LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

25 décembre 2006

Tchad: l'ex-rebelle Mahamat Nour est arrivé à N'Djamena avec Deby de Tripoli

SGE_DGE11_251206134416_photo00_quicklook_default_245x157
Idriss Deby (C) sert la main du chef rebelle Mahamat Nour Abdelkerim en présence de Mouammar Kadhafi à Tripoli, le 24 décembre 2006
© AFP Mahmud Turkia

Le président tchadien Idriss Deby Itno et le chef rebelle Mahamat Nour Abdelkerim ont regagné ensemble N'Djamena, dans la nuit de dimanche à lundi, après avoir signé à Tripoli un "accord de paix", a indiqué à l'AFP une source proche du pouvoir tchadien.

Les deux hommes ont quitté Tripoli à destination de la capitale tchadienne dans le même avion, accompagnés de la délégation gouvernementale tchadienne et d'une dizaine de proches de Mahamat Nour, selon cette source.

Le désormais ancien chef rebelle loge depuis son arrivée dans un grand hôtel de N'Djamena en compagnie de ses proches.

Un accord a été signé dans la nuit de dimanche à lundi à Tripoli, sous l'égide du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, entre le gouvernement tchadien et Mahamat Nour Abdelkerim, chef du Front uni pour le changement (Fuc).

Le Fuc, considéré lors de sa création en décembre 2005 comme le plus puissant des groupes militaires hostiles au président Deby, avait lancé en avril, de l'est du Tchad, une offensive éclair parvenue le 13 avril aux portes de N'Djamena avant d'être repoussée.

Depuis, le mouvement, longtemps soutenu par le Soudan, s'est scindé en plusieurs tendances rivales et ne s'est plus manifesté de façon significative sur le plan militaire.

Selon des sources proches du gouvernement tchadien, les troupes de Mahamat Nour Abdelkerim, qui comptent une soixantaine de véhicules soit environ 600 combattants, sont cantonnées à Guéréda, localité sous contrôle de l'armée tchadienne, située dans l'extrême est du Tchad à une trentaine de km de la frontière soudanaise.

Une partie des hommes de l'ex-chef rebelle seront intégrés à l'armée tchadienne, a indiqué à l'AFP le ministre des Infrastructures, Adoum Younousmi, signataire de l'accord.

"L'accord prévoit qu'ils renoncent à la lutte armée et intègrent le processus démocratique. Mahamat Nour et tous les militaires qui le souhaitent vont intégrer l'armée tchadienne conformément aux règles prévues par l'armée. Le processus d'intégration devrait être terminé dans les trois mois. Les autres vont regagner la vie active", a-t-il précisé.

Le ministre a estimé les troupes de Mahamat Nour à entre 3.000 et 4.000 hommes mais, selon des sources proches du gouvernement, les effectifs cantonnés à Guéréda représentent l'essentiel de ses combattants.

L'accord entre N'Djamena et Mahamat Nour prévoit notamment un cessez-le-feu, la libération de prisonniers des deux côtés, la grâce pour tous les membres du Fuc, le retour des réfugiés et la participation du Fuc au gouvernement.

Plusieurs groupes rebelles hostiles au président Deby sont toujours actifs dans l'est du Tchad et ont multiplié depuis fin novembre les opérations d'envergure contre l'armée tchadienne.

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 19:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Tchad: l'ex-rebelle Mahamat Nour est arrivé à N'Djamena avec Deby de Tripoli

Nouveau commentaire