LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

27 novembre 2007

LES BANLIEUES FRANCAISES EN ÉTAT DE GUERRE CONTRE LA POLICE...

parisDe nouveaux affrontements ont éclaté lundi soir à Villiers-le-Bel entre jeunes et policiers, dont une trentaine ont été blessés, ainsi que dans cinq autres communes du Val d'Oise, au lendemain d'une collision entre un véhicule de police et une
qui a coûté la vie à deux adolescents.
Au total, 36 véhicules et cinq bâtiments ont été incendiés dans six villes du Val-d'Oise (Villiers-le-Bel, Sarcelles, Garges-lès-Gonesse, Cergy, Ermont et Goussainville), dont la bibliothèque Bellevue à Villiers-le-Bel, selon la préfecture, qui a également recensé 15 feux de poubelle.
Selon un gradé de la police sur place sous le couvert de l'anonymat, 30 policiers ont été blessés dans la soirée à Villiers-le-Bel et étaient traités dans un hôpital de campagne installé à proximité.
Une autre source policière a fait état de 26 blessés, sans précision sur la gravité ou la nature des blessures.

Une autre source policière a précisé que huit policiers avaient été blessés par des tirs de grenaille, dont trois ont été admis à l'hôpital. L'un d'eux aurait été blessé au visage, selon la même source qui a ajouté que leurs jours n'étaient pas en danger, selon les premières constatations.
Les affrontements ont éclaté peu après 19H30, entre une centaine de jeunes et les policiers, à Villiers-le-Bel, à environ 200 m du lieu de la collision entre la voiture de police et la mini-moto.
Les jeunes, encagoulés, jouaient au chat et à la souris avec les forces de l'ordre, les bombardant de projectiles et essuyant en retour des tirs de flashball et de gaz lacrymogènes. Quelques-uns manipulaient des cocktails Molotov. Deux personnes ont été interpellées, selon la police, confirmant des informations de journalistes de l'AFP sur place.
paris2
Un cameraman de télévision a reçu des coups au visage et s'est fait dérober sa caméra. Dans l'après-midi, une équipe de France 3 Ile-de-France s'était déjà fait voler sa caméra et l'un des journalistes avait été frappé.
Plusieurs véhicules étaient en feu, dont une voiture de police et une benne à ordures, ainsi que des poubelles. Des débris de projectiles, notamment du verre, jonchaient la chaussée. Un véhicule de police a été saccagé.
Les jeunes s'abritaient derrière des couvercles de poubelles leur servant de boucliers, obligeant les CRS - 160 selon la préfecture - situés juste en face d'eux à reculer.
Dans l'Essonne, un autobus de la RATP, qui ne transportait aucun passager, et un camion ont été incendiés respectivement à Longjumeau et Grigny.
Des incidents sans gravité, selon la préfecture, se sont également produits aux Mureaux (Yvelines). En Seine-Saint-Denis, foyer des violences urbaines de novembre 2005, la situation était "calme", selon la police. Afin de conjurer l'embrasement, les avocats des familles des deux adolescents décédés ont annoncé qu'ils allaient demander mardi l'ouverture d'une information judiciaire.
"Afin que soit établies dans la clarté la plus complète et dans un climat de confiance les circonstances du décès des jeunes Mouhsin et Lakhami, les conseils des familles demanderont demain (mardi) à Mme la procureure de Pontoise l'ouverture d'une information judiciaire", a déclaré Me Jean-Pierre Mignard.
"La conduite de l'enquête sous la direction d'un juge d'instruction permettra l'accès des parents des deux adolescents à la procédure. C'est un geste qui contribuera à ramener la paix dans les esprits", a ajouté Me Mignard, avocat des deux familles concernées et de celles de deux adolescents de Clichy-sous-Bois décédés en octobre 2005 dans un transformateur électrique après avoir été poursuivis par des policiers.

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 00:00 - Permalien [#]