LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

31 août 2007

Dans une tentative de le déguerpir hier: La résidence de Z’Ahidi Ngoma assiégée par des policiers

108043La résidence de l’ancien vice-président de la République Arthur Z’Ahidi Ngoma à côté de l’école Loupiots dans la commune de Ngaliema a été encerclée hier dans la journée par un groupe de policiers qui prétendaient avoir reçu l’ordre de déguerpir cet occupant. De guerre lasse, ces agents de l’ordre ont fait les pieds de grue pendant près d’une heure avant de se retirer sans agir autrement, alors que Z’Ahidi Ngoma se trouvait à l’intérieur de la maison. Selon les informations récoltées sur place, le groupe était composé des éléments de la garde rapprochée du premier ministre Antoine Gizenga, des éléments des Services spéciaux de la police basés à Kin Mazière et même des agents du service des renseignements qui évoluent au Bureau 2 dans les Forces armées. Des sources concordantes affirment par ailleurs que les agents qui ont assiégé la résidence de Z’Ahidi Ngoma n’ont révélé ni le service ni l’autorité qui les a mandatés pour cette opération avortée, ce qui laisse penser à un excès de zèle de la part certaines personnes qui se croient tout permis. Il est vrai que depuis quelque temps des bruits courent dans la capitale sur l’occupation illicite par cet ancien vice-président de la République d’une résidence officielle qui reviendrait au Premier ministre. Et que c’est pour cette raison que celui-ci continue à habiter dans sa résidence privée de la commune de Limete située à une dizaine de kilomètres de la commune de la Gombe qui abrite la plupart des institutions publiques. Cette localisation extracentrique de la résidence d’Antoine Gizenga est sans cesse brandie par une certaine opinion comme une faiblesse dans le dispositif sécuritaire autour de la personne de cette autorité qui doit chaque jour parcourir autant de kilomètres en voiture au mépris des normes élémentaires de sécurité. Que ces considérations du reste fondées aient poussé des fanatiques mal venus dans un service aussi sensible que la police à poser de leur chef un tel acte, les responsables devront mener de véritables enquêtes pour élucider cette affaire. Même si Z’Ahidi Ngoma occuperait illégalement une maison de l’Etat, ce n’est pas aujourd’hui qu’on doit le bousculer dans ce sens ne fut-ce que pour des raisons humanitaires. Cette personnalité sort d’une maladie grave et est encore en convalescence après quelques semaines passées pour des soins en Afrique du Sud d’où il est revenu avant-hier. Par ailleurs, apprend-on, la fameuse résidence officielle réservée au Premier ministre est celle qui se trouve dans Kalina du côté de la clinique Ngaliema dans la commune de la Gombe et non dans la commune de Ngaliema. Ces agents n’ont-ils pas été en plus abusés du nom Ngaliema qui revient ici, aussi bien à cette clinique qu’à cette commune ? L’avenir nous le dira. Toutefois, la délocalisation de la résidence de Gizenga de Limete à ce point de la commune de Ngaliema n’aura pas résolu ce problème de sécurité s’il existe réellement. Au contraire, le Premier ministre irait de Charybde en Silla.

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 13:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Dans une tentative de le déguerpir hier: La résidence de Z’Ahidi Ngoma assiégée par des policiers

Nouveau commentaire