LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

24 août 2007

L'UDPS d'Etienne Tshisekedi volera en éclat à l'instar du MNC/L de Patrice Lumumba et MPR du maréchal Mobutu…

udps_sJamais un sans deux et deux sans trois, dit un adage. Il y a eu le MNC/L de Lumumba. Il a volé en éclat après la disparition tragique de son leader charismatique Patrice Emery Lumumba. À l'arrivée de Mobutu, les Lumumbistes prirent non seulement le large, mais la plupart devinrent ou épousèrent le « mobutisme » nouveau.

Le Congo d'hier et celui d'aujourd'hui a connu et connait plusieurs partis ou mouvements politiques d'obédience « lumumbiste ». Il semblerait même que le fils de l'autre, selon les propos de Gizenga, serait un « lumumbiste » à ses heures perdues.

Le MPR du feu maréchal Mobutu a connu et connait presque le même sort que le MNC/L de Lumumba. À la débâcle du mobutisme, les Mobutistes, du moins ceux qui s'en réclamaient avaient pris leurs jambes à leur cou à l'avènement d'un type nouveau de politiques congolais appelés « Kabilistes ». Aucun de ceux que Mobutu a fabriqués n'a affiché ni la loyauté ni le courage d'assumer le passif ou l'actif du mobutisme. Le temps de reniement a sonné avant même que le troisième chant du coq ne fut entendu. S'ils n'ont pas tous rallié Kagamé et devenus « Kabilistes », faute de convictions et de dignité, le MPR du feu Marechal Mobutu a donné naissance au MPR fait-privé de Nzuzi wa Mbombo, à l'Apareco d'Honoré NGbanda, à l'UDEMO de l'un des fils du Marechal, au MLC de Jean Pierre Bemba, etc.

Loin d'apparaître comme un oiseau de mauvaise augure, l'interrogation demeure et elle est actuelle au sujet du parti cher à Etienne Tshisekedi. Volerait-il en éclat après Tshisekedi qui incarne l'UDPS considéré non en tant que structure politique mais en tant qu'esprit de changement qui habiterait l'homme congolais sans distinction d'opinions et de tribus. La plupart de ceux qui répondent à l'appel de Tshisekedi ne sont pas tous membres de l'UDPS.

Le combat de Tshisekedi a été celui de libération d'un peuple. Il a cherché à informer et à former le « citoyen » congolais appelé à se libérer du joug de toute domination. À ce titre, Tshisekedi s'est placé en marge de conquête de pouvoir politique. Il s'est servi de la marque « UDPS » pas en tant que parti politique mais un mouvement d'adhésion à un idéal commun : le changement. Il a incarné un leadership national qui se situait au-delà des courants et des partis politiques. Tshisekedi a été élu à la Conférence Nationale Souveraine par des voies qui n'étaient pas uniquement de l'UDPS. Son combat n'était pas perçu comme celui d'un parti politique, d'un camp donné mais d'un peuple tout entier même si la structure politique UDPS, qui ne l'a pas finalement accompagné (Kibassa, Birindwa, Lihau, et bien d'autres encore) et qui est appelée à faire ses preuves, s'est appropriée l'homme Tshisekedi qui ne lui appartient pas en fait. Faisons bien la part des choses. Il y a UPDS et UDPS.

Il y a UDPS considéré comme esprit de changement et UDPS comme structure politique qui est appelée à disparaitre après Tshisekedi comme le furent le MNC/L et le MPR à la disparition de leur leader respectif. La plupart des Congolais ne font pas la polmubakeitique par conviction ni par idéal.

Valentin Mubake

Mubake et Massamba qui dirigent actuellement l'UDPS « structure politique » n'incarnent pas forcement l'esprit de rupture prôné par son leader Tshisekedi. Les deux réunis, qui sont en outre des transfuges, n'ont pas le charisme de l'homme Tshisekedi. Et l'absence de ce charisme entrave leur succession à la tête ou à la direction de l'UDPS « structure politique » et de ce fait incarné l'autre versant de l'UDPS « esprit de changement ». Ni l'un ni l'autre ne pourrait préteremy_3ndre à sa direction.

Remy Massamba

À regarder de près les résultats électoraux bien que contestables réalisés par le fils de l'autre dans les régions d'origine de Mubake et de Massamba, il ressort de cette lecture que les deux précités ne représentent aucun poids politique réel car le nommé « Kabila Joseph » a raflé la mise dans ces deux régions. La majorité « silencieuse » qui forme l'ossature de la structure UDPS n'est pas prête à suivre le duo Massamba et Mubake. Ils doivent convaincre mais ils savent que c'est impossible à l'heure du bilan. Il y a un autre couMpuilarant interne dirigé par une ligne dure.

Il est animé de Bruxelles par le Docteur Mpuila. L'homme est comme Tshisekedi originaire de la région du Kasaï Oriental. Ce qui n'est pas à déconsidérer. Son courant prône la rupture proche de la vision politique de Tshisekedi. Et s'il n'est déjà pas majoritaire, il pèsera lourd le moment opportun face aux autres qui croient que le temps serait venu de se positionner pour le pouvoir politique moyennant quelques arrangements. C'est la logique institutionnelle que rejette Mpuila, celle du statut de l'opposition confectionné par le camp au pouvoir comme un appât pour attirer les « gibiers » et de l'autre le refus de ces gibiers d'abandonner ce poste à un Jean Pierre Bemba au service de ses maîtres.

Il y a aussi ces compagnons de Tshisekedi, une structure en dehors de la structure UDPS que Tshisekedi laisse s'exprimer sans que les autres instances de l'UDPS n'autorisent ses manifestations. Ce qui sonne comme une guerre larvée à l'intérieur même de la maison entre les occupants. C'est une façon de démontrer à Mubake et à Massamba qu'ils ne dirigent rien. Les ingrédients sont réunis pour que l'UDPS connaisse le même sort que le MNC/L de Lumumba et le MPR de Mobutu. On ne pourra l'éviter.

Il y a d'autres cadres de l'UDPS qui ont souffert de leu vie et qui attendent faire une OPA sur l'UPDS. Tshisekedi étant un être humain, et tout ce qui serait humain ne lui serait pas étranger, le moment de la vérité sonnera un jour. Ce n'est pas la crainte de voir l'UDPS en plusieurs morceaux, mais l'absence de Tshisekedi sonnera l'hallali de l'UDPS « structure politique ». D'ailleurs, Jacques Matanda que Tshisekedi a nommé comme représentant de l'UDPS « structure politique » aux Etats-Unis est plus Tshisekediste que membre de l'UDPS.

Il est temps que ceux qui ont amorcé ce combat pour le changement avec Tshisekedi, que le « citoyen » Congolais se réapproprie son combat de libération qui va de pair avec la conquête de pouvoir politique, que le « citoyen » Congolais reprenne le flambeau de cette lutte. Le nouveau leadership et l'avenir du pays se joue à ce niveau.

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 00:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur L'UDPS d'Etienne Tshisekedi volera en éclat à l'instar du MNC/L de Patrice Lumumba et MPR du maréchal Mobutu…

Nouveau commentaire