LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

18 mai 2007

Les gé­néraux feu Nzimbi et Baramoto devaient abattre l’avion de Mobutu pour mettre ce forfait sur le compte de l’AFDL ????

mahele_nzimbi_baramotoToute la nuit du 15 mai et la matinée du 16 mai sont consacrées au tri de ce qu’il fallait emporter et à faire les bagages présidentiels.

En début d’après-midi de ce vendredi 16 mai, le long cortège prési­dentiel se rend à l’aéroport de N’Djili en passant par le bou­levard du 30 juin, la route des Poids lourds et le boulevard Lumumba. Les trois généraux se retrouvent au bas de la pas­serelle. Avant de monter dans l’avion, l’épouse de Mobutu, mama Bobi La Dawa, lance à Mahele avec une tristesse menaçante : « Na yo mpe Dona ? Nde boye bo remercier papa ? Totikeli yo mboka ango ! » (Même toi Dona ? C’est comme cela que tu remercies ton papa ? Alors nous te lais­sons ce pays !). Dona était le diminutif du prénom chrétien de Mahele : Donatien.

L’avion de Mobutu était à portée des canons des militaires de l’AFDL, qui campaient déjà dans les parages. Ils vont demander l’ordre à Lubum­bashi pour descendre cet avion ; Laurent-Désiré Kabila y répond par un « niet » vigou­reux. Il ordonne de le laisser partir.

Dès que le couple pré­sidentiel est installé dans l’avion, Likulia monte pour pro­poser à Mobutu de mettre un nouveau commandement mi­litaire en place. Il propose le général Kikunda comme chef d’Etat-major général, car la protection de la ville de Kins­hasa devrait passer par l’utili­sation des avions. Kikunda fe­rait bien l’affaire en tant que commandant de la force aé­rienne. Il serait assisté par plu­sieurs colonels. Il cite nommément le colonel Dongo. Mo­butu acquiesce et lui demande de venir le voir à Gbadolite avec la liste.

Pendant ce temps, les gé­néraux Nzimbi et Baramoto (commandant de la redouta­ble Garde civile), quoique pré­sents au bas de la passerelle, avaient positionné une jeep avec des missiles, sol-air à la ferme de Lokali, appartenant à Seti Yale, ancienne émi­nence grise de Mobutu : c’est au-delà de l’aéroport vers N’Sele. Ces missiles devaient abattre l’avion de Mobutu pour mettre ce forfait sur le compte des forces de l’AFDL. Une fuite d’information par un des commandos commis à la fameuse jeep, permettra à l’offi­cier d’ordonnance de Mobutu, le colonel Motoko, de faire modifier le plan de vol des pilotes.

Au lieu de décoller dans la direction de N’Sele, les pilotes vont le faire vers Masina. Cette modification va prendre de court les auteurs du complot, qui intimeront l’ordre à la jeep de rebrousser chemin très ra­pidement vers Masina, pour accomplir le forfait. Dans cette vitesse folle, la jeep va se renverser presqu’à la hau­teur de l’aéroport.


SOURCE: DIGITALCONGO - FORUM DES AS

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 11:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Les gé­néraux feu Nzimbi et Baramoto devaient abattre l’avion de Mobutu pour mettre ce forfait sur le compte de l’AFDL ????

Nouveau commentaire