés à ce jour au Kivu ne sont que de simples victimes de certaines caprices politiques.

Qui pouvait croire qu’après le Dialogue intercongolais tenu en Afrique du Sud, il y aurait encore d’autres négociations politiques? Finalement, c’est l’impunité qui risque de s’ériger en règle sur le terrain politique là où, nous avait-on déclaré l’an dernier, « des portes de la prison sont largement ouvertes ».

Il faut craindre que la fameuse conférence ne serve de tribune pour que Laurent Nkunda rentre sous de bonnes grâces en effectuant une descente spectaculaire à Kinshasa au grand dam de la pauvre population du Kivu. Ce qui risque d’être mal perçu par l’opinion intérieure.

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 00:35 - Permalien [#]