LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

03 janvier 2007

Bonne fête de faim d’année...

88495C’est depuis belle lurette que Kin la belle n’est plus ce qu’elle était. Elle est devenue Kin la pourrie. Même les fêtes de fin d’année se sont déroulées dans la morosité. C’est normal puisque les comptables d’Etat ont joué à cache-cache avec les fonctionnaires. Il en est de même des patrons de moult entreprises. Conséquence, nombreux sont ceux qui ont connu des fêtes de faim d’année. C’est donc les poches vides et les pieds dans la merde que la plupart des habitants de Kin la pourrie ont accueilli la nouvelle année 2007. Le tout premier président démocratiquement élu de notre pays convoité par tous les pays voisins, a affirmé dans un discours radio-télévisé que 2007 est l’année de l’espoir. Tiens donc, on parle encore de grandes espérances alors que l’on croyait que ce serait l’année des réalisations concrètes : autoroutes à quatre bandes, électricité et eau à gogo, hôpitaux à la place des mouroirs, école gratuite etc. Ya Gi fraîchement désigné premier ministre est censé conduire tous ces chantiers. En attendant, il cherche encore des locaux dignes de sa personne. Il paraît que les anciens bureaux de la primature qu’occupait Igwe ne sont pas à la mesure de cet ancien communiste. D’après un ami qui connaît tout ce qui se passe dans Kin la pourrie, les proches du premier président élu démocratiquement disent avoir mal négocié avec l’ancien chef du gouvernement sanguinaire de la République populaire du Congo. Ils regrettent ce retour à la Zorro de Ya Gi. Il paraît qu’il ne veut voir aucun des super prédateurs occuper une quelconque fonction durant son mandat de cinq ans. Et pas moins. Nous assisterons donc bientôt à un véritable carnage dynastique. Deux mondes se défient. Du sang va couler ! Lénine disait : les capitalistes sont tellement bêtes que nous leur vendrons la corde avec laquelle nous les pendrons. C’est l’occasion de voir s’il s’était trompé. Avec le mariage des extrêmes entre Kabila et Ya Gi, allons-nous être conviés dans six mois au bal des dupes ? Chaque âge a ses raisons ; chaque âge a ses visions. Chacun des deux regarde l’autre, mais aucun des deux ne voit ce que l’autre voit, dixit Chateaubriand.  Bonne année 2007.

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 15:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Bonne fête de faim d’année...

Nouveau commentaire