LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

20 novembre 2006

L’ENGAGEMENT SOLENNEL DES EX-FORCES ARMEES ZAïROISES REFUGIES EN REPUBLIQUE DU CONGO AU SEIN DE L’UN

Nous, officiers, sous-officiers, caporaux et soldats des ex-Forces-Armées Zaïroises réfugiés en République du Congo, conscients de la situation politique chaotique que traverse le Congo-Zaïre depuis l’agression contre son peuple et son armée en 1996 par la coalition rwando-ougando-burundaise ;
Tenant comptes du fait que depuis notre exil , nous sommes exclus des différents accords de transition dans notre pays ;

Constatant avec surprise et indignation que certaines autorités de la République Démocratique du Congo, et non des moindres, ont entrepris des démarches officieuses, occultes et sournoises ayant pour buts de nous débaucher, nous fragiliser à l’étranger où nous nous trouvons, d’affaiblir les ex FAZ en exil à Brazzaville et nous diviser pour pérenniser leur pouvoir en
utilisant les fonds publics pour acheter la conscience de certains de nos frères d’armes ;
En conséquence, considérant son programme d’action politique, son projet de société, son plan d’action pour la résolution de la crise qui saigne notre pays soumis depuis mars 2002 à la Communauté internationale dans son « Agenda 2002 pour le rétablissement et maintien de la paix dans la région des grands,
lacs restauration de l’intégrité territoriale et le rétablissement de la République au Congo-Zaïre », affirmons notre engagement au sein de l’Union pour la République Mouvement National (en sigle UNIR MN) pour des raisons ci-après
:
1. L’UNIR MN prône la paix, la justice, la réconciliation nationale et l’unité
nationale, gage de l’avenir du Congo-Zaïre ;
2. L’UNIR MN est préoccupée de la restauration de l’autorité de l’Etat, de l’intégrité territoriale de la patrie, de la réhabilitation de son corps d’armée humilié et désabusé par tant d’année d’exil et s’attèle à bâtir une véritable armée nationale, républicaine, citoyenne et dotée d’une capacité de défense active et réactive ;
3. L’UNIR MN préconise à faire revivre le Congo-Zaïre et lui rendre les attributs de sa puissance pour le bien être futur de son peuple ;
4. L’UNIR MN est un parti nouveau qui a les mains propres.
5. En tant que militaires, nous prenons l'engagement de défendre la nation, de protéger la population et leurs biens, garantir l'intégrité territoriale et l'indépendance chèrement acquise en 1960 par nos parents;
6. La sécurité de notre pays étant indissociable de celle de tous les autres Etats de la région des Grands lacs, de l'Afrique centrale en particulier et de l'Afrique en générale, l'UNIR MN s'engage à améliorer les bons rapports avec les pays voisins et l'ouverture d'une diplomatie régionale active, promet la mise en place d'un pacte de stabilité régionale et d'une organisation de sécurité et de défense mutuelle conformément aux dispositions du plan d'action de son Agenda pour la paix;
7. En foi de quoi, nous établissons le présent engagement solennel qui tient lieu de droit.

Fait à Brazzaville, le 28 octobre 2004.10.28

Pour la coordination des ex-Faz :
BOSOMBA NSOLI LIKILA Colonel breveté d'Etat-major
Nestor AKAMBU MILANGE Lieutenant-colonel technicien d'Etat-major
ITULU BOLEMBA Capitaine
ZOTE NZAPA Lieutenant des transmissions
BOLEKO BEKOFO Lieutenant officier de renseignements
Simon SAYA MANDJIA ITANGA Colonel technicien d'Etat-major
Yogo HOZANDE Major officier de renseignement
SIKI Liévin Lieutenant ingénieur
POPE POWE Lieutenant juriste

UNIR

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 18:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur L’ENGAGEMENT SOLENNEL DES EX-FORCES ARMEES ZAïROISES REFUGIES EN REPUBLIQUE DU CONGO AU SEIN DE L’UN

Nouveau commentaire