LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

31 juillet 2007

Les quatre syndicalistes de la RTNC arrêtés la semaine dernière ont été transférés à Kin-Mazière

103520Les quatre syndicalistes de la RTNC arrêtés la semaine dernière ont été transférés à Kin-Mazière



Vincent Hata, Michel Shango, Makolo Tshilumbayi et Eugène Risasi tambwe, journalistes et syndicalistes à la RTNC (Radiotélévision Nationale Congolaise, chaîne publique) arrêtés, depuis les 26 et 27 juillet 2007, par les éléments de la Garde Républicaine (GR) commis à la garde des installations de la RTNC à Kinshasa/Lingwala ont été transférés, samedi 28 juillet 2007, dans les cachots de la DRGS (Direction des renseignements généraux et services spéciaux de la police) à Kin-Mazière après un bref séjour au camps militaire colonel Tshatshi.



Selon l’Officier de police judiciaire de la DRGS rencontré, lundi 30 juillet 2007, par Journaliste en danger (JED), le bulletin de transfert de la Garde Républicaine indique que les quatre syndicalistes sont officiellement accusés « d’injures publiques et outrage envers le chef de l’Etat, tentative de déstabiliser la RTNC et discréditer le gouvernement par le déclenchement d’une grève et tentative d’organiser une réunion syndicale malgré le refus de l’Administrateur-délégué général »



Interrogé par JED, Richard Kalala Tshitenge, président national de la délégation Syndicale de la RTNC , a rejeté l’accusation d’injures et offenses envers le chef de l’Etat. Pour lui, il s’agit « d’une invention du Comité de gestion car les syndicalistes de la RTNC , après plusieurs reports injustifiés d’une réunion paritaire Syndicat/Employeur, voulaient organiser une assemblée générale de tous les travailleurs de la RTNC en vue de revendiquer le paiement de 10 mois d’arriérés de primes représentant 35% des recettes mensuelles propres de la chaîne publique décidé depuis mai 2006 en vue de pallier tant soit peu à la rémunération dérisoire payé par l’Etat ».



JED rappelle que les activités syndicales et le droit de grève sont garantis par la constitution de la République et ne pourrait donner lieu à une arrestation quelconque. Et si jamais par l’absurde les quatre syndicalistes devaient être inculpés pour les motifs ci-haut évoqués, JED estime que cela ressort des juridictions ordinaires.


JOUNALISTE EN DANGER (JED)
374, avenue Colonel Mondjiba, Complexe Utexafrica
Galerie St Pierre - Kinshasa/Ngaliema B.P. 633 Kinshasa 1
Téléphone: +243 819 929 323 ou +243 999 996 353
E-Fax : + 44 20 7504 3544
E-mail : direction@jed-afcentre.org
Internet : http://www.Jed-afrique.org
République démocratique du Congo

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 12:13 - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires sur Les quatre syndicalistes de la RTNC arrêtés la semaine dernière ont été transférés à Kin-Mazière

  • Les motifs avancés pour arrêter ces syndicalistes qui sont de surcroit des journalistes ne sont pas consistants pour entrainer une mise au secret de ces personnes qui ne faisaient que leur devoir de défenseurs de travailleurs de la RTNC.
    La liberté syndicale est l'expression majeure de la démocratie.En déhors des voies de faits l'exercice syndical ne constitue nullement un délit. Donc l'arrestation des ces syndicalistes est à classer fermement dans le domaine de l'arbitraire et de l'abus de pouvoir.

    Posté par bony, 02 novembre 2008 à 16:05 | | Répondre
  • josephe kabila irèsponsable

    josephe kabila ne plus la capacitè de dirigè un pays comme la rdc excuses moi jesuis dèsolè d'avoir un dirigeant mis en place dans notre pays par les prèdateurs occidenteaux comme luis michele,mais je demande une seul chose au congolais ce de nè plus ètre inprèssionèe par un blanc ou une blanche dans notre pays: et voila le journaliste sont victimes des arrèstations arbitraire sur l'ordre de josephe kabange,vraiment ce honteux ilfaux que cela cèsse car le congo ne doit pas continuer à ètre une nation de l'inpunitè
    je vous rèmercie
    jesuis shabani mulumba jean
    combattant de la libertè pour la
    r d c

    Posté par shabani mulumba, 04 septembre 2007 à 12:29 | | Répondre
  • Sauvons notre jeune democratie

    Je commence a me rendre compte que ces arrestations intempestives commencent a inquieter et cette mauvaise pratique doit cesser immediatement. Le pouvoir en place doit garantir la liberte des ses citoyens. Dans la democratie le droit de revendication existe et ne peut en aucun cas etre viole au nom de la securite. Quelle securite? Le gouvernement doit concentrer ses efforts a chasser les envahisseurs (du Kahemba et Kivu) qui menacent nos frontieres plutot que de faire chasse a ses propres citoyens. Ces syndicalistes doivent etre liberes a l'immediat. Si le pouvoir veut les amener devant la justice, et bien ils doivent tout d'abord les liberer provisoirement et leur accorder le temps de discuter avec leurs avocats. Est-ce que arreter les journalistes et les syndicalites fait aussi partie des 5 chantiers?
    Aux journalistes: Ecrivons des choses dont nous avons des preuves avec une impartialite totale. Aux syndicalistes: Revendiquons les droits des travailleurs dans un esprit de transparence totale. Nous sommes Congolais et batissons notre pays dans la paix et la serenite tout. Evitons les erreurs du passe

    Posté par pierre2, 06 septembre 2007 à 17:20 | | Répondre
Nouveau commentaire