LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

06 décembre 2006

Joseph Kabila, l'héritier devenu premier président élu de RDC

pict_95818Joseph Kabila, désigné président de République démocratique du Congo (RDC) en 2001, est devenu en remportant la présidentielle d'octobre le premier président élu au suffrage universel du pays, une ex-colonie belge indépendante depuis 1960.

Il a prêté serment mercredi à Kinshasa en présence d'une foule de dignitaires étrangers. M. Kabila, crédité de 58,05% des suffrages devant le vice-président Jean-Pierre Bemba au second tour du 29 octobre, a ainsi été investi dans ses nouvelles fonctions, près de six ans après avoir succédé à son père assassiné, Laurent-Désiré Kabila.

Le plus jeune chef d'Etat en exercice en Afrique (35 ans) prête serment mercredi à Kinshasa.

Joseph Kabila s'est doté d'une légitimité électorale pour "poursuivre" la reconstruction du pays, timidement amorcée en trois ans de transition.

Durant la campagne, Kabila s'est posé en rassembleur et a mis en avant son bilan: la paix retrouvée et la "promesse tenue" de "conduire le peuple congolais" à ses premières élections libres en 41 ans.

Mais les violents affrontements d'août à Kinshasa, durant lesquels des chars de la garde présidentielle ont pris position autour de résidences de M. Bemba, ont écorné l'image du pacificateur.

"Il peut être charmant, hausse rarement le ton, mais on ne sait jamais vraiment ce qu'il pense", affirme un de ses proches, tandis que ses détracteurs voient dans sa discrétion la marque d'une "ambition démesurée" qui ne s'accommodera que d'un pouvoir personnel et autoritaire.

Dès après son investiture, le président devra achever la pacification du territoire, alors que de nouveaux combats ont secoué l'est fin novembre, et assainir la gestion d'un pays potentiellement riche mais miné par la corruption.

Joseph Kabila est né à Lulenge, dans le territoire de Fizi (Sud-Kivu, est) fief du maquis dirigé alors par son père Laurent-Désiré, rebelle au régime du dictateur zaïrois Mobutu Sese Seko.

Il part à l'âge de 5 ans en exil en Tanzanie où il étudie dans une école française de Dar es-Salaam. Après une formation militaire dans le sud tanzanien, il s'inscrit en faculté de droit à Kampala en 1996.

Dès le déclenchement de la guerre (septembre 1996) contre le régime Mobutu, il rejoint son père qui le présentera comme son conseiller militaire.

Il évoluera dans l'ombre de James Kabarebe, officier rwandais détaché auprès des forces anti-Mobutu qui prendra la tête de l'armée après l'accession de Kabila père au pouvoir en mai 1997.

Bombardé général-major, Joseph Kabila est envoyé en Chine pour une formation militaire, précipitamment interrompue lors du déclenchement d'une nouvelle rébellion le 2 août 1998, prémisse d'une guerre régionale.

L'assassinat de son père, le 16 janvier 2001, le propulse à la tête de l'Etat. Il signe en 2002 des accords de paix avec le Rwanda et l'Ouganda, soutiens des deux principales rébellions.

Confirmé dans ses fonctions par l'Accord global signé le 17 décembre 2002 à Pretoria, il gère la transition avec les ennemis d'hier, dont l'ex-rebelle Bemba.

Ses longues années d'exil et sa maîtrise fragile du lingala (langue de l'ouest du pays) ont servi à ses détracteurs pour mettre en doute ses origines congolaises pendant une campagne électorale haineuse.

Accusé d'être impliqué directement dans l'attribution de juteux contrats miniers à des sociétés étrangères au détriment de l'Etat - dont un rapport parlementaire a exigé en 2005 la résiliation ou la renégociation - le candidat Kabila a promis des "changements" tant dans le secteur minier que dans la gestion de l'Etat.

Ce jeune homme austère, marié en juin avec Marie Olive Lembe di Sita, 27 ans, avec laquelle il a une fille Sifa.

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 14:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Joseph Kabila, l'héritier devenu premier président élu de RDC

Nouveau commentaire