LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

09 mai 2007

Assemblée Nationale : Enfin le rapport sur l’Affaire Kahemba

98915La commission parlementaire dépêchée à Kahemba rend public son rapport sur le litige frontalier entre la République démocratique du Congo (RDC) et l’Angola à la plénière de ce mardi 8 mai, a déclaré dimanche le président de cette commission. Le député Roger Lumbala a par ailleurs indiqué que ce rapport a traîné au bureau de l’Assemblée nationale à la suite du boycott des travaux en plénière par l’opposition.

‘‘Je suis tout à fait convaincu que nous allons présenter objectivement ce rapport tel que nous avons vu, auditionné et entendu les hommes et les femmes que nous avons trouvés sur le terrain’’, a déclaré Lumbala. Ce rapport, a-t-il précisé, sera présenté à la plénière de l’Assemblée nationale. Déposé au bureau de l’Assemblée nationale il y a trois semaines, ce rapport reste inconnu du public avant qu’il ne soit connu des députés.


Loin du dénouement

Ce dossier de la frontière congolo-angolaise appelé ‘‘Affaire Kahemba’’ est loin d’être dénoué. Aux dernières nouvelles, sur le terrain, le malentendu entre Kinshasa et Luanda serait loin d’être dissipé. La très officielle Agence angolaise de presse (Angop) révèle dans son édition du 3 mai dernier que ‘‘le Gouvernement angolais qualifie de mauvaise foi, les déclarations de certains secteurs civils et politiques congolais qui continuent à revendiquer cette partie angolaise, et répudie (sic) vigoureusement les prétentions expansionnistes inhérentes’’.

Avec l’ouverture du débat public à l’hémicycle du Palais du peuple, les Congolais qui ont longtemps attendu pour connaître la vérité sur cette affaire, pourront être suffisamment éclairés.


Une affaire d’Etat

Par ailleurs, en dehors de la ‘‘commission Lumbala’’, une rencontre entre les délégations ministérielles de deux pays a eu lieu le 13 mars dernier à Kinshasa, indique l’Angop. Conduites par les respectifs ministres des Relations Extérieures (Affaires étrangères), Joao Bernardo de Miranda (Angola) et Antipas Mbusa Nyamwisi (RDC), les délégations ont reconnu n’avoir aucune altération de la situation antérieure et décidé de créer la Commission technique conjointe, avec mission d’identifier les 112 marques qui délimitent les 2.511 km de frontière commune et d’ouvrir les voies qui facilitent une patrouille conjointe.

Cette commission, poursuit la note, a visité du 25 mars au 11 avril, par route et voie aérienne, la ligne frontalière entre la province de Lunda Norte et la RDC, identifiant «in situ», avec l’appui de certaines autorités traditionnelles et militaires, a fait recours au GPS 22 sur les 32 marques qui délimitent la frontière entre les deux pays dans cette région.

Dans son rapport, l’équipe technique a constaté que la majorité de marques exige une reconstruction urgente, car certains sont en état de dégradation, et que les marques 3 et 4 n’ont jamais été construites.

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 18:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Assemblée Nationale : Enfin le rapport sur l’Affaire Kahemba

Nouveau commentaire