LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

31 octobre 2007

Le régime Kabiliste frappe encore... 11 journalistes qui voulaient couvrir une manifestation de l’opposition à Kinshasa

10352011 journalistes brièvement interpellés et battus par la police pour avoir tenté de couvrir une manifestation de l’opposition...

Onze journalistes travaillant pour divers médias à Kinshasa ont été brièvement interpellés et battus, mardi 30 octobre 2007 vers 11H00 à Kinshasa/Kasa-Vubu, par la police nationale alors qu’ils tentaient de couvrir une manifestation « non autorisée » de l’opposition.

Selon des informations obtenues par journaliste en danger (JED), cette manifestation organisée par deux membres de l’Union pour la Nation (UN, Plate forme électorale dirigée par M. Jean-Pierre Bemba), à savoir Gaston Dindo et Moïse Moni Dela qui se réclament aujourd’hui de l’opposition dite extra-parlementaire, était destinée à déposer un mémorandum à L’Assemblée Nationale au Palais du Peuple à Kinshasa/Lingwala.

Des éléments de la Police Nationale, qui ont fait irruption à bord de deux camions, ont alors dispersé sans management les personnes trouvées sur le lieu du rassemblement à la place dite « Un, Deux, Trois » à Kinshasa/Kasa-Vubu à quelques 500 m du Palais du Peuple. Les organisateurs de la marche ainsi que les journalistes qui couvraient la manifestation ont été ont brutalement interpellés, battus et jetés dans les camions de la Police qui les ont acheminés au Commissariat de Kalamu dans le quartier Matonge. Un des journalistes interpellés a dit à JED qu’ils ont été tous libérés au bout d’environ une heure mais que des objets personnels leur ont été confisqués.

JED s’inquiète de la recrudescence des actes de violence contre des journalistes en pleine exercice de leur métier par des représentants de la puissance publique. JED rappelle que les journalistes ont le droit de couvrir toute manifestation publique, autorisée ou non, qui présente un intérêt pour les médias.

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 00:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Le régime Kabiliste frappe encore... 11 journalistes qui voulaient couvrir une manifestation de l’opposition à Kinshasa

Nouveau commentaire