LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

16 décembre 2006

UDPS: Violence contre violence... Valentin Mubake tabassé à l’anniversaire de Tshisekedi

Udpslog1Valentin_20Mubake

*Les Combattants de l’UDPS ont profité du 74ème anniversaire d’Etienne Tshisekedi pour régler les comptes à leurs dirigeants. Olivier Kabangu et Valentin Mubake. Le dernier a eu la vie sauve grâce à l’intervention de Remy Massamba lui-même épinglé. Conseiller politique du Lider Maximo, Me Mukendi parle de bousculades qui peuvent arriver à tout moment.   

Etienne Tshisekedi, Président national de l’UDPS, fêtait jeudi 14 décembre 2006 son 74ème anniversaire. Des membres de la famille, des cadres du parti, des sympathisants, et surtout une meute de parlementaires-debout ont rehaussé de leur présence la manif. Mais la fête a été dominée par les à-côtés, mieux des actes de violence. Selon un cadre de l’UDPS qui a requis l’anonymat, la violence a commencé le mercredi 13 décembre quand un groupe  de combattants extrémistes acquis à la cause  de Valentin Mubake, Président du Comité national du parti, avait  lunché le Secrétaire permanant adjoint, Olivier Kabangu. Le gaillard s’en était tiré avec quelques égratignures, pas plus. « Retournement de situation le jour suivant, nul n’ayant le monopole de la violence, Mubake s’est fait prendre lui-même », confie la source à La Prospérité. Faisant un effort pour restituer chronologiquement les faits, notre informateur, qui éprouvait beaucoup de plaisir sur cet incident, a poursuivi que valentin Mubake a eu la vie sauve grâce à l’intervention énergique de Remy Massamba. Néanmoins, il a passé un mauvais quart d’heures.

Que leur reproche-t-on ?

A Olivier rdc_tshisekedi1998_200Kabangu, il a été reproché d’avoir participé aux travaux sur la construction du Front pour la Défense du Congo (FDC) qui a fini, selon les combattants, par donner naissance à l’Union pour la Nation (UN) sur laquelle Jean-Pierre Bemba s’est appuyé pour affronter Joseph Kabila au second tour de la présidentielle. Valentin Mubake et son alter ego Remy Massamba (Secrétaire général) seraient accusés d’avoir mis en place toute une stratégie de noyautage qui visait à la fois l’UDPS et Etienne Tshisekedi. La fameuse stratégie dont on parle se résumait au seul mot ‘’Boycott’’. Boycotter les opérations d’enrôlement des électeurs, le référendum constitutionnel et les élections proprement dites sans avoir prévu un plan B. Les durs de l’UDPS ne se sont pas encore expliqués l’attitude de Mubake et de Massamba qui avaient exclu, à la veille du 2ème tour, une vingtaine de cadres. Allusion faite au départ fracassant de Gaston Dindo, Eve Bazaiba, Firmin Nkama, Jean-Baptiste Bomanza, et consort. Même Félix Tshisekedi, le fils du Lider Maximo, avait sérieusement critiqué la décision sur le plateau de Congo Web. Il n’avait pas compris que des cadres qui n’ont pas violé les options fondamentales du parti soient exclus uniquement pour avoir développé un point de vue différent de la direction.         

Me Mukendi parle de petites échauffourées

Rencontré par des fins limiers de La Prospérité à une messe de requiem hier vendredi, Me Mukendi, Conseiller politique d’Etienne Tshisekedi, a minimisé les faits. « Il y a eu juste quelques échauffourées comme cela arrive partout. Rien de plus », a-t-il dit. Comme pour dissiper le doute, Me Mukendi a affirmé que Valentin Mubake avait fêté à ses côtés l’anniversaire de Tshisekedi.

Selon d’autres sources, le fait que Mubake se soit emmené avec deux policiers comme gardes de corps avait exaspéré les parlementaires-debout.

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 20:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur UDPS: Violence contre violence... Valentin Mubake tabassé à l’anniversaire de Tshisekedi

Nouveau commentaire