LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

27 juin 2007

Campagne de Changement des mentalités en RDC : Le ministre Marcel Malenso : Le changement des mentalités doit venir du cœur...

Pendant 45 jours à dater de ce 26 juin, date consacrée au lancement officiel de la campagne de changement des mentalités pour le développement de la République Démocratique du Congo, les congolais de la ville province de conseil_ministresKinshasa et ceux de l’intérieur du pays vont devoir être soumis à un véritable exercice allant de la rupture des mentalités qui, par la force des choses, se sont révélées comme un goulot d’étranglement parce que constituées uniquement des antivaleurs, à l’adoption de nouvelles mentalités (des valeurs) qui poussent vers le plein progrès de notre société.
C’est la quintessence du message que les officiels ont voulu lancer dans l’opinion nationale afin que l’on prenne, tous, le train du changement.
La cérémonie du lancement officiel de la campagne de changement des mentalités a eu lieu hier, 26 juin 2007, au Salon Congo du Grand Hôtel Kinshasa en présence des députés et sénateurs du Parlement de la troisième République, des ministres du Gouvernement Gizenga et de ministres provinciaux, des membres du Corps diplomatique accrédités en RDC, des artistes musiciens, des professionnels des médias.
Trois temps forts ont marqué cette manifestation qui va révolutionner la vie de 60 millions de congolais, à savoir : le mot de Coordonnateur de ladite campagne, le message du Gouverneur de la ville province de Kinshasa et, enfin l’allocution du ministre de la Culture et des Arts, M. Marcel Malenso Ndodila.
Le changement des mentalités doit venir du cœur et non de la tête
Intervenant pour déclarer officiellement ouverte la campagne de Changement des mentalités, le ministre Marcel Malenso Ndodila a souligné que ce changement est une démarche positive, mais aussi progressive puisqu’elle doit parvenir à élever l’homme, élever une société et lui rendre sa dignité qui engendre le bien être.
Renchérissant son intervention, il a indiqué que le changement de mentalité constitue à la fois une démarche véritablement prospective, éthique ; une démarche qui ennoblit l’homme.
D’où vient que, a-t-il, le changement de mentalités doit venir du cœur et non de la tête.
Le Gouverneur de la ville province de Kinshasa, André Kimbuta, pour sa part, a salué cette initiative qui vient jeter les bases pour la refondation d’une société meilleure et qui intervient au moment où le gouvernement provincial se propose de mettre en application sa feuille de route pour le quinquennat. Pour lui, au-delà des actions de bonne volonté, le changement des mentalités est l’hypothèque majeur qui pèse sur le programme du gouvernement provincial qui, après avoir fait un état des lieux, somme toute, piteux, est arrivé à la conclusion que les kinois doivent prendre le train du changement.
Quant au Coordonnateur de cette initiative, M André Ipakala, il a d’abord commencé par relever une opposition qui existe entre un pays dont on dit potentiellement riche et une population très pauvre. C’est qui l’a conduit à soutenir que tous les efforts à faire doivent être consentis sur l’homme pour qu’un changement total des mentalités soit perceptible dans notre pays. En outre, il a insisté sur le rôle que doit jouer les médias dans l’annonce, la diffusion et la publication de tout ce qui a trait aux bonnes habitudes.
Par ailleurs, l’on notera que le Coordonnateur adjoint a brossé le plan médias de cette campagne de changement des mentalités qui va s’étendre sur une période de 45 jours. Des actions sur terrains sont prévues, des conférences chaque jeudi et vendredi de 10 à 12 heures dans la salle de Zoo, des concerts publics comme support de mobilisation et de sensibilisation sont également prévus, des émissions pédagogiques etc.
Mais, auparavant, les présidents de chaque commission, puisque les tâches sont reparties, ont pu expliquer comment ils se sont pris pour attaquer les différentes matières relevant de leurs compétences.
En fin, le Ballet Tolingana de Mama Alinga changement de mentalité a détendu l’ambiance en présentant quelques chorégraphies.
Ci-après, l’allocution du ministre de la Culture et des Arts.

Mot de circonstance de son Excellence monsieur le ministre de la Culture et des Arts prononcé à l’occasion de l’ouverture officielle de la campagne relative au changement des mentalités

Honorable Président du Sénat,
Honorable Président de l’Assemblée Nationale,
Excellence Monsieur le Représentant du Premier Ministre,
Excellences Messieurs les Membres du Gouvernement et Chers Collègues,
Excellences Messieurs les Ambassadeurs
Excellence Monsieur le Gouverneur de la Ville Province,
Messieurs les Officiers Supérieurs de FARDC et de la Police Nationale,
Distingués invités,
Mesdames, Messieurs,
En ce jour où il sera procède toute à l’heure à l’ouverture officielle de la Campagne sur le changement des mentalités, qu’il me soit permis de saluer de tout mon cœur chacun d’entre vous.
Par votre présence, je vois combien vous accordez de l’importance à cette campagne qui s’ouvre ce jour malgré vos multiples occupations.
Changement des mentalités, il est vrai, est un thème qui ne tombe pas d’une manière isolée dans notre pays. Ce n’est pas non plus un slogan qu’on doit se permettre de répéter à longueur des journées ; Le changement des mentalités est véritablement un programme.
A effet, le changement des mentalités ne signifie pas du tout copier servilement ce qui se voit ni faire ce qui s’entend ;
Le Changement des mentalités présuppose qu’il y a existence des mentalités qui se sont installées dans les différents secteurs de la vie nationale soit pour perturber le progrès soit pour servir de goulots d’étranglement ;
Changer des mentalités implique être continuellement à l’écoute du cœur et non de la tête. C’est en clair être concentré, être calme et obéissant à la voix incorruptible du cœur. Cette voix est : la voix de la raison,
La voix infaillible,
La voix des actes positifs,
La voix de la tolérance,
La voix de la violence,
La voix qui conduit au respect de l’autre.
La voix de l’amour de l’autre,
La voix des normes qui nous poussent vers le plein succès ;
Changer des mentalités signifie encore savoir observer, bien observer, savoir comparer, bien comparer,
Savoir intérioriser, bien intérioriser, pour ainsi opérer un choix judicieux, le choix qui mène vers le bien-être,
Le choix qui est générateur du progrès,
Le choix qui incite au travail, à l’amour du travail bien fait, le choix qui oriente vers le respect de l’être humain, le respect de l’autre, pour le voir en bonne santé, pour le voir épanoui ;
Le changement de mentalités doit venir du cœur et non de la tête.
Le changement de mentalités est une démarche positive certes ; mais aussi une démarche progressive. C’est une démarche qui élève l’homme, qui élève la société qui lui rend sa dignité et qui engendre le bien être.
Le changement de mentalités est à la fois une démarche véritablement prospective, éthique et une démarche qui ennoblit l’homme.
La campagne qui s’ouvre solennellement ce jour à partir à Kinshasa s’étendra sûrement dans notre pays profond.
Cette campagne s’adaptera à chacun de milieu et devra tenir compte de capacités de discernement de la majorité du peuple auquel elle s’adresse.
Au travers de cette campagne, le peuple congolais peut se permettre de rêver un Congo nouveau. Un Congo ayant la vitesse de croisière pour un nouvel élan. Mais, ces rêves doivent devenir réalité avec la bonne volonté de tous et de l’adhésion de tous.
Nous ne pouvons nullement douter de la grande portée de cette campagne et l’impact visible qu’elle aura à susciter dans les familles, dans les villes, dans les cités, dans les villages.
Tout en réitérant mes sincères et profonds remerciements à toutes les commissions qui ont travaillé d’arrache-pied pour faire de cette campagne une réalité,
Je déclare officiellement ouverte la campagne pour le Changement des Mentalités afin de servir de catalyseur pour un Congo plus beau qu’avant.
Que vive à jamais et sans rebours le changement des mentalités.
Que Dieu protège la République Démocratique du Congo.
Je vous remercie
Marcel MALENSO NDODILA

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 01:16 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires sur Campagne de Changement des mentalités en RDC : Le ministre Marcel Malenso : Le changement des mentalités doit venir du cœur...

  • voici l'homme qu'il fall...

    Bonjour! je vous écris à partir de France où je suis résident.L'arrivée de monsieur Marcel MALENSO NDODILA au gouvernement de ce pays ne m'a pas surpris du tout!je le connais bien ce mr là.C'est vraiment un changement qui vous attend.C'est l'homme qu'il fallait à...

    Posté par yyn1, 25 avril 2008 à 16:09 | | Répondre
Nouveau commentaire