LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

25 octobre 2007

Joseph Kabila a débuté mardi sa tournée aux Etats-Unis par l’Etat de l’Arizona

112604A cette première étape, il est question que le Président congolais s’entretienne d’un projet de développement agricole.

Le président de la République démocratique du Congo a débuté mardi sa tournée américaine par l’Arizona. Il nous revient à ce prop
os que le chef de l’Etat devra s’entretenir d’un projet de développement agricole. Il arrivera ensuite vendredi prochain à Washington où il sera reçu à la Maison Blanche par le président Bush. Le président américain s’entretiendra avec son hôte de toutes les questions sur la coopération avec la Chine. En effet, les milliards de dollars chinois laissent perplexes les partenaires financiers de la RDC. Washington cherchera ainsi à voir clair dans les protocoles d’accord signés entre Pékin et Kinshasa.

Le Département d’Etat craint que le rapprochement entre la RDC et la Chine ne mette à mal les accords signés entre le gouvernement congolais et les institutions de Bretton Woods, point n’étant besoin de rappeler que Washington demeure le plus grand contributeur de la Banque mondiale.

Ce sera l’occasion pour le Département d’Etat dont les relations avec la Chine se sont un tout petit peu refroidies après l’
audience accordée par Bush au leader tibétain, d’appeler le gouvernement congolais à la prudence en vue de maintenir l’équilibre macro­économique. En réalité, si la coopération avec Pékin fragilise les accords signés avec la communauté financière internationale, c’est Washington qui est directement concerné.

Déjà, une campagne orchestrée de l’intérieur accuse la Chine d’être à la base du rendement à la baisse des industries textiles de la RDC par l’envahissement des Wax chinois. Outre le dossier chinois les deux chefs d’Etat se mettront d’accord sur les moyens d’accroître la coopération bilatérale dans le domaine de la réforme de la sécurité et de la reconstruction économique dans l’Est de la République démocratique du Congo.

Kagame et Nkunda sous pression

Le président Kabila ne manquera pas de demander aux Américains d’exercer plus de pression sur Nkunda et Kagame. Il es
t vrai que Washington, qui reste particulièrement sensible au génocide des Tutsi en 1994 à Kigali, n’attend pas voir ce spectacle de triste mémoire se répéter sous n’importe quelle forme. Cependant, certains fils de cette ethnie abusent de cette oreille attentive lui tendue par la communauté internationale. Là non plus, le chef de l’Etat ne manquera pas d’arguments pour convaincre son interlocuteur à Washington.

Entre-temps; le chef de l’Etat a exclu toute négociation avec Nkunda et promis de désarmer les insurgés, si besoin par la force, s’ils ne démobilisent pas d’eux-mêmes d’ici la fin de l’année. C’est à la fin de son séjour américain que le président de la République décidera de l‘option à prendre contre Nkunda.

La visite de Washington sera l’occasion pour les deux personnalités de clarifier leur position sur le Rwanda avec l’épineux dossier des rebelles rwandais en RDC.

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 00:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Joseph Kabila a débuté mardi sa tournée aux Etats-Unis par l’Etat de l’Arizona

Nouveau commentaire