LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

29 décembre 2006

Pourquoi les musiciens congolais meurent-ils pauvres ?

kalle_luambo_abeti

Il est aberrant d’entendre à travers des communiqués de bons offices à la recherche des aumônes, des noms qui ont fait fureur dans les monde musical et qui, en ont besoin d’être secourus.

Le monde musi­cal congolais renferme de nombreux talents qu’on ne présente plus. Cependant, au delà de cette apparence, on a l’impression que les faiseurs de la musique congolaise n’ont pas une longue vision des faits. Se contentant, pour la plupart, à ne si­gner que des contrats léonins, ils ne reçoivent pas correctement leurs émoluments, parce qu’ils sont rou­lés dans la farine tels des moutons de Pa­nurge, en dépit du tra­vail de sape qu’ils abattent.

Nombreux sont ceux qui, après avoir égayé le public et fait le bonheur de nos disco­thèques plusieurs an­nées durant, ont tiré leur révérence sans tambour ni trompette et dans la misère la plus noire. L’observateur averti reconnaît que si cela arrive à nos mu­siciens c’est par leur propre faute. Car, se retrouvant au sommet de la gloire, ifs préfè­rent s’entourer des prédateurs qui ne sont là que pour les applaudir même s’ils sont dans l’erreur.

Il est aberrant d’entendre citer à tra­vers des communiqués de bons offices à la recherche des aumônes des noms qui ont fait fureur dans le monde musical et qui, en ce moment pré­cis, ont besoin d’être secouru.

Menant une vie d’impressionnistes, les musiciens congolais font toujours croire qu’ils vivent dans l’opulence alors qu’en réa­lité, ils vivotent parce qu’ils ne perçoivent pas leurs droits comme il se doit.

La musique est une profession comme toute autre et, de ce fait, elle doit, impérativement avoir­ des règles qui la régissent. Or, nos musiciens n’ont pas des con­seillers juridiques qui, comme sous d’autres cieux, devraient leur assurer un avenir ra­dieux. En déblayant le terrain pour eux et en les guidant tant dans la signature des contrats que dans d’autres dé­marches, ils feraient amandes honorables. Mais, hélas ! Tel n’est pas le cas, malheureu­sement.

Les œuvres d’es­prit qu’ils produisent sont, autant que l’or, le diamant ou tout autre minerai, des richesses incalculables qui de­vraient, nécessaire­ment, leur apporter le maximum de leur vie. Dieu avait dit à l’homme qu’il gagnera sa vie à la sueur de son front. Cela devrait leur procurer des revenus qui leur permettraient à vivre une bonne vie.

Il se fait, curieu­sement, que les cho­ses ne se passent pas bien du côté de la coo­pérative dont ils sont les sociétaires mais qui ne leur rétrocède pas, trimestriellement, leurs droits conformément à la loi.

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 17:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Pourquoi les musiciens congolais meurent-ils pauvres ?

Nouveau commentaire