LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

27 août 2007

Face aux rumeurs persistantes de remaniement du gouvernement, le Palu rappelle les accords signés avec l’Amp...YANDI KAKA !!!

99367

Le parti Palu du Premier ministre Antoine Gizenga célèbre son 43ème anniversaire presqu’au même moment que les six mois du gouvernement qu’il dirige et dont est ressassée la rumeur de son remaniement. Le Palu profite de cette occasion pour rappeler ses accords de coalition avec l’Amp.

Le Parti lumumbiste unifié (Palu), que dirige le Premier ministre Antoine Gizenga Funji, a célébré mercredi 22 août, son 43ème anniver­saire. L’événement s’est déroulé dans l’ex-con­cession City Train au quartier Banunu dans la commune de Matete. Des centaines de militants du Palu venus des 4 coins de Kinshasa et de l’inté­rieur du pays, se sont retrouvés au lieu du rendez-vous pour fêter l’anniversaire de leur parti créé le 22 août 1964 à Léopoldville, aujourd’hui Kinshasa.

L’occasion  était ainsi indiquée pour le parti de Gizenga, empêché et représenté par le numéro deux du Palu, M. Ro­bert Makina (secrétaire perma­nent), de se prononcer sur les grands sujets qui alimentent aujourd’hui l’actualité nationale, notamment la question de la restructuration des entreprises publiques, la situation à Kahemba et à l’Est du pays ainsi que la question d’un éven­tuel changement du gouverne­ment d’ici au mois de septem­bre.

Concernant ce dernier point, le secrétaire permanent du Palu, M. Robert Makina, qui parlait au nom du patriarche Gizenga, s’en est ouvertement pris à ceux qu’il a qualifiés de ”manipulateurs de l’opinion publi­que”, auteurs, selon lui, des ru­meurs sur l’éventualité du départ du gouvernement Gizenga d’ici au mois prochain. “ (...) Ces manipulateurs d’opinion disent: voila, ce sont les dirigeants de l’Union européenne, des Etats­-Unis qui réclameraient le chan­gement de gouvernement et que les Congolais n’ont qu’à se plier aux volontés étrangères...

Le Palu se demande alors au ser­vice de quels intérêts sont ces manipulateurs ? “, s’est interrogé l’orateur. Celui-ci a rappelé à l’as­sistance le protocole d’accord que le Palu a signé en septem­bre 2006 avec l’Udemo (Union des démocrates mobutistes) de Nzanga Mobutu et l’AMP (Al­liance de la majorité présiden­tielle) de Joseph Kabila.

Protocole d’accord qui, a indiqué le numéro deux du Palu, visait à donner la victoire électo­rale à Joseph Kabila ; à former la majorité parlementaire et à for­mer le gouvernement de coalition dirigé par le Palu pour la législa­ture en cours, qui s’étend sur une durée de 5 ans.” Il ne sera ja­mais enseigné à nos enfants que les Lumumbistes ont été à l’ori­gine d’une crise à cause de leur oubli des engagements pris... Nous respecterons ce protocole d’accord jusqu’au bout, nous ne le trahirons pas... “, a prévenu Robert Makina. Il a, par ailleurs, nuancé ses propos en disant que la restructuration des insti­tutions politiques nationales peut être un besoin ou une nécessité ressentie par la na­tion.

Secteurs public et privé : libre concurrence

Pour ce qui est de la ques­tion de restructuration des entre­prises publiques, le parti d’An­toine Gizenga s’est dit favorable au système de libéralisme éco­nomique qui favorise la libre con­currence entre les entreprises du secteur public et privé ou encore le système d’économie mixte.

Ce système, a signalé le Se­crétaire permanent du Palu, constitue une bonne alternative à la privatisation des entreprises de l’Etat dont le désavantage consiste en une soustraction du nombre d’entreprises apparte­nant à la collectivité nationale au profit du privé: “(...) Au lieu de la privatisation, le  Palu privilégie le partenariat dans le système d’économie mixte. L’Etat et le privé peuvent chevau­cher ensemble”, a proposé M. Makina.

Il a, en outre, indiqué que le Palu opte pour le désengage­ment de l’Etat dans la gestion des entreprises publiques. Ce désengagement, a-t-il souligné, est susceptible de renforcer l’autonomie financière des entre­prises de l’Etat. Au sujet de l’affaire Kahemba, le secrétaire perma­nent du Palu a exclu toute hypo­thèse de vente d’une infime partie du territoire national de la Rdc, avant de rappeler la posi­tion du Premier ministre Antoine Gizenga devant l’Assemblée na­tionale lorsqu’il a dit que la paix régnera sur l’ensemble du pays au sujet de la situation à l’Est.

Outre le message du parti lu par son secrétaire permanent, il convient de signaler que la célébration du 43ème anniversaire du Palu a été surtout l’occasion indiquée pour faire l’évaluation de la contribution de la femme dans la lutte menée par ce parti politi­que pour l’avènement de la démocratie en RDC. A cet effet, l’épouse du Premier ministre, Anne Gizenga Mbuba a prononcé une allocution pour tracer le bilan de la partici­pation de la femme dans la lutte de démocratisation et de restau­ration de l’Etat de droit en RDC.

Pour l’oratrice, le combat de la femme remonte de l’époque coloniale jusqu’à celle de la dic­tature imposée sous la 2ème République.

Allusion faite ici à la lutte menée par Kimpa Ndona Béa­trice contre le colonisateur ainsi qu’à des marches pacifiques or­ganisées le 23 juillet 1987, puis le 29 juillet 1995 à Kinshasa par des femmes nationalistes qui ont eu souvent à payer de leur vie pour la cause évoquée ci-haut. Bien que longue et très coûteuse en vies humaines, en biens meubles et immeubles, notre lutte politique menée sous la di­rection du Secrétaire général, chef du parti, M. Antoine Gizenga, a fini par porter des fruits... “, a signalé Mme Gizenga Mbuba qui a résumé les efforts de cette lutte à trois ac­quis, à savoir le rétablissement de la vérité et du nom du pays, le “Congo “ la reprise de l’hymne national Le Debout Congolais et l’organisation des élections en 2006.

Clément Bafiba : “le Palu a un avenir radieux”

Le vice-gouverneur de la ville de Kinshasa, Clément Bafiba, haut cadre du Palu, qui a égale­ment assisté à la célébration de l’anniversaire de son parti, auquel il a exprimé le voeu d’un avenir ra­dieux, a fait savoir à la presse les ambitions que le Palu a toujours nourries depuis sa création. “ Le Palu est un parti qui veut que le Congo soit réellement indépen­dant, que chaque Congolais bé­néficie équitablement de la ri­chesse du pays pour le bien-être de tous...“, a-t-il déclaré.

En ce qui concerne la ques­tion sur un changement du gou­vernement, comme évoqué par le secrétaire permanent du parti, le vice-gouverneur de Kinshasa a tenu à indiquer que leur parti n’est pas opposé au changement du gouvernement, comme peuvent le penser certains. S’il peut y avoir nécessité de changement, Clément Bafiba es­time que cela doit cadrer avec les objectifs assignés, afin qu’ils soient atteints.

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 09:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Face aux rumeurs persistantes de remaniement du gouvernement, le Palu rappelle les accords signés avec l’Amp...YANDI KAKA !!!

Nouveau commentaire