LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

26 février 2007

Heureux gagnant d’une cagnotte au Pmu, Djuna Djanana prépare son retour à Kinshasa

Son ancienne femme Dalida, qui avait déserté le toit marital pour des raisons financières négocie en vue de “récupérer” le père de ses enfants au point d’obliger Djanana à devenir polygame sans le vouloir. Incroyable mais vrai. L’ancien musicien de Viva la Musica, Langa Langa Stars, et le groupe Choc Stars, Djuna Djanana vient de gagner un jackpot aux jeux du hasard des courses des chevaux, le Pari Mutuel Urbain, P.M.U., à Paris en France.

C’est un événement qui fait beaucoup de bruits dans la communauté congolaise de France. La somme remportée est une bagatelle de 280.000 (deux cent quatre-vingt mille) euros.

Lors du deuil organisé en mémoire de Célé Le Roi, l’autre ancien de Viva la Musica, Djanana a ravi la vedette aux autres musiciens présents aux funérailles.

Au fur et à mesure que la nouvelle se répand à Paris, les sorties de Djanana dans les nganda de St Denis et Château Rouge font du boucan. Il fait le bon samaritain. Des amis et connaissances, surtout les femmes, chacun cherche à soutirer un peu d’argent au nouveau riche. Son ancienne femme, Dalida, qui avait déserté le toit marital pour des raisons financières, négocie en vue de « récupérer » le père de ses enfants au point d’obliger Djanana à devenir polygame sans le vouloir.

Suite à la forte demande, Djanana distribue chaque jour, 1.000 euros aux Congolais qui courent derrière lui comme des chiens fidèles.

Pour le deuil de son collègue Célé le Roy, Djanana a versé le montant de la cotisation le plus élevé soit 1.000 euros et a offert à Boketsu 1er 150 euros. Chacune des femmes les plus connues à Paris présente au deuil a reçu 100 euros.

L’Europe étant le cimetière des musiciens, Djanana avait abandonné la musique et s’est fait engagé comme « Vigile » dans une société de gardiennage appartenant au Congolais Jean-Pierre Bolafa qui emploie plus de 500 personnes, africains et français. Cette société de gardiennage assure la sécurité des rails de la société française de chemin de fer, SNCF. Pour éviter de dépenser follement son argent, Djanana a fait finalement recours aux conseils de son patron Jean-Pierre Bolafa qui l’aide à avoir la maîtrise de sa fortune.

Selon le programme du nouveau riche, Djanana profite de cette chance pour refaire son nom en musique. Une paire d’instruments de musique, un studio d’enregistrement à installer à Kinshasa et souhaite acheter une grande maison au quartier Bon Marché, commune de Barumbu.

Le chanteur descend avec force à Kinshasa en mars 2007. Dans la vie, le hasard n’existe pas, dit-on.

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 13:28 - MUSIQUE - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Heureux gagnant d’une cagnotte au Pmu, Djuna Djanana prépare son retour à Kinshasa

Nouveau commentaire