LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

15 septembre 2007

Le virus Ebola réapparaît en République démocratique du Congo

EbolaUne épidémie de fièvre hémorragique due au virus Ebola sévit depuis quatre mois au Kasaï-Occidental, province située au sud de la République démocratique du Congo (RDC). L'Organisation mondiale de la santé et des organisations non gouvernementales, parmi lesquelles Médecins sans frontières (MSF), viennent d'y envoyer par avion du matériel de protection, des tentes et des produits désinfectants. MSF a notamment renforcé sa présence à Kampungu, épicentre de l'épidémie, et adressé trois tonnes de matériel à Kananga, chef-lieu de la province.

Le gouvernement congolais a fait état, lundi 10 septembre, de cinq décès confirmés. Pour leur part, les autorités sanitaires locales ont signalé, au total, la mort de 166 malades sur 372 cas signalés, sans que l'on puisse toujours être certain de l'origine de ces décès, une dysenterie infectieuse, la maladie de Shigella, sévissant également dans la région.

Comme dans les autres cas connus d'épidémies de fièvre hémorragique en Afrique, la mise en quarantaine de la région est exclue. En pratique, seules les personnes infectées sont isolées, tandis que le personnel soignant est soumis à des règles très strictes d'hygiène et de protection. Toutefois, à titre de précaution, certaines écoles des zones touchées par le virus ont été fermées.

Le virus Ebola doit son nom à une rivière du nord-ouest de la RDC, où il a été identifié pour la première fois en 1976. Depuis, il a provoqué au moins 1 200 décès sur le continent africain, notamment lors d'une épidémie en RDC en 1995. L'infection humaine, hautement contagieuse, provoque une maladie hémorragique mortelle chez 50 % à 90 % des malades. On ne dispose à ce jour ni de vaccin ni de traitement.

Cet agent pathogène se transmet par contact direct avec le sang, les sécrétions, ou les organes des personnes infectées. Les différentes épidémies recensées, moins d'une dizaine en trente ans, ont montré que certains rites funéraires, au cours desquels les parents et amis sont en contact direct avec le corps du défunt, peuvent jouer un rôle important dans la transmission.

Le virus peut aussi infecter l'homme lors de la manipulation d'animaux vivants ou morts porteurs du virus, notamment les chimpanzés, les gorilles ou les antilopes des bois.

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 11:12 - Permalien [#]