LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

02 juin 2007

Ce samedi 2 juin au Palais du Peuple : Gizenga parti pour faire adopter son Budget !

1364426662Les étudiants finalistes à qui Gizenga a promis une bourse dès juillet prochain, le huissier qui aura 58 Usd par mois, les artistes et les journalistes, bref ; toutes les catégories sociales observent de près tout ce qui va se passer à l’Assemblée Nationale où les Députés vont adopter le Budget 2007. Ça passe et le ministre du Budget, Adolphe Muzito, sera l’homme le plus heureux.
Ça passe ou ça casse. Antoine Gizenga est attendu, ce samedi 2 juin, à l’Assemblée Nationale où il doit répondre aux inquiétudes et préoccupations des Députés en rapport avec le Budget 2007 sous examen. Gizenga et son ministre du Budget, Adolphe Muzito, ont eu deux jours pour préparer la riposte. Naturellement, la stratégie du Premier sera de mettre en avant les points forts en minimisant au maximum les faiblesses du Budget. Parmi les points forts, on note l’augmentation significative des ressources propres représentant 56% en 2007 contre 44% en 2006. D’importantes ressources seront affectées pour améliorer les salaires des Agents et Fonctionnaires de l’Etat. Le huissier sera payé 58 Usd par mois. La part du Budget allouée à l’enseignement est passée de 3,2% en 2006 à 11%. Voici qui permettra au Gouvernement de payer la bourse aux étudiants finalistes dès juillet prochain. Il est prévu de l’argent pour la promotion des artistes, des sportifs et des journalistes.
Les dépenses en investissement sont aussi en nette augmentation (de 2,28% à 4,96 du PIB). Le Premier s’est personnellement engagé à atteindre, cette année, le point d’achèvement. Pour ce faire, 31% du Budget iront au remboursement de la dette publique évaluée à 14 milliards Usd. 50% de ressources propres de l’Etat chiffrées à 672 milliards de Francs Congolais seront dépensées à cet effet. Antoine Gizenga avait déjà dit dans son allocution que cette situation héritée des gouvernements prédateurs réduisait sa capacité de consacrer des ressources internes à l’amélioration des conditions de travail des Agents et Fonctionnaires de l’Etat, notamment ceux de la Police et de l’Armée. Difficile dans ces conditions de renforcer la capacité financière de l’exécutif national au profit des investissements prioritaires. Comment alors réaliser les cinq chantiers du Président Kabila ? Se confiant à la presse, le ministre du Budget avait répondu que les chantiers seront réalisés avec l’intervention du capital privé. L’une des solutions envisagées était la privatisation de certains secteurs de la Régideso et de la SNEL. Antoine Gizenga, en personne, y était revenu dans son allocution à l’occasion de la présentation du Projet de Budget, le mardi 29 mai dernier.
Quant à la sensible question de la rétrocession de 40% de recettes aux provinces, la position du Gouvernement est connue. Il faut d’abord qu’une loi portant sur la décentralisation soit votée. Ensuite, il faudrait qu’une loi détermine les charges et les pouvoirs à transférer aux provinces. Toutes ces préoccupations, a-t-on appris du côté de la Primature, seront prises en compte en septembre prochain avec le Budget réaménagé.
Comme l’on peut facilement s’en apercevoir, la plupart des questions sont vidées de leur contenu. Gizenga n’aura donc pas assez de mal pour répondre.
Il ne restera plus qu’au Président de l’Assemblée Nationale de jouer son vrai rôle, c’est-à-dire, celui pour lequel il avait été choisi par ceux qui avaient préféré sa candidature à celle de Gilbert Tshiongo. Par le passé, Vital Kamerhe, c’est de lui qu’il s’agit, s’est bien acquitté de sa besogne. La pensée va ici au vote à bulletin secret évité de justesse, fin février, lors de l’investiture de Gizenga. On pense aussi au naufrage auquel avait échappé la Cour Suprême de Justice quand les Députés demandaient de rejeter en bloc tous les arrêts sur les contentieux électoraux rendus en dehors du délai légal de deux mois. Il y a également le huis clos imposé à la plénière sur les tueries du Bas-Congo.

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 09:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Ce samedi 2 juin au Palais du Peuple : Gizenga parti pour faire adopter son Budget !

Nouveau commentaire