LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

12 mai 2007

Kinshasa: Le haut sommet attention à la chute !

99217 Le mandat de André Kimbuta à la tête de la ville province Kinshasa ne sera pas de tout repos pour ne pas dire parsemé des conflits. La cohabitation avec un parlement dominé par l’opposition et qui s’évertue à lui mettre les bâtons dans les roues, atteste une ambiance nocive qui risque de prendre à la longue des allures des conflits permanents à même de bloquer l’activité de l’exécutif provincial.

Bien avant la naissance de ce dernier, son chef reçoit déjà des coups décochés par des membres de l’assemblée provinciale qui lui reproche à tort ou à raison des indélicatesses dans son activisme jugé maladroit.

Pour certains, le gouverneur de la province devait croiser les bras et attendre la composition de son gouvernement à présenter devant cette assemblée et avec, son plan de travail. Rien de cela n’étant fait, Kimbuta mène quand même ses campagnes tambours battants. Il est présent sur différents fronts consolant les Kinois sinistrés par-ci, distribuant vivres et autres produits de première nécessité par-là, loin de toute implication de l’assemblée provinciale qui se sent lésée. A juste titre, d’autant plus que cette assemblée ne se fait entendre d’elle qu’en terme de conflit et autres malaises en son sein. A part des séances des plénières avortées parce que certains membres ont créé quelque trouble, l’assemblée provinciale de la capitale n’existe pratiquement pas dans l’esprit même de ceux qui l’ont élue. Et comme pour pousser la frustration de cette institution au paroxysme, et probablement prêter les flans aux donneurs des coups qui tirent encore sur sa personne sans atteindre la cible principale encore absente, André Kimbuta continue d’évoluer à vue, selon ses détracteurs. Jusqu’à avant-hier, la ville qui n’avait pas encore un quelconque plan cohérent pour son développement était jusque-là traitée au jugé. Il a fallu la tenue des états généraux de Kinshasa dont les résolutions constitueront finalement la matrice des actions à entreprendre dans la ville pour développer celle-ci " par tous et pour tous ", comme libellé dans le thème de ces assises du Centre Nganda.

Auparavant, le gouverneur gouvernait activement sans un plan ni budget… Mais avec quels moyens ? Ceux-ci existaient certes, et ont été utilisés sans que certains intéressés n’en connaissent l’origine exacte au point de taxer l’utilisateur de puiser indûment dans des caisses non autorisées et accréditer la thèse de l’existence des fonds occultes.

Ce décor déjà planté augure l’exploitation des moyens légaux et autres par l’une et l’autre partie qui n’auront un dénominateur commun, celui de chercher à neutraliser l’adversaire. Au préjudice de la population de Kinshasa, " umpechment " et " droit de veto " semblent actuellement préparés aussi bien par les députés provinciaux que par le gouverneur qui manquent de sommeil en pensant aux jours et séances qui mettront en face le gouvernement et le parlement provinciaux de Kinshasa. La Constitution est épluchée par tous juste pour en tirer des flèches capables d’abattre l’autre. La puissance du venin apprêté renvoie à la question de savoir qui de Kimbunda ou de l’Assemblée provinciale qui neutralisera l’autre.

Avant d’arriver à ce stade, il est grand temps pour l’un et les autres de corriger le tir pour travailler la main dans la main pour l’intérêt des Kinois.

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 10:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Kinshasa: Le haut sommet attention à la chute !

Nouveau commentaire