LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

24 septembre 2007

Confusion chez Tshisekedi : Udps, les combattants se lancent des pierres et bouteilles cassées !

tshisekedi

C’était le sauve qui peut dans la matinée du samedi 22 septembre 2007 sur la 10ème Rue à Limete/Résidentiel, Siège de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (Udps).
Les combattants qui avaient pris d’assaut le lieu tôt le matin pour assister à l’ouverture des travaux de la Commission préparatoire du Congrès national de cette formation du Lider maximo, Etienne Tshisekedi, s’étaient contentés de livrer à l’opinion un spectacle pour le moins désolant. Jeu de pierres lancées çà et là, des bouteilles cassées visées sur les uns et les autres, des coups violents administrés aux plus faibles. Résultats, du sang partout vu le nombre des blessés. Bref, c’était une débandade totale car chacun courrait dans son sens pour sauver sa peau.
Mais qu’est-ce qui explique cette confusion alors que les cadres du parti ont passé beaucoup de temps à préparer les travaux de cette Commission ?
Un fin limier de la Prospérité dépêché sur place fait parler un combattant visiblement excité. « Tôt le matin, les fanatiques de Valentin Mubake et de Remy Massamba ont occupé l’enceinte de la permanence dans le but d’assurer la sécurité du lieu.
Ce que les fidèles de Tshisekedi, arrivés plus tard, ont rejeté en estimant qu’en pareille circonstance, c’est eux qui accomplissent cette tâche.
Comme les violons ne s’accordaient toujours pas, les fidèles de Tshisekedi sont passés à la vitesse supérieure forçant le premier groupe à vider le lieu sans autres formes de procès parce que considérant qu’il y a, parmi eux, des infiltrés et qu’il fallait impérativement procéder aux fouilles corporelles.
C’est le refus opposé par les proches de Mubake et Massamba qui a provoqué les étincelles, puis finalement l’irréparable.
Que dire de cette fille aînée de l’opposition dont les membres n’arrivent toujours pas, en dépit des déboires enregistrés, à se mettre en ordre de bataille pour les prochaines échéances ?
C’est ici que les regards sont rivés vers Etienne Tshisekedi, celui-là même qui pilote l’Udps. S’il tient vraiment à donner une nouvelle image à son parti, il doit d’abord se libérer des castes qui le prennent en otage et l’empêchent à voir loin.
Ensuite, il se doit d’imprimer une discipline du parti, qui fait malheureusement défaut depuis que les combattants ont choisi de se faire enrôler au mépris du mot d’ordre de boycott des élections lancé par la hiérarchie. Enfin, Tshisekedi devra chercher, constamment, à harmoniser les vues entre le sommet et la base de sa formation politique. S’il n’arrive pas, c’est sa mort politique qui est programmée. C’est dit !

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 01:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Confusion chez Tshisekedi : Udps, les combattants se lancent des pierres et bouteilles cassées !

Nouveau commentaire