LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

02 octobre 2007

Bemba a peur de lui... Le Procureur Général de la République

Apparemment, c’est la demande de la levée de son immunité parlementaire par le procureur général de la République qui oblige le leader du Mlc à solliciter des garanties sécuritaires avant son retour au pays.
procureur_republique
A ce sujet égale­ment, Joseph Kabila ne fait aucun mythe sur son credo. La démocratie étant bâtie sur le principe de séparation des pouvoirs, il ne lui revient pas de faire immixtion dans les dossiers de justice. Le Mlc, dont son leader, rejette cette allégation et dit à qui veut l’entendre qu’il s’agit d’un problème politique auquel il faut trouver des solutions politiques. Mais lorsqu’il est question de proposer cette solution politi­que, le Mlc semble ne pas mettre le problème sur la ta­ble. Il se cache plutôt derrière des questions sécuritaires. JP Bemba ne rejetterait pas l’idée des soldats étrangers à sa garde. Il fait la distinction entre soldats étrangers et soldats de la Monuc.

Parler de la sécurité de la Monuc, c’est trop facile et en plus, cela risquerait de ne pas avoir l’impact politique qu’attend le leader du Mlc. Pour rejeter le concours de la Monuc du revers de la main, il évoque le fait que la présence de la Monuc n’avait pas empêché trois attaques dont il aurait été victime. Quelle force saura alors garantir la sécurité de JP Bemba ? Celui qui sem­ble négliger l’enquête de la Cpi, craindrai-il plus la jus­tice congolaise ? Il faut une force qui démontrera à l’opi­nion nationale qu’il n’est pas un homme un sénateur comme tout le monde. Cela pourrait susciter un avan­tage politique dans la mesure où cela ressortirait le syndrome de martyr que recherche JP Bemba et dont il pourra se servir le moment venu.

Pour ceux qui ne le savent pas où qui veulent l’ignorer, JP Bemba prépare les prochaines élections. Il aurait la tâche difficile s’il s’impliquait dans ses occu­pations parlementaires qui ne lui permettront pas d’être devant les phares de l’ac­tualité.

En restant au Portugal, donnant l’image de mal aimé du pouvoir, il peut faci­lement défrayer la chroni­que, quitte à revenir au mo­ment propice pour se lancer directement dans la campa­gne. Encore faudra-t-il que la loi électorale lui laisse des ouvertures.

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 11:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Bemba a peur de lui... Le Procureur Général de la République

Nouveau commentaire