LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

06 juin 2007

Kofi Olomidé traqué par la police à Abidjan

569580488Depuis hier mardi 5 juin, la police criminelle s’est lancée aux trousses de l’artiste-chanteur congolais Kofi Olomidé. Et cela, suite à une plainte formulée contre lui par Jean Marcel Tapé, producteur d’artistes. De quoi s’agit-il ? Selon les informations en notre possession, tout a commencé en 1994. Jean Marcel Tapé, homme d’affaires ivoirien, également producteur d’artistes, et Kofi Olomidé ont décidé de travailler ensemble. La même année, l’artiste est prêt à sortir un nouvel album intitulé “ Magie ”. Jean Marcel Tapé est celui-là même, dit-on, qui produira cette œuvre musicale du grand “ Mopao ”. Toujours selon les renseignements, en retour, le producteur devra avoir l’exclusivité de la distribution de l’album, aux Usa et en Côte d’Ivoire. Jean Michel Tapé finance donc l’œuvre à hauteur de 25 millions de Fcfa. Mais, toujours selon nos sources, après la sortie de l’album, Kofi Olomidé foule aux pieds le protocole d’accord entre son producteur et lui. Dès lors, Jean Marcel Tapé, qui s’est senti grugé par l’artiste-chanteur congolais, saisit le parquet par une lettre-plainte. Ensuite, il attend patiemment que Kofi débarque en Côte d’Ivoire. Quelques mois plus tard, voilà l’artiste sur les bords de la lagune ébrié pour une série de concerts. A en croire nos informations, le plaignant active la justice. Malheureusement, celle-ci n’aura pas le temps d’interpeller Olomidé qui a pu quitter le territoire ivoirien. Mais, à l’occasion, ces derniers temps, de l’arrivée de l’artiste à Abidjan pour la soirée des Ebonys, notamment, le producteur d’artistes ne perd plus de temps. Il actionne de nouveau la justice qui confie le dossier à la Police criminelle. Les policiers débarquent à l’hôtel Sofitel au Plateau, où Olomidé a déposé ses valises pour son séjour. Mais là, sur place, point de traces du “ conquistador ”. Quelques heures avant, l’homme avait déserté les lieux. Comme la dernière fois. Selon des sources bien introduites, Kofi Olomidé aurait emprunté la voie terrestre pour sortir du pays.

Affaire à suivre.

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 08:52 - MUSIQUE - Permalien [#]