LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

31 mai 2007

En prévision du derby contre l’Ethiopie : Les Léopards depuis hier à Addis-Abeba/Quand Dépireux accuse la Rdc

henri_depireuxNotre onze national les Léopards seniors se s’ont envolés hier mercredi à 14 heures 30 minutes, par un vol d’Ethiopian Airways à destination d’Addis-Abeba où ils croiseront le fer le vendredi prochain contre la formation correspondante d’Ethiopie. Ceci, dans le cadre de la manche retour des éliminatoires de la Can Ghana 2008 ; au match aller à Kinshasa, les nôtres rappelle-t-on, avaient soumis leurs adversaires par un score de deux buts à brosse. En guise d’ultime réglage les Léopards ont traversé le pool Malebo lundi dernier où ils ont affrontés en match amical les Diables Rouges du Congo au stade Alphonse Massamba-Débat. Ces derniers quant eux, sont attendus à Lusaka où ils rencontreront les Chipopolo de la Zambie toujours pour le compte de la Can 2008. Ce match amical, rappelle-t-on, s’est terminé par le score de deux buts à un en faveur de nos voisins qui ont ouvert la marque à la 39ème minute par Minga qui vient de réintégrer l’équipe nationale après une longue absence. A la reprise alors que les poulains du coach Henri Dépireux tentaient de reprendre la situation, ce sont plutôt, les Brazzacongolais qui vont alourdir le score sur penalty à la 60ème minute. L’équipe visiteuse réduira la marque par Nkulukuta Papala à la 75ème minute. Les Léopards se sont vus refusés un penalty incontestable à la 59ème minute lorsque Mputu Trésor a été fauché dans le rectangle fatal. Ce qui souleva une vague d’indignation de la part de certains spectateurs plus particulièrement du coach belge Henri Dépireux qui a fustigé le sentimentalisme de l’arbitre pour un match amical d’entraînement. Des avis autorisés ont noté que les deux feux follets de notre attaque, en l’occurrence Mbala Biscotte et Mputu Trésor n’étaient pas dans leur jour durant la partie et c’est plutôt le remplaçant Alain Kalayukadioko qui apportera le danger dans le camp adverse.
Pour mémoire, le Congo-Brazzaville vient enfin de remporter la 31ème confrontation des deux équipes nationales. Et selon les annales de notre football, la dernière victoire des Diables Rouges sur leurs adversaires qui les ont toujours soumis, remonte en 1999. Signalons que l’entraîneur français des brazzavillois a faussé compagnie à son équipe alors que son contrat était en cours et qu’il était payé anticipativement. Voilà un dossier sulfureux pour la Caf, elle qui est toujours prompte à sévir contre les fédérations africaines lorsque celles-ci sont accusées par les entraîneurs expatriés.
On est pas sans ignorer que les victoires se préparent car le sport en général plus précisément le football est loin d’être de la mathématique.
Quand le coach Dépireux accuse la Fécofa à la Fifa
Le moins que l’on puisse dire que c’est une aventure hasardeuse que le voyage de notre team national au pays de feu Hailé Selassié. Le coach belge Dépireux l’a reconnu et s’en est confié à la presse. Contrairement à ses attentes il ne saura pas disposer pour ce derby d’un bon nombre de ses pions majeurs qui d’habitude font la décision. Il y a d’abord le capitaine Shabani Nonda qui refuse de défendre les couleurs nationales depuis que Claude Leroy à qui il semble vouer un véritable culte, a rendu son tablier. Trésor Lualua patriotisme oblige, avait pourtant annoncé sa jonction dans la capitale éthiopienne avec l’équipe pour ce jeudi via Londres, mais le Ministère de tutelle et la Fécofa au lieu de lui faire parvenir les titres de voyage lui ont plutôt demandé de supporter lui-même son déplacement.Ce qui, on le devine, aurait mit notre bulldozer en furie. Il en est de même pour les poumons d’acier c’est-à-dire l’inusable Fwamba Kinkela. C’est donc avec un effectif de 18 joueurs hétéroclites que la délégation a voyagé et avec quel moral ? Déjà son sélectionneur principal a porté plainte contre la Fécofa à la Fifa pour l’impaiement de ses 11 mois de salaire. Ce qui dément l’information selon laquelle le Ministère du Budget aurait ordonné l’apurement de trois mois de salaire à la Banque centrale congolaise .Tout peut arriver à Addis-Abeba compte tenu des conditions dans lesquelles l’équipe est partie défendre l’honneur du pays en Ethiopie où elle est attendue de pied ferme.
D’autre part, si Shabani Nonda n’est pas annoncé pour le match de vendredi, Trésor Lualua le bulldozer congolais, patriotisme oblige avait lui promis de faire jonction avec l’équipe le jeudi même à Addis-Abeba. Mais malheureusement, mais malheureusement en dernier lieu il nous revient quitte Londres aujourd’hui pour rejoindre ses coéquipiers le jeudi à Addis-Abeba.

DEPIREUX EN COLERE

Les Congolais de la Rd-Congo raffolent le sport et singulièrement le football. C’est une nation de football, le sport-roi. La preuve est que lorsqu’un match important a lieu au stade des Martyrs, les rues sont quasi désertes. Les uns sont au stade et les autres (plus nombreux) restent chez eux rivés devant leurs petits écrans.

Demain vendredi 1er juin, les Congolais s’attendent à vivre d’intenses émotions à la suite du match que vont livrer les Léopards à Addis-Abéba en Ethiopie contre l’équipe nationale de ce pays dans le cadre des éliminatoires de la prochaine Can qui se déroulera au Ghana. C’est hier que les 18 sélectionnés des Léopards ont quitté Kinshasa en compagnie du staff technique conduit par l’entraîneur belge Henri Dépireux.

Bien que ce dernier soit troublé dans son for intérieur parce qu’il n’est pas payé depuis 11 mois, il a tout de même consenti d’aller coacher le match contre l’Ethiopie de ce vendredi. Il a assez de bonne volonté car ce monsieur a signé avec la Rdc un contrat que cette dernière ne respecte pas. Selon les clauses de ce contrat, en plus de son salaire, il doit bénéficier d’un logement décent et d’un moyen de transport personnel. Mais, il continue à loger à l’hôtel. Il y a des jours où il a difficile à y accéder faute de paiement cash. Il faut des négociations et autres conciliabules énervants. C’est pourquoi, il a résolu d’aller chaque fois chez lui en Belgique entre deux matches et à chaque fois, il voyage à ses propres frais qui ne lui sont pas remboursés du reste.

Il y a deux mois environ, après qu’il ait été invité à une émission en direct à la Rtg@, il nous avait étalé les difficultés qu’il éprouve tant sur le plan matériel que sur celui de l’organisation. Il nous avait parlé de ses arriérés de salaire qui sont impayés malgré de nombreuses démarches effectuées. Il avait chaque fois tenté de se faire introduire chez le président de la République mais sans succès ... Et il nous avait rassuré qu’il n’avait pas l’intention de porter l’affaire auprès des instances internationales du football car son objectif premier est de faire qualifier l’équipe nationale des Léopards à la Coupe d’Afrique des Nations au Ghana en 2008. Il avait déclaré qu’il voulait jouer sur sa réputation d’entraîneur. Mais, depuis deux jours, Dépireux a franchi le rubicon. En effet, par l’entremise de son avocat, il a quand même porté plainte contre la Fecofa, c’est-à-dire la Rd-Congo à la Fifa. Pourquoi a-t-il brusquement changé d’avis malgré ce qu’il nous avait dit ? Probablement parce qu’il en avait ras-le-bol et qu’on continuait à le mentir comme un gosse en lui disant par exemple qu’on venait de verser à son compte à Kinshasa l’équivalent de trois mois de salaire. Il va catégoriquement le démentir pour autant qu’il n’a jamais eu de compte dans une banque de Kinshasa. Une plainte à la Fifa est toujours préjudiciable à la fédération car elle doit payer le triple de ce qu’elle doit au créancier. Et en cas de non paiement, elle doit s’attendre à une suspension de 2 ans ferme de toutes les compétitions internationales tant au niveau de l’équipe nationale qu’à celui des clubs représentatifs.

A notre avis, cette histoire de non paiement de cet entraîneur relève ni plus ni moins d’une mauvaise volonté. Selon des informations en notre possession, les arriérés de 11 mois de salaire totalisent moins de 150.000 dollars américains. Que vaut cette somme pour une République dont les recettes journalières se chiffre à des centaines de millions de dollars américains ? C’est pratiquement une goutte d’eau dans la mer. Cela n’honore nullement notre pays.

Nous savons qu’il y a des personnes qui, de façon consciente et délibérée, se donnent un plaisir à mener une campagne de sape et de dénigrement pour que les choses ne marchent pas sur des roulettes. Bien avant qu’il ne débute son travail, certaines d’entre elles avaient juré de combattre l’entraîneur belge de façon outrancière au motif qu’il n’est pas compétent malgré les résultats qui ne sont pas du tout mauvais sur le terrain. A ces personnes-là, il leur est demandé de cesser avec ces pratiques qui desservent le pays tout entier. Que les ministères compétents règlent une fois pour toutes ces affaires pour épargner les Congolais d’une éventuelle suspension de la Rdc de toutes les compétitions internationales. Ce qui aurait des conséquences incalculables sur le plan du climat social, lesquelles conséquences seraient vite instrumentalisées par des politiciens en mal de positionnement.

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 00:04 - SPORT - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires sur En prévision du derby contre l’Ethiopie : Les Léopards depuis hier à Addis-Abeba/Quand Dépireux accuse la Rdc

    Dutch international

    Pourquoi la BCC interdit a l' ONG Dutch-International de fonctionner en RDC alors qu'elle accorde un interet de 37% capable d'aider la population pauvre d'evoluer vite a cette periode de reconstruction nationale.
    N'a t on pas dit que la porte d'investissement est ouverte a tout le monde dans ce pays?

    Posté par Benjamin B. B., 25 juin 2008 à 17:51 | | Répondre
Nouveau commentaire