LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

19 juin 2007

Entreprises publiques : Les aigris de l’AMP veulent bloquer le recrutement par concours !

99420Certains bonzes de l’AMP sont déterminés à revenir au principe éhonté de partage équilibré et équitable du gâteau dans les entreprises publiques. Tous les moyens sont bons pour y parvenir. Les chantres de l’immobilisme sont déjà à pied d’œuvre à l’ONATRA où les syndicats font de l’agitation hostile à toute restructuration.
On s’attendait que l’opposition se mette en vedette pour bloquer les reformes du Gouvernement Gizenga, notamment celles initiées par la ministre du Portefeuille, Jeannine Mabunda, visant les entreprises publiques. C’est plutôt certains aigris de l’AMP, famille politique du Président Joseph Kabila, qui montent premiers au front. L’objectif stratégique est savamment conçu : revenir au partage équitable et équilibre du gâteau. Pour y parvenir, il faut faire une agitation hostile à la restructuration dans les grandes entreprises publiques. La situation qui prévaut actuellement à l’ONATRA est un cas d’école. Les syndicalistes exigent d’être associés à tout processus de reforme. Ils demandent que l’Etat congolais paie à l’ONATRA ses créances chiffrées à 390 millions de dollars. Ils tiennent mordicus à ce que l’ONATRA reste multimodale.
Les agents et cadres de cette entreprise publique, qui a tout d’un canard boiteux, menacent d’enclencher un vaste mouvement de grève si seulement si la ministre du Portefeuille et le Comité de Pilotage de la Réforme des Entreprises Publiques (COPIREP) décidaient d’un passage en force.
Beaucoup d’analystes se creusent la tête pour tenter de s’expliquer l’attitude des syndicats de l’ONATRA. Une question pertinente vient à l’esprit. Pourquoi les syndicats s’agiteraient-ils alors qu’ils ne sont mêmes pas visés par la restructuration. Naturellement, s’il y a des gens qui devraient avoir froid au dos, ce seraient des dirigeants. Deux explications possibles. D’un, la main mise du staff dirigeant guidé par la peur de perdre certains avantages tirés de la léthargie actuelle observée dans les entreprises publiques. De deux, une action de sape émanant de plusieurs cadres de l’AMP qui ne se sont jusque-là pas retrouvés avec les mises en place effectuées au niveau de l’exécutif national et au provincial. Ces agitateurs réfractaires, toute honte bue, disent avoir soutenu la candidature du Président Kabila avec la promesse d’obtenir des postes.
Des affirmations qui attestent des tendances opportunistes des politiciens congolais, adeptes de l’idéologie du ventre.

La FEC soutient la démarche du COPIREP
La Fédération des Entreprises du Congo (FEC), nous sommes ici chez le privé, a donné de la voix pour soutenir la démarche Jeannine Mabunda- COPIREP.
M. Albert Yuma, ci-devant Président de la FEC, a déclaré que l’opération de recrutement par concours dans les entreprises publiques devait aller jusqu’au bout. Il affirme que le choix des hommes est capital. Il faut à la tête des entreprises des dirigeants capables dotés d’une expérience d’au moins 10 ans. Et qu’après cette première étape, l’on penserait aux investissements.

L’ONATRA, pas concerné par l’Appel à candidatures
L’Appel à candidatures lancé, il y a peu, par le COPIREP ne concerne nullement l’ONATRA, la MIBA et la SNCC. Ces trois entreprises sont sous le régime d’un Contrat de gestion comme c’est déjà le cas avec la Gécamines. Partout, le climat social est calme, sauf à l’ONATRA.

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 09:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Entreprises publiques : Les aigris de l’AMP veulent bloquer le recrutement par concours !

Nouveau commentaire