LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

29 décembre 2006

Avec une majorité écrasante de 388 voix...Un proche de Kabila élu à la tête de l'Assemblée nationale en RDC

Vital_20Kamerhe2

*Son challenger, un certain Ngoy Mukanku, n’a recueilli que 41 voix. Bulletins nuls : 36. Nombre de votants : 465 Députés. Naturellement, Gilbert Tshongo ayant désisté, le SG du PPRD Kamerhe était seul à briguer le poste de Président du Bureau de l’Assemblée nationale. C’était-là un grand test pour la majorité hétéroclite qui va permettre à Gizenga de devenir bientôt Premier Ministre du Gouvernement post-électoral.

Voici enfin Vital Kamerhe à la tête d’une grande institution de la Troisième République : l’Assemblée nationale. Vital Kamerhe vient d’être élu Président de l’Assemblée nationale à l’issue de la plénière d’hier jeudi 28 décembre 2006. Tout a commencé par un appel nominal de tous les députés nationaux. Sur les 500 attendus, 434 étaient présents. 22 s’étaient excusés. 43 membres n’étaient pas encore arrivés à l’ouverture de la séance. 1 siège est à pourvoir. Le quorum était largement atteint conformément à l’article 60 du Règlement Intérieur. Ceci fait, le Président du Bureau provisoire, Joseph Mbenza Thubi, a procédé à la lecture de l’ordre du jour en trois points : adoption de l’ordre du jour, remplacement d’un secrétaire qui avait démissionné du Bureau provisoire après son élection à l’Assemblée provinciale du Katanga, et enfin l’élection des membres du Bureau définitif. Sans surprise, l’ordre du jour a été adopté à l’unanimité.

Au départ, ils étaient trente deux candidats à envier sept postes. Au niveau de la présidence du Bureau, trois candidats étaient en lice : l’honorable Gilbert Tshiongo, Vital Kamerhe et un illustre inconnu du nom de Ngoy Mukuna.

A la première Vice-présidence, deux candidats se réclamant de la majorité  se sont affrontés : Joseph Mbenza Thubi et Lutundula Apala. Cinq candidats pour un poste de deuxième Vice-président : Lemba François, Mbata Letukumesu André, Likulia Likoma Claudien, Thomas Luhaka et Mvuama Alain. Comme candidats rapporteurs, on pouvait citer Kakule Enoch et Katenge Grégoire. Rapporteurs adjoints : Yves kisombe, Ngokoso Egide, Mayombe Patrick, Lisanga Bonganga.  Il y avait aussi des candidats questeurs parmi lesquels un certain inusable Bahati Lukwebo.    

Coup de théâtre

Un suspense pesait encore en début de la journée sur l’issue du vote à la présidence du Bureau définitif de l’Assemblée nationale. D’aucuns avaient même prédit un affrontement fratricide Kamerhe- Tshiongo.

Autant Tshiongo se montrait très déterminé à briguer le poste au nom du principe d’équilibre régional. Toute la journée de mercredi 27 décembre l’ex-PDG de la Régideso était resté sourd aux rappels à l’ordre de la hiérarchie de son parti : le PPRD. Devant 432 députés, devant des millions de Congolais qui suivaient la plénière en direct sur la RTNC,  Tshiongo a retiré sa candidature, laissant ainsi le champ libre à Kamerhe.

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 17:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Avec une majorité écrasante de 388 voix...Un proche de Kabila élu à la tête de l'Assemblée nationale en RDC

Nouveau commentaire