LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

25 juin 2007

Congo: Démarrage chaotique des législatives

congo_brazzavilleLe premier tour des élections législatives au Congo, destinées à renouveler les 137 députés de l'Assemblée nationale, s'est déroulé de façon chaotique dimanche, de nombreux bureaux ayant ouvert très tardivement faute de matériel électoral ou de scrutateurs.
Dans de nombreux bureaux de Brazzaville, les opérations ont commencé environ quatre heures après l'heure officielle d'ouverture du scrutin.

A Poto-Poto, dans le nord de la capitale, certains bureaux n'ont pas reçu leurs listes d'émargement et ont finalement engagé les opérations de vote en début d'après-midi en pointant manuellement les votants. Dans un nombre important de bureaux de la capitale économique Pointe-Noire (sud-ouest), le vote n'a pas pu avoir lieu faute de matériel électoral, a rapporté Nestor Bourangon, un journaliste local.

De sérieuses difficultés ont également été recensées dans le département du Pool (sud-est), où les législatives n'avaient pu se tenir dans huit circonscriptions lors du scrutin de 2002, en raison de combats entre la rébellion du pasteur Frédéric Bitsangou "Ntumi" et l'armée congolaise. Le pasteur Ntumi, qui a transformé son mouvement en parti pour prendre part au scrutin a évoqué "un désordre total". Contactée par l'AFP, la Commission nationale d'organisation des élections (Conel) a indiqué attendre le rapport de ses délégués pour avoir une idée précise de la situation.

Dans au moins deux circonscriptions, les habitants ont empêché le déroulement du vote, après avoir constaté, la veille, que certains de leurs noms étaient absents des listes électorales, sur lesquelles figuraient par contre des noms fictifs ou de personnes décédées, et que des mineurs avaient reçu des cartes d'électeurs. Malgré retards et difficultés, les bureaux de vote devaient fermer leurs portes comme prévu à 18H00 locales (19H00, heure de Bruxelles) et le dépouillement débuter aussitôt, selon la Conel. L'opposition, mais aussi quelques voix dans la majorité, avaient réclamé le report du scrutin, dénonçant son organisation et mettant en doute la fiabilité des listes et l'indépendance de la Conel.

Une quarantaine de partis et associations ont appelé au boycottage du scrutin, mais les principales formations de l'opposition y ont finalement participé, notamment l'Upads, formation de l'ex-président Pascal Lissouba, renversé en 1997 par l'actuel président Denis Sassou Nguesso. Le PCT, qui comptait 115 députés dans la chambre sortante, devrait retrouver la majorité absolue à l'issue de cette consultation, dont le second tour a été programmé le 22 juillet.

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 00:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Congo: Démarrage chaotique des législatives

Nouveau commentaire