LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

18 décembre 2006

L'impunité en RDC , un mal très profond...trop !!!

88119Il faut bien le souligner. La République démocratique du Congo est sous l'emprise asphyxiante de l'impunité. Aussi longtemps que rien ne sera fait pour tordre le cou à un fléau qui, décidément, a encore de beaux jours devant lui, ce serait utopique de s'attendre à l'instauration d'un Etat de droit au Congo-Kinshasa. Surtout que démocratie et impunité n'ont jamais fait bon ménage.

Jamais on n'a vu un pays où l'impunité règne en maître absolu comme c'est le cas en République démocratique du Congo. A voir ce qui s'y passe à longueur de journée, il ne serait pas mal venu d'affirmer que le pays ne diffère en rien d'une jungle. Où place n'est laissée uniquement qu'aux plus forts. Ils dictent leur loi. Ils s'approprient de biens d'autrui. Ils détournent les deniers publics. Ils volent. Ils violent. Ils tuent. En toute impunité. Ils ont, comme on dit, droit de vie ou de mort sur leurs compatriotes. Très souvent, dans leurs sales besognes, ils bénéficient de la protection de certains hauts placés dans les différentes institutions du pays : aussi bien dans le gouvernement, la magistrature, l'armée que dans la police.

La situation est grave. Très grave à tel point qu'il n'y a pas de quoi pavoiser. Bien au contraire. Il faut bien que ce mal qui est pire que la gangrène interpelle toutes les strates de la société congolaise, en commençant par les bonnes consciences. Surtout lorsqu'on sait que c'est la majeure partie de la population congolaise qui est continuellement victime de ces abus qui ne se comptent plus.

UN VERITABLE BORDEL

Quand on se permet de dérouler le film de l'histoire de notre pays ces huit dernières années, l'on constate que l'impunité se porte très bien en Rdc. Il n'y a qu'à voir le désordre qui a élu domicile dans le domaine immobilier. « On est en plein dans un véritable bordel », dénonce un avocat de la place. A voir le nombre de dossiers d'expropriation de maisons qui sont portés, depuis 1998, devant les tribunaux, pour la seule ville de Kinshasa, il y a lieu, affirme-t-il, que les autorités prennent la réelle mesure d'un drame qui a dépassé le seuil du tolérable et auquel on devra vite apporter les solutions les meilleures, en remettant les vrais propriétaires dans leurs droits.

C'est au lendemain de l'arrivée au pouvoir de l'Afdl que les premiers abus sont en effet signalés. Ainsi, à Kinshasa, les nouveaux maîtres se mettent à exproprier les gens. Et ils le font de manière illégale.

Dans les quartiers huppés de la ville, notamment à Mont Fleury, à Ma Campagne, ou dans la commune de la Gombe, la plupart des belles villas changent, en un tour de main, de proprio. Dans le lot des victimes, les anciens dignitaires du régime et bien d'autres familles dont les maisons à l'aspect cossu, pour la plupart, sont convoitées par les nouveaux venus.

Ceux qui essayent de résister en ont pour leur compte. Ils sont délogés comme des malfrats. Il y a en qui reçoivent régulièrement des descentes musclées jusqu'à vider finalement les lieux. Partout de nouveaux occupants s'installent, sans aucun titre de propriété. Toutes ces opérations d'expropriation de maisons ont, dans la plupart des cas, bénéficié de la complicité de l'Office des biens mal acquis.

FAIRE RAPIDEMENT JUSTICE

Depuis, que des familles victimes d'expropriation, dont la liste n'a cessé de s'allonger ! Malgré la commission mise sur pied au niveau de l'Assemblée nationale (de la transition) pour faire la lumière sur les dossiers d'expropriation portée à sa connaissance, pas grand-chose n'a changé. Malgré les plaintes formulées auprès des instances judiciaires, ils sont à compter du bout de doigts, ceux qui ont eu gain de cause ; leurs maisons continuant à être occupées illégalement. Malgré qu'elles se soient adressées au ministère de la Défense dans l'espoir de rentrer dans leurs droits, la plupart des victimes de ces délogements illégaux se sont fait promener Jusqu'à ce jour.

Aujourd'hui que le pays est sur le point d'ouvrir de nouveaux chantiers dans la perspective d'un Etat de droit, il importe que les nouvelles autorités accordent une attention particulière à ce grave problème qui n'a cessé de faire couler beaucoup d'encre et de salive. L'on ne peut s'expliquer qu'une importante frange de la population continue à voir ses droits les plus inaliénables violés impunément C'est à cette aune que la population va devoir juger ses nouveaux dirigeants.

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 18:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur L'impunité en RDC , un mal très profond...trop !!!

Nouveau commentaire