LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

19 juin 2007

15 Ambassadeurs de l’Onu aujourd’hui à Kinshasa

C18’est aujourd’hui mardi 19 juin que doit arriver à Kinshasa, une délégation des Ambassadeurs de 15 membres permanents du Conseil de Sécurité des Nations Unies conduite par le Président en exercice, le belge Johan Verbeke. Il s’agit d’une visite qui s’inscrit dans le cadre d’une tournée africaine qui a commencé respectivement à Addis-Abeba en Ethiopie, Kharthoum au Soudan, Accra au Ghana et à Yamousoukro en Côte d’Ivoire. Aujourd’hui, enfin, c’est le tour de Kinshasa, en RD. Congo. L’occasion à cette délégation de s’entretenir avec des hautes autorités politiques congolaises. D’importantes questions liées à la sécurité, à la consolidation de la démocratie et au respect des Droits de l’homme et du droit humanitaire international seront évoquées.
Première visite après les élections
Cette visite du Conseil de sécurité en RDC s’effectue dans un contexte assez particulier dans la mesure où la RDC vient de se doter des institutions issues des urnes. Elle dispose d’un Président élu et d’un Parlement constitué des Députés et Sénateurs émanant de la volonté du peuple congolais. Il y a quelques jours, l’Assemblée Nationale a adopté une loi cardinale portant statut de l’opposition. Ce qui va certainement faciliter le retour de JP Bemba Gombo dont le séjour médical à Faro, au Portugal, bénéficie d’une rallonge. Il en a, en effet, jusqu’au 31 juillet prochain. Ainsi, a-t-il décidé le Sénat, l’institution qui l’avait autorisé à quitter le pays, après les événements sanglants du 22 au 23 mars dernier. Au bout de lèvres, les kinois proches du Mlc, le parti de l’intéressé, estiment que l’une des missions de cette délégation serait d’apaiser le climat resté très tendu entre les acteurs de la scène politique congolaise. Allusion faite notamment, à la plainte du PGR ainsi qu’aux pressions que risquerait de subir leur leader si jamais il remettait ses pieds sur le sol congolais. Des appels à voix basse sont lancés afin qu’une solution négociée soit trouvée en vue de sauver la jeune démocratie en RD. Congo. A Johan Verbeke de jouer. La balle est, apparemment, dans son camp.

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 09:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur 15 Ambassadeurs de l’Onu aujourd’hui à Kinshasa

Nouveau commentaire