LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

01 février 2007

Le gouvernement Gizenga annoncé imminent avec plus de certitude cette fois-ci

z

Passé les étapes déterminantes des élections sénatoriales et des gouverneurs des provinces, le visa est désormais donné au Premier ministre Gizenga pour annoncer sans plus d’atermoiements son équipe gouvernementale.

Les congolais pourraient étancher ce week-end leur  soif de connaître le gouvernement Gizenga. C’est ce qu’a annoncé à la Référence Plus une source proche de la Primature qui souligne qu’il ne reste qu’une question d’heures pour qu’Antoine Gizenga brise le silence et le suspens. Mais la victoire, elle, a plusieurs parents et que déjà la semaine dernière, le porte-parole du Premier ministre, M. G. Mayobo, a rassuré l’opinion que toutes les six étapes du processus de formation du gouvernement étaient déjà tranchées  et cela dans une parfaite  entente entre Joseph Kabila et Antoine Gizenga.

Il restait selon lui, d’harmoniser la  composition de l’équipe avec les exigences constitutionnelles et les critères de l’équilibre géographique ou provinciale, la parité, la compétence, la crédibilité etc. Il nous revient des sources  concordantes que l’élection des sénateurs, gouverneurs et vice-gouverneurs indique-t-on, vient de donner le visa à la publication du gouverneur en ce qu’elle a permis à la coalition AMP–PALU–UDEMO de satisfaire au moins 16 ambitions dans six province et près de quatre-vingt sénateurs sur 108 que compte la chambre haute du parlement.

Ce qui simplifie en partie la tâche au formateur du gouvernement qui en aurait déjà totalisé une vingtaine de moutures suite à la pléthore de prétendants. La défaite étant orpheline, Bemba, leader du MLC, n’éprouve pas assez de difficultés pour sanctionner ceux qu’ils qualifient de traîtres et chambarder son état – major. Mais la victoire, elle, a plusieurs parents et donne du pain sur la planche à ses parrains de l’AMP appelé à contenter tous ses acteurs et alliés. Avec ses 58 postes dont 38 ministres et 20 vice-ministres, le gouvernement Gizenga, ne pourra pas, aussi embaucher tous ses prétendants. D’autres ambitions seront, sans doute satisfaites aux niveaux de la diplomatie, du portefeuille et local.

II convient quand même de noter qu’après avoir gagné sa 4ème  majorité à la territoriale, Joseph Kabila peut enfin régner et dormir sur ses lauriers. A moins que les Kasaiens le trahissent, le chef l’Etat a su jouer sa carte pour obtenir le contrôle de la quasi-totalité des provinces du pays. Au cas contraire, la majorité à l’assemblée nationale, au Sénat, aux assemblées provinciales ne lui aurait servi à rien s’il perdait le contrôle de l’administration des provinces.

Cependant pour désillusionner ceux qui estiment que certains gouverneurs élus par les grands électeurs ne seront pas à même de mobiliser leurs administrés qui les ont sanctionnés aux législatives, il faudra que le plus jeune président d’Afrique en collaboration avec son premier ministre arrive à imprimer une nouvelle façon de gérer la, chose publique afin de susciter la confiance populaire. Tenue à satisfaire les nombreuses ambitions de ses pairs; la coalition présidentielle court le risque de se noyer dans les excès de  pouvoirs que, seuls l’adhésion et la participation populaires à l’action politique pourrait contrôler et tempérer à l absence de l’opposition dans le gouvernement et certains postes stratégiques.

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 02:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Le gouvernement Gizenga annoncé imminent avec plus de certitude cette fois-ci

Nouveau commentaire