LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

29 août 2007

La localité de Rubaya sous contrôle des troupes de Nkunda

2007123Des soldats ralliés au général mutin Laurent Nkunda contrôlent depuis mardi 28 août la localité de Rubaya, a affirmé à l’AFP un proche de l’officier déchu qui a accusé l’armée régulière de "provocations".

"Rubaya est sous contrôle du CNDP (Congrès national pour la défense du peuple, le mouvement politico-militaire de Nkunda). Ce sont les FARDC (Forces armées congolaises) qui ont attaqué nos troupes et le CNDP a prouvé sa force", a déclaré le "général" Bwambale Kakolele, chargé des opérations au CNDP. Il a affirmé que les combats avaient fait quatre morts dans les rangs des FARDC, sans donner de bilan du côté de ses troupes. Plus tôt dans la journée, la Mission de l’ONU en RDC (Monuc) a indiqué qu’une position de la brigade Charlie avait été attaquée tôt mardi matin à Rubaya (à environ 60 km au nord-est de Goma, capitale du Nord-Kivu) par un groupe important d’hommes en armes. Les soldats des FARDC ont "été obligés de se replier vers Masisi (à environ 20 km de Rubaya) pour chercher des renforts", a déclaré à l’AFP Sylvie van den Wildenberg, porte-parole de la Monuc au Nord-Kivu, précisant ne disposer d’aucun bilan de ces combats. L’état-major des FARDC au Nord-Kivu était injoignable mardi. Le "général" Kakolele a reconnu que les troupes occupant Rubaya étaient d’anciens éléments de la brigade Charlie, qui avaient quitté leurs positions pour rejoindre les rangs du CNDP. Il a accusé les FARDC de faire de la "provocation" et d’avoir voulu "désarmer" les soldats fidèles à Nkunda au sein de la brigade "mixée" Charlie. Cinq brigades "mixées" (dont Charlie), constituées pour moitié de soldats loyalistes des FARDC et d’ex-soldats insurgés ralliés à Nkunda, ont été déployées à partir de la fin janvier au Nord-Kivu, à la suite d’un accord entre Kinshasa et Nkunda pour intégrer ses hommes à l’armée régulière. Cet accord avait été passé après de violents combats entre les insurgés et les FARDC fin 2006 et la brève prise par les hommes de Nkunda de la ville de Sake, à une trentaine de kilomètres de Goma. Lundi après-midi, quatre militaires loyalistes de la brigade Charlie ont été tués dans l’attaque de leur véhicule par des hommes en tenue militaire dans la localité de Matanda, distante d’une vingtaine de kilomètres de Rubaya. Le "général Kakolele" a revendiqué cette attaque, perpétrée selon lui en réponse à des "provocations" des soldats loyalistes. Nkunda est visé depuis 2005 par un mandat d’arrêt pour des "crimes de guerre" commis par ses hommes lors de la brève prise de la ville de Bukavu, capitale du Sud-Kivu (est), en juin 2004. La situation est très tendue ces derniers jours au Nord-Kivu, où une partie des éléments issus des rangs de Nkunda au sein des brigades mixées - notamment des Tutsis congolais - ont quitté leurs positions, peu après l’annonce de l’état-major de l’armée de confier la traque des rebelles hutus rwandais basés depuis 13 ans dans la région à des brigades "intégrées" (formées dans le cadre du processus national de réforme de l’armée) et non "mixées".

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 21:40 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires sur La localité de Rubaya sous contrôle des troupes de Nkunda

  • guerre a l'est

    pour mieux comprendre ceux qui se passe en rdc.
    nous continierons toujour a suivre toutes les informations, surtout concernant la guerre en rdc.

    Posté par clement, 26 septembre 2008 à 16:06 | | Répondre
  • Tristesse

    Nous vivons dans un monde triste, qu'il vaut mieux de fois ne pas savoir. J'ai une simple question à poser. Comment les soldats Congolais peuvent -ils se regarder dans un miroir et se dire encore défenseur du territoire national?

    Posté par LELO, 28 septembre 2008 à 01:45 | | Répondre
Nouveau commentaire