LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

15 novembre 2007

RDC:Un bureau diplomatique américain à Goma...pour consolider l’Autorité de son poulain-gardien Paul Kagame sur le plan régional

Le projet de balkanisation de la RDC est en marche..? Ne reculant devant rien pour déstabiliser la paix fragile en RDC,  Washington mène une politique provocatrice à l’égard des Congolais et continue à tenir un discours qui laisse à peine entrouverte la porte à une solution du conflit au Kivu.L’ambassade américaine à Kinshasa a récemment installé, à Goma, chef-lieu de la province du Nord Kivu, dans l’Est de la RDC, une représentation diplomatique qualifiée de semi-permanente. De source officielle américaine, on souligne... [Lire la suite]
Posté par Losako à 09:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 novembre 2007

Remaniement : Gizenga II salué par des grèves !

Les Congolais attendent toujours l’avènement de l’équipe Gizenga II. Plusieurs éléments d’information recoupés suite à des indiscrétions lâchées par les personnalités citées comme devant faire partie de la nouvelle mouture gouvernementale font croire que la bombe pourrait tomber incessamment. La coalition majoritaire au pouvoir aurait, aux dernières nouvelles, surmonter ses divergences. Un accord a finalement été trouvé sur le nombre de portefeuilles à pourvoir, sur le retour ou non aux affaires de certains mobutistes connus... [Lire la suite]
Posté par Losako à 09:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 novembre 2007

Cas du sénateur Mongulu : la démocratie en péril

Le Sénat a tiré la sonnette d’alarme en examinant le cas du sénateur Mongulu. Son immunité parlementaire a été violée et son intégrité physique menacée. Loin d’être un simple incident, une bavure, il a été unanimement admis, majorité parlementaire et opposition confondues, qu’il s’est agi d’une « faute grave ». A la fois juridique et politique. D’où cette décision d’adresser dans les meilleurs délais une résolution à l’endroit du président de la République et du Gouvernement pour autant qu’il y a là un signe avant-coureur... [Lire la suite]
Posté par Losako à 09:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]