LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

02 juin 2007

Virunga : vers de nouvelles attaques ?

2007123Selon Wildlife Direct, un autre groupe maï maï planifie une nouvelle attaque.

François-Xavier de Donnéa, invité par le ministre belge de la Coopération, Armand De Decker, a donné à la presse des précisions sur les suites de l'attaque du parc des Virunga (est du Congo) par des Maï Maï (bandes armées) le 20 mai et leur menace de tuer les gorilles de montagne (espèce menacée) qui y vivent en cas d'action militaire contre eux (lire LLB du 23/05). M. de Donnéa est en effet membre du conseil d'administration de Wildlife Direct, qui contribue à la protection du parc des Virunga. Il a rendu publiques les dernières informations reçues par cette ONG.

Cinq arrestations

Selon celle-ci, le groupe de Maï Maï accusé de l'attaque est celui de Jackson, connu pour faits de banditisme et de collaboration avec les FDLR (ex-génocidaires rwandais réfugiés dans la région); mais ce dernier nie et l'enquête est toujours en cours. Cinq personnes ont été arrêtées pour les attaques du 20 mai - qui ont fait deux morts et trois blessés - après avoir été reconnues par leurs victimes survivantes à Butembo au lendemain de l'attaque. Les assaillants seraient d'anciens Maï Maï intégrés à l'armée congolaise puis démobilisés, et des soldats démobilisés.

Selon Wildlife Direct, un autre groupe maï maï planifierait une nouvelle attaque contre le parc. L'organisation évoque également les "menaces par téléphone reçues par Jean-Claude Kyungu, de Gorilla Organization, de la part du député provincial Nzanzu" et d'autres, anonymes, qui émaneraient d'un ressortissant de Muramba, base des Maï Maï de Jackson. Par clientélisme, des politiciens locaux soutiennent en effet les populations qui ont envahi le parc pour y cultiver ou y couper le bois et qui pourraient avoir sollicité l'appui des Maï Maï pour empêcher leur expulsion en cours.

Fonds fiduciaires

M. De Decker a rappelé que son ministère avait créé, en février dernier, deux fonds fiduciaires en faveur des parcs congolais, dans lesquels un total d'un million d'euros a été déposé par la Coopération belge. L'un doit servir à encourager Kinshasa à annuler les concessions illégalement accordées pour la coupe du bois; l'autre à financer les gardiens des parcs - notamment leur formation et leur pension, afin d'éviter qu'ils ne tombent eux-mêmes dans le banditisme, faute de ressources. Enfin, M. De Decker a obtenu de Berlin que le sujet soit abordé lors du sommet du G8, du 6 au 8 juin.

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 09:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Virunga : vers de nouvelles attaques ?

Nouveau commentaire