LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

15 mai 2007

Kengo au Sénat: C'est une tempête dans un verre d'eau.

L'élection de Léon Kengo wa Dondo au perchoir du Sénat ne peut désorienter que les incrédules qui font l'analy99420se politique fieffée et au jour le jour. Ayons la mémoire de nous souvenir que lorsque l'AFDL sous la houlette du Rwanda avait commencé l'occupation de notre pays, Kengo wa Dondo était à la primature. Souvenez-vous des conversations de Mr NGbanda Honoré et du Général (défunt) Mayele à propos de la désorganisation des FAZ à l'époque. Qui avait acheté des armes avec des munitions non adaptées pour les FAZ? Qui est-ce qu'on avait utilisé pour corrompre les officiers des FAZ partout dans le pays? Qui avait recruté les fameux mercenaires serbes et les a envoyé se perdre dans la forêt de Bafwasende pendant les troupes de l'AFDL investissaient Kisangani? Pourquoi les conseillers français du Maréchal Mobutu l’avaient conseillé depuis son séjour à Cap Martin de remplacer le premier ministre Kengo et de nommer un militaire (le General Likulia)?

Mr Léon Kengo wa Dondo fait partie du plan des occidentaux pour la néo colonisation de notre pays. Son électi
on n'a été possible que grâces aux injonctions personnelles de Joseph Kabila qui a appelé individuellement les sénateurs de l'AMP pour les instruire de voter pour Kengo wa Dondo. C'est une vérité qui transparaît avec une clarté et une limpidité sans faille. La pieuvre hideuse (les occidentaux) est entrain de déployer ses tentacules et de caresser sa proie (la RDC). Elle y injecte des venins nécessaires et appropriés (les traîtres à la patrie) pour paralyser sa proie (la RDC) et la dévorer à souhait.

L'homme des institutions de Breton Wood est de retour et de la belle manière. Souvenez-vous qu'en "fuyant" le pays en mai 1997 (il y a 10 ans), il avait déclaré que "le congolais entendront encore parlé de lui" et il est là. En chair et en os comme deuxième personnalité censée remplacer le chef de l'état en cas de vacance du pouvoir.

Pour les occidentaux qui font des planifications et projections mathématiques vers l'avenir, dix ans dans la vie d'une nation c'est rien. Peut-on crier au retour des dinosaures? Peut-être pas. C'est la logique des planificateurs qui prime. Nous exprimons "nos craintes" qu’un jour ou l'autre qu'on ne nous informe pas que l'avion présidentiel a crashé quelque part dans nos forets insondables....

L'histoire est très têtue mais elle reste l'histoire.... à vous de la comprendre, de l'interpréter et assimiler ses leçons.

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 11:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Kengo au Sénat: C'est une tempête dans un verre d'eau.

Nouveau commentaire