LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

11 mai 2007

Marini se retire, She Okitundu et Kengo dans la bataille aujourd’hui au Sénat !

99009Lélection du Bureau de la chambre haute du parlement tient l’opinion publique en état d’alerte. Cet enjeu électoral de grande envergure est l’épine dorsale de la gigantomachie s’annonçant aux couleurs rudes.
A cette occasion, un triplet de candidature était le point de mire pour le fauteuil présidentiel de cette institution : Léonard She Okitundu, Marini Bodho et Léon Kengo Wa dondo. Aux dernières nouvelles, l’homme en soutane, Monseigneur Marini Bodho a quitté la course, laissant ainsi toutes les chances à Léonard She Okitundu, un des bras droits de Kabila, de l’emporter aujourd’hui au Sénat. Il est donc seul à défendre les couleurs de l’AMP dans ce sprint final. Il affrontera Léon Lobich Kenga wa Dongo, un vieux routier de la scène politique congolaise depuis la très célèbre 2ème République.
Les observateurs avertis craignaient que le comportement des candidats de l’AMP puisse avoir des graves répercussions à l’issue de la publication des résultats. D’autres, par contre, ont pensé à l’existence des divergences d’opinion et aux considérations purement géopolitiques. Mais aujourd’hui, l’espoir de l’AMP semble recouvert étant donné que Marini Bodho vient de jeter l’éponge. Quelques bouchent rapportent que le retrait de la candidature de ce dernier a comme fondement son appartenance au même point cardinal du pays que le magistrat suprême de l’Etat et le sommet de l’Assemblée nationale. Enfin, pour d’autres encore, il est bon que le prélat protestant pose cet acte, car l’homme de Dieu devrait avoir pour vocation de paître les brebis. Le serviteur de Dieu, dit-on, doit être neutre à la manière de Jésus-Christ, le fils de Dieu vivant. Marini parti, la course au perchoir du Sénat ne concerne plus que deux poids lourds : Léonard She Okitundu et Léon Kengo. Deux noms chrétiens ayant le même suffixe…
Léon Kengo, une indépendance prometteuse ?
Disons, de prime abord que l’homme a fait la pluie et le beau temps sous le règne du Feu Maréchal Mobutu. Il a assumé plusieurs fonctions au faîte de l’Etat. La dernière en date et, du reste, prestigieuse, est celle de Premier Ministre avant d’être remplacé par le Général Norbert Likulia Bolongo, peu avant l’entrée des Kadogos dans la capitale. La population a bonne mémoire de ce grand dirigeant du Congo ex-Zaire. Il est le père fondateur de l’idéologie de « la rigueur ». Le peuple seul sait comment ce dernier l’a servi, s’il a trouvé ou pas son compte dans sa gestion de la chose publique. C’est au regard de ses prestations des temps immémoriaux que le peuple, représenté au Sénat, pourra, une fois de plus, lui renouveler sa confiance. Exilé suite à l’effondrement inattendu du régime de Mobutu, l’inoubliable Kengo n’a pu fouler le sol congolais qu’à l’occasion des échéances électorales qui l’ont hissé au rang de sénateur. Candidat indépendant, sera-t-il à même de convaincre les électeurs indécis ou les hésitants ? L’UN, pourra-t-elle, in extremis, prendre fait et cause au nom de la vieille amitié ? Les urnes en décideront, finalement.
Léonard She Okitundu, le sens de négociation de l’AMP, le portera-t-il au triomphe ?
Un rappel sur le passé de cette personnalité est nécessaire. Homme politique d’une visibilité sociale incontestable, Léonard She Okitundu est apparu sur l’agora politique lors de la prise du pouvoir par Laurent-Désiré Kabila donc quand Léon Kengo était en exil. C’est dire aussi que c’est le régime de She Okitundu qui avait renversé celui de Kengo. Léonard She Okitundu a été, tour à tour, ministre des droits humains, ministre des affaires étrangères et coopération internationale et, enfin ; directeur de cabinet du Chef de l’Etat, Joseph Kabila. Pour ce qui est de son passage au ministère des droits humains, il sied de dire qu’il y avait abattu une intense activité humanitaire surtout à l’occasion de la triste agression Rwando-burundo-ougandaise. En tant que ministre des affaires étrangères, il a sorti la RDC de l’isolement diplomatique. La diplomatie congolaise a pris de l’envol grâce à lui, disent ses fans. Candidat de l’AMP, a-t-il la chance d’être élu président du Sénat parce que celle-ci est majoritaire au sein de cette institution ? Qui le sait ? Faut-il, à tout le moins, se demander si cette formation politique est unie quand on sait que beaucoup de ses membres ont enregistré des maintes déceptions. Le mot d’ordre à cet effet, sera-t-il de strict respect comme ce fût le cas lors de l’élection du bureau de la chambre basse ? Voilà la question à laquelle les Sénateurs-AMP devront raisonnablement plus d’un. D’ici là, le suspense reste total. Qui dit mieux ?

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 00:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Marini se retire, She Okitundu et Kengo dans la bataille aujourd’hui au Sénat !

Nouveau commentaire