LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

12 décembre 2006

Dure bataille pour le gouvernorat de province

Morose atmosphère aux Bureaux locaux de la CEI chargés de recueillir les dossiers des candidats gouvernepost_file_13952urs de province. Fébrile agitation dans les états majors de rares familles politiques légitimées par les élections. C�est que la compétition pour le poste de gouverneurs de province et de leurs adjoints se décide en haut lieu. Essentiellement sous le parapluie des chefs des partis et regroupements politiques majeurs.

Qui sera gouverneur du Bas-Congo ? De quel parti ou quel regroupement politique proviendra-t-il ? Qui fera élire le premier ou le deuxième vice-gouverneur à Kinshasa ou à Lubumbashi ? Quelle sera la position de l'Alliance de la majorité présidentielle (AMP), de l'Union pour la nation (UN) ou des indépendants dans la distribution des cartes en provinces ?

Pour l�opinion, cela a semblé une surprise lorsque la Commission électorale indépendante (CEI) a dit sa désolation de n�avoir, dans les limites de l�échéance légale, enregistré que trois candidats au poste de gouverneur de province. Est-ce à conclure qu'il y a eu subitement désaffection pour ce strapontin ? Nenni. La vérité est ailleurs. Elle est même stratégique.

Selon l'article 12 de la loi électorale, le candidat se présente soit individuellement pour le candidat indépendant, soit sur la liste d�un parti politique ou d�un regroupement politique. Pour sa part, l'article 158 stipule que le gouverneur et le vice-gouverneur de province sont élus pour un mandat de cinq ans renouvelable une seule fois par les députés provinciaux, au sein ou en dehors de l'Assemblée provinciale.

Les indépendants complètement désarmés

Il est clair, dès cet instant, que le sort des candidats à ces hautes responsabilités de l'Exécutif provincial est entre les mains des députés provinciaux. Comme ceux-ci devront les élire au suffrage indirect et au scrutin majoritaire à deux tours (article 159), l�on comprend toute la complexité du mécanisme de l�élection de ces hauts fonctionnaires. Ceci expliquant cela, l�on ne peut s'étonner de constater, comme la CEI, que les candidats gouverneurs et vice-gouverneurs ne s�étaient pas bousculés au portillon.

La prolongation accordée par la CEI pour le dépôt des candidatures est compensée par le jeu des combinaisons, en cours, dans les états majors des principaux partis et regroupements politiques disposant d'une assise certaine dans les futures Assemblées provinciales.

On peut citer, dans l�ordre d�importance, les véritables maîtres du jeu de compétition et d'alliances pour l�élection des gouverneurs et vice-gouverneurs de province. Il s'agit, à tout seigneur tout honneur, du PPRD pro J. Kabila, du MLC pro J.P. Bemba, du MSR de Pierre Lumbi, des Forces du renouveau du duo O. Kamitatu et A. Mbusa Nyamuisi.

Dans les tractations qui se déroulent actuellement, des indiscrétions laissent entendre que le PPRD, le MLC, le MSR, les Forces du renouveau et le PALU mènent le jeu. C'est à eux, et à eux seuls, que revient la décision de faire élire tel ou tel gouverneur ou vice-gouverneur de province. Le neutralisme positif du RCD d'A. Ruberwa est supposé jouer à la force-charnière. Les indépendants, dans cette configuration, sont complètement désarmés.

Une bataille menée loin des projecteurs

Un tour dans les états majors laisse apparaître, selon les dires de leurs lieutenants respectifs, que le MLC raflera le gouvernorat (titulaire) à l'Equateur, à Kinshasa et dans le Bas-Congo. Il nourrit des ambitions pour capter, après négociations, le gouvernorat du Bandundu, du Kasaï occidental et du Kasaï oriental.

Dans les milieux de l'AMP, outre le Katanga, le Nord-Kivu, le Sud-Kivu, le Maniema et la province Orientale, on se dit déterminé à mettre également la mise sur le Kasaï oriental et le Bas-Congo, avec l'appui calculé du RCD. Le même RCD que l�on dit prêt à soutenir l'UN dans la conquête du gouvernorat du Kasaï occidental. Tous ces appuis, dit-on, ne seraient pas innocents. Le RCD compterait recevoir, en compensation, l'appui de ces partenaires pour arracher le gouvernorat du Nord-Kivu et l�un des postes de vice-gouverneur de province dans le Bas-Congo.

Quant aux autres alliés de l'AMP, ils seront récompensés avec les postes de vice-gouverneurs dans les provinces où l'alliance détient la majorité aux Assemblées provinciales. Ceci explique, s�il en était encore besoin, que la bataille pour le gouvernorat de province est âpre, mais qu�elle est menée loin des projecteurs. Stratégie politique oblige.

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 00:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Dure bataille pour le gouvernorat de province

Nouveau commentaire