LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

04 février 2007

RDC en bref: le MLC réagit après les violences dans le Bas-Congo, pas des pantalons pour les femmes deputés, calme au Bas-Congo

20061128115917jpbemba_203

Les violences de ces derniers jours dans la province du Bas-Congo ont fait 87 morts, selon le Ministre de l'Intérieur, le général Denis Kalume.

Les violences avaient été déclenchées par le mouvement politico religieux Bundu Dia Kongo afin de protester contre l'élection des gouverneurs dans la province du Bas-Congo.

Dans le Bas-Congo comme à Kinshasa, les députés provinciaux qui avaient la responsabilité d'élire les gouverneurs étaient majoritairement issus de l'Union pour la Nation de Jean-Pierre Bemba.

Pourtant, la majorité de leurs voix est allée à un candidat de l'AMP du Président Kabila dans la capitale, et dans la province du Bas-Congo à un candidat indépendant, réputé proche de l'AMP.

Les émeutiers criaient à la corruption des députés par le camp présidentiel. Pour sa part, le MLC de Jean-Pierre Bemba a déposé un recours devant le tribunal de grande instance, a indiqué la porte-parole de sa coalition, Eve Bazahiba.

Le MLC demande l'annulation de l'élection des gouverneurs à Kinshasa ainsi que la tenue d'un second tour dans la province du Bas-Congo.

Le 10 février, les scrutins doivent également se tenir dans les deux Kasaai. Les élections des gouverneurs y ont été reportés après qu'un parti de la mouvance présidentielle aient accuse les candidats du MLC d'avoir la double nationalité.

* Un calme relatif est revenu dans l´ouest du pays après de violents affrontements

* l´Assemblée nationale interdit aux femmes députés de porter un pantalontitre6

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 15:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur RDC en bref: le MLC réagit après les violences dans le Bas-Congo, pas des pantalons pour les femmes deputés, calme au Bas-Congo

Nouveau commentaire