LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

29 août 2007

Fini la maladie : Revoici Z’Ahidi ce matin à Kinshasa !

Plusieurs fois donné pour mort par l’affolante rumeur, Z’Ahidi Arthur Ngoma rentre en super forme 107083aujourd’hui à Kinshasa. Le régulier de SAA, un Boeing, précise-t-on, est attendu à 11H50’ à l’aéroport international de N’djili. Après une courte cérémonie d’accueil sur le tarmac et un petit briefing avec la presse au Salon d’honneur, il se rendra directement à la Cathédrale Notre Dame du Congo, à Lingwala, pour glorifier l’Eternel Dieu Tout-Puissant de l’avoir éloigné du spectre de la mort, à Johannesburg, en Afrique du Sud. L’enfant terrible des Forces du Futur et du Camp de la Patrie revient au pays, après un léger repos passé à Cape Town, à 6.000 Km de Kinshasa.
Ce lundi 27 août, Z’Ahidi Arthur Ngoma a rencontré ses médecins traitants à Johannesburg, en terre Sud Africaine. C’était, pour lui, l’occasion de passer son dernier examen de contrôle. Le bulletin de santé établi, à cette fin, les a déterminés à le lâcher. Cette fois-ci, en tout cas, c’est la bonne. Les dernières informations recueillies à La Prospérité sont formelles. C’est à bord d’un régulier de South African Airways dont l’atterrissage à l’aéroport international de N’djili est attendu ce mercredi à 11H50’ qu’il regagne Kinshasa, capitale de la RD. Congo. Aussitôt après une courte cérémonie d’accueil à sa descente d’avion sur le tarmac, Z’Ahidi fera un petit briefing à la presse tant nationale qu’internationale au Salon d’honneur. Puis, son cortège prendra immédiatement la direction de la Cathédrale Notre Dame du Congo, à Lingwala, où une messe d’action de grâce sera dite, en début d’après-midi.
« Aux hommes, tu raconteras les merveilles de ton Dieu », croit Z’Ahidi Arthur Ngoma en fléchissant les genoux devant l’Eternel Dieu Tout-Puissant. Sa miséricorde et sa grâce ont été larges, pour lui, tous ces derniers temps où le règne du croque-mort ravage des vies humaines à Kinshasa. Il ne pouvait en être autrement pour un homme donné plusieurs fois pour mort par l’infini richesse de la trouvaille de la rumeur. La dernière en date, la plus affolante l’a, du reste, déclaré définitivement mort au pays de Nelson Mandela et Thabo Mbeki. Pourtant, ce n’était là qu’une page, celle de la maladie, qui est déjà tournée, assure un de ses proches. « Au diable donc, le spectre du mal ! Le revoici vivant, en super forme et prêt à poursuivre son combat sous les couleurs du Camp de la Patrie et des Forces du Futur, ses deux structures politiques de base », brandit un autre.
Au bureau de liaison, La Prospérité y a surpris les cadres des Forces du Futur en pleine réunion, hier matin. Depuis deux jours, en effet, Ingele Ifoto, Ali Lutimba, Franklin Tshamala, Amisi et tant d’autres, sont au four et au moulin. Les préparatifs de cet accueil de l’ex-Vice-Président de la République en charge de la Commission Sociale et Culturelle sous l’ère du 1+4, étaient très avancés. Aujourd’hui, disaient-ils, la mobilisation devrait être totale. Les cadres et militants des Forces du Futur et du Camp de la Patrie prendront d’assaut les principales artères de la capitale, selon l’itinéraire préalablement arrêté. C’est la seule façon de réconforter leur leader qui, après les soins à Johannesburg, a passé un temps de léger repos à Cape Town, à 6000 Km de Kinshasa.
Evacué d’urgence
Le malaise fut aigu le lundi 13 août dernier. Si bien qu’en dépit de son absence à Kinshasa, le Chef de l’Etat, M. Joseph Kabila Kabange qui participait, ce jour-là, à la fête d’indépendance nationale de la République sœur du Congo-Brazzaville, a été presque obligé de parer au plus pressé. Son jet privé se chargera de l’évacuation d’urgence de M. Z’Ahidi, en Afrique du Sud. Cette opération est intervenue alors que les larmes versées en mémoire de Guillaume Samba Kaputo, le Conseiller Spécial, n’avaient pas encore séché. En même temps, les congolais attendaient des précisions sur la mort de Gaston Nawej, le Conseiller Principal au Collège Juridique et Administratif du Cabinet du Chef de l’Etat. L’annonce alarmante faite d’une information non vérifiée a suscité des inquiétudes dans la famille de Z’Ahidi ainsi que dans les milieux politiques. L’hypothèse d’un poison agissant a même été largement répandue. Le flou était tel qu’il fallait oser dire la vérité. La Prospérité, dans son édition du vendredi 17 août s’y était engagée nonobstant le risque dû à l’intox et à la désinformation. Sans chercher à tirer la couverture de son côté, le Quotidien de l’avenue de la justice démontrait que Z’Ahidi n’était pas mort ; des informations glanées à la source faisant foi. Au jour d’aujourd’hui, les faits lui donnent raison. Pour preuve, Z’Ahidi est là vivant et non mort.

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 00:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Fini la maladie : Revoici Z’Ahidi ce matin à Kinshasa !

Nouveau commentaire