LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

03 mai 2007

Le KarmaPa revendique l’entrain de la Rumba retrouvé avec Fally et Ferré dans sa ligne de mire

Le titre de « Prince de la Rumba » lui décerné par Tabu Ley ne serait-il plus qu’un souvenir lointain et flou pour ces mélomanes enveloppés dans le charme de « Liputa » de Fally et dorlotés au « Biberon » par Ferré ?fally_ferre

Le KarmaPa aura été l’incarnation de cet entrain de la Rumba congolaise qui est revenu revivifier et re-anoblir une musique congolaise polluée par la cacophonie des atalaku auxquels se sont soumis même les plus doués de nos chanteurs et musiciens. Bien lui en prit car, Le KarmaPa aura été l’annonciateur et le déclencheur involontaire du succès de Ferré Gola et Fally Ipupa. Le titre de « Prince de la Rumba » lui décerné par Tabu Ley ne serait-il plus qu’un souvenir lointain et flou pour ces mélomanes enveloppés dans le charme de « Liputa » de Fally et dorlotés au « Biberon » par Ferré ? Bien sûr que non ! Et c’est cela que Le KarmaPa entend démontrer avec son prochain album au titre évocateur : « Kuluna – Riposte ».
Karmapa_jossart_gd
Le KarmaPa, de son vrai nom Kibinda Pembele, ne tente pas de nier l’évidence : « Il en a toujours été ainsi, de tout temps, la concurrence a toujours existé, les gens sont libres de s’exprimer et c’est plutôt bien et reconnaît que« Fally Ipupa et Ferre se sont offert une place au soleil » cependant, estime-t-il, sans toutefois vouloir verser dans la polémique, « il n’ y a rien de nouveau, rien de vraiment exceptionnel dans ce qu’ils ont fait ».

Et parce qu’il sait que c’est sur pièce que les mélomanes jugeront, ce chanteur et son groupe projettent de poser délicatement sur les lecteurs des CD et des cassettes un opus porteur d’une rumba infiniment poétique dans le texte et alternativement mélodieuse, langoureuse et enchanteresse. « Riposte » va contenir 8 chansons fruits de l’amour du travail bien fait et de la rigueur qu’a démontré par le passé ce chanteur qui bénéficie du savoir-faire éprouvé de Philippe Guez, l’un des meilleurs arrangeurs de la musique afro antillaise sur la place de Paris. Rien que cette collaboration est une valeur ajoutée aux textes écrits principalement par les musiciens du groupe « Rive droite, Classe K » du KarmaPa.

« Riposte » se veut la réponse de ces nombreuses femmes mariées qui se sont senties visées dans la chanson « Bileyi ya Mobali » qui disait « Ne me cherche pas la bagarre / tu n’as pas à m’en vouloir de sortir avec ton homme / Je sais que vous êtes mariés et qu’il t’appartient / mais en dehors du foyer conjugal, sache que c’est dans mes bras qu’il se blottit / C’est donc notre mari, à nous deux !… » Des mots équivoques qui ont déchaîné de vives passions à Kinshasa.

Quant à « Kuluna », nom d’un gang de la commune de Matete à Kinshasa, il dérive du portugais « coluna » (qui signifie file indienne), l’autre titre de référence de l’album. Sa présence dans le titre de cet opus est une invitation à la fête : « J’invite les jeunes à la file indienne, pour faire la fête et non pas aller à la guerre ». Un appel solennel à ces jeunes, laissés pour comptes, qui en désespoir de cause et au péril de leur vie se livrent à du racket, à des combats de rue et à d’autres actes répréhensibles, terrorisant du coup les populations.

Il y a quelques mois pourtant, Le KarmaPa annonçait la sortie imminente des clips de « Bileyi ya Mobali », voilà qu’il parle aujourd’hui d’un nouvel album. Le projet a-t-il été définitivement enterré ? Et qu’en est-il par ailleurs de la tournée euro-américaine également annoncée pour cet été ? La tournée a été repoussée au profit de la réalisation des clips en vue d’une forte pénétration de sa musique dans les ménages qui paraît, à ce chanteur, comme un moyen efficace de promotion qui devrait permettre aux mélomanes de mieux s’imprégner de ses chansons et les inciter à se rendre nombreux à ses concerts.

Présent actuellement à Paris, outre la programmation du nouvel album avec Philippe Guez, Le KarmaPa met son séjour à profit pour accélérer justement la sortie de ce DVD. Par ailleurs, quant à son passage dans des salles mythiques de Paris justement, que Fally Ipupa l’ait devancé en se produisant à l’Olympia, cela n’est, pour lui, que normal : «  Fally est tombé sur un producteur qui a voulu aller plus vite, mais "kokende liboso ezali kokoma te". L’Olympia sera toujours là et à chacun son tour ! » Parole du Prince de la Rumba.

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 00:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Le KarmaPa revendique l’entrain de la Rumba retrouvé avec Fally et Ferré dans sa ligne de mire

Nouveau commentaire